En photos : Dans les coulisses des répétitions de “Adam et Ève – La Seconde Chance”

En photos : Dans les coulisses des répétitions de "Adam et Ève – La Seconde Chance"

À l'extérieur du Palais des Sports, un groupe de fans irréductibles attend impatiemment de croiser les artistes d'Adam et Ève. L'affiche du spectacle qui longe le mur de la salle est recouverte d'encouragements et de mots d'amour laissés là par les admirateurs (et surtout les admiratrices) des interprètes.

[ Cliquez ici pour retrouver notre critique de Adam et Ève au Palais des Sports ]

À l'intérieur, l'ambiance est toute autre : appliqués mais décontractés, la trentaine de chanteurs, danseurs et artistes de cirque répète le final du spectacle sous la direction du chorégraphe Tokyo (So You Think You Can Dance), et de Pascal Obispo. L'auteur-compositeur, à qui l'on doit notamment le spectacle Les Dix Commandements, fait ici ses débuts de metteur en scène.
Dans ce rôle qu'on ne lui connaissait pas, il faut bien reconnaître qu'Obispo assure : il dirige avec conviction, rappelle à l'ordre les dissipés, règle le moindre petit détail qui le chagrine. Bref, même s'il n'est pas le dernier pour détendre l'atmosphère, il sait ce qu'il veut et sait comment y donner vie.

Il faut dire que le challenge est de taille : pour sa première mise en scène, le chanteur voit les choses en grand, avec notamment un décor signé Mark Fisher, scénographe des concerts de U2, des Rolling Stones, du musical Will We Rock You ou des spectacles du Cirque du Soleil.
Pour compléter le dispositif scénique, un écran de 120 mètres carrés projette les images créées par Gilles Papain, vidéaste entre autre pour Franco Dragone et le spectacle Dracula qui vient de quitter la même salle.

Christophe Sabot, producteur du spectacle, nous entraîne en coulisse pour découvrir les secrets de l'envers du décor.
Backstage, ce sont des rangées de costumes qui s'alignent de toute part, organisés selon l'ordre dans lesquels les artistes devront les revêtir.
Ce sont pas moins de 280 tenues que Thierry Amiel, Cylia et les autres devront enfiler, parfois en quelques secondes, tout au long du spectacle. Récup', vêtements customisés, pièces uniques de grands créateurs… il y en a pour une petite fortune : certains costumes valent plus de 3.000 euros !

Pendant ce temps, la troupe avance à pas de géant et termine de répéter une scène qui a été réécrite intégralement dans la nuit : quand on monte un spectacle de cette envergure, on n'hésite pas à se remettre en cause quotidiennement pour que le public voit le résultat le plus abouti possible.
Si la couturière (répétition précédant la générale) a eu lieu en public samedi soir devant les familles des artistes et les partenaires du spectacle, il reste encore une semaine pour peaufiner les derniers détails.
Dehors, les fans n'hésiteront pas à revenir chaque jour soutenir leurs vedettes, jusqu'au 31 janvier, date à laquelle Adam et Ève accueillera enfin le public.

13 réponses

  1. maddy
    Merci pour ce beau reportage, très complet avec de magnifiques photos, ça donne envie d'y aller. C'est une comédie musicale à grand spectacle, tout y est grandiose mais il y règne aussi une ambiance incroyable de joie de convivialité, de bonne entente mais aussi beaucoup de travail sous la direction d'un Pascal Obispo investi à 200% et d'un chorégraphe génial Tokyo. J'ai hâte de les voir sur scène le 31 janvier au Palais des sports de Paris.
  2. Lewis
    Donc, si je comprends bien Adam et Eve portaient du cuir, dansaient le Haka et regardaient la TNT sur des écrans HD pour passer le temps? Heu...on se foutrait pas un peu de notre gueule par le plus grand des hasards? Tout ce que je peux dire après avoir lu cet article c'est que ça ne donne pas envie. Ah! Si Hairspray ou Young Frankenstein avaient bénéficié du même budget...!
  3. didy
    Lewis - si tu t'étais renseigné un peu plus tu aurais compris que "adam et eve" est une comédie contemporaine et que cela se passe de nos jours ! c'est une allégorie de la bible et c'est une création originale...
  4. Tbuissonin arnaud
    Un auteur-compositeur jadis inspiré, des moyens pharaoniques, des artistes en promo 7 jours sur 7, 24 heure sur 24... Mais ça a quand même l'air d'être une belle merde, non?
  5. Lewis
    Oui, oui, tout ça fait parfaitement sens...j'ai hâte de voir ce magni...non, je déconne. 40 chansons qui se succèdent sur des orchestrations pré-enregistrées sans rapport direct avec l'histoire dans une salle impersonnelle, entouré d'adolesentes prépubères ou de ploucs vivant dans le culte de la Star Ac' ou de la Nouvelle Star, vite! J'ai 70€ à perdre.
  6. paquita.brunet
    moi j'attends avec impatience le 31 janvier .Ce sera la première fois que je vois une comédie musicale et de plus je suis fleur bleue j'ai toujours aimé les histoires d'a....mour en général. Avec la belle voix de thierry amiel en prime et que j'adore Je dis merci monsieur Obispo et lionel florence pour toutes ces belles chansons qui pendant 2 heures vont nous faire oublier qu'on a détruit le jardin d'éden
  7. Lewis
    Bon, je n'ai même pas besoin d'argumenter, je crois que Paquita illustre parfaitement mes propos et pourquoi je n'irai pas voir cette daube.
  8. buissonin arnaud
    Une allégorie de la bible. Ben voyons, manque plus qu'une glose de Régis Debray pour éclairer cette somme théologique que sera Adam et Eve... Paquita ne soyez pas dupe, il s'agit avant tout d'un produit ultra-formaté et surtout insipide, incolore, inodore commis par un Lionel Obispo déserté par l'inspiration depuis des années...Je ne me fais pas d'illusion, tournée des plateaux télé, matraquage publicitaire et passage en boucle de la chanson titre (de la soupe!!) à la radio... Ce sera un plébiscite public Ne perdez pas votre temps, Paquita et payez vous un vol low cost pour Londres. Wicked, Billy Elliott... vous attentendent. Idéal pour les fleurs bleues comme vous et idéal pour le grand frisson!
  9. Guigui
    Certes ce site traite beaucoup de sujet de comédies musicales anglaise ou américaine, mais j'estime à mon humble avis qu' il en faut pour tous les gouts et que les adeptes des musicals anglo saxons doivent aussi respecter les gouts des autres ... si vous n'aimez pas c'est vôtre droit le plus entier mais sachez au moins respecter les gens qui aime ainsi que les équipes techniques et artistiques qui y travaille ... n'oubliez pas que le but premier d'une comédie musicale ( de n'importe quel pays d'où elle vient !) est d'offrir au public un trés beau spectacle, du plaisir et du bonheur au gens ...
  10. Lewis
    Je ne vois pas comment le spectateur peut prendre du "plaisir" lorsqu'on le prend pour un con! La recherche artistique n'est que de surface, la forme devient plus importante que le fond! Et puis ça devient vraiment n'importe quoi! Prendre un texte fondateur qui est déjà en lui-même un métaphore et en faire une allégorie "contemporaine" de la société...heureusement que le ridicule n'a jamais tué personne. Et puis ce terme "contemporain", utilisé à tord et à travers pour expliquer le manque total de rapport entre la musique et l'histoire... Ces spectacles sont ridicules et à un plus d'un titre! Aujourd'hui il devient important de mettre une frontière entre le spectacle musical de très mauvaise qualité que M6 et TF1 nous proposent à longueur d'année et le théâtre musical qui a une vraie proposition de recherche artistique. A vous tous qui souhaitez voir cette farce, je vous en prie, dès que vous en aurez le temps, partez un weekend à Londres, allez voir Legally Blonde, Billy Elliot, Wicked, Les Misérables, Phantom of the Opera, Chicago, Jersey Boys et Sweeney Todd, on trouve très facilement des places à 20£, vous ne verrez plus Roméo et Juliette, Mozart, Cléopatre et autres Adam et Eve de la même manière! Vous verrez ce qu'est la vraie création musicale! Il y a encore beaucoup à dire, mais je ne vais pas m'étendre plus que de raison. Arrêtez de croire que débourser 80 euros dans un spectacle est un gage de qualité!
  11. Guigui
    Je comprends dans vos commentaires Lewis que absolument rien d'autre ne trouve grace à vos yeux que les spectacles anglo saxons et que votre avis sur les spectacles français est extrement stéréotypé et trés caricatural ( à mon sens ) mais ne vous en déplaise, tous les gouts sont dans la musique, chacun ses gouts et il faut aussi savoir mettre de l'eau dans son vin pour respecter les gouts des autres aussi, il en faut pour tout le monde ...
  12. Lewis
    Mais c'est bien parce que tous les goûts sont dans la musique que j'aime le spectacle musical! Aucun autre art ne joue aussi bien avec la différence des genres! Et je suis parfaitement disposé à apprécier les spectacles musicaux à la sauce M6 ou TF1 à partir du moment où ils me proposeront de la qualité. Nous parlons ici de divertissement, j'en ai conscience, mais le divertissement peut être de qualité, les shows que j'ai proposé dans mon précédent message en sont la preuve. Voyons les choses en face, les produits français sont conçus pour une population très ciblée: les jeunes adolescentes, ce que Broadway et le West End ne font pas (ou beaucoup plus rarement!). Je conçois que ce genre de spectacle puisse attirer, ça bouge, ça brille, mais à mon sens, tous ces artifices ne sont là que pour détourner l'attention des spectateurs. La plupart du temps la trame ne tient pas debout, ou elle est alors très bancale, le spectacle est construit autours des chansons alors que celles-ci devraient plutôt s'inscrire et servir l'histoire et en plus de ça elles ne font rien avancer. Vous semblez croire que j'ai une vision très stéréotypée de ces spectacles, ce n'est ma vision qui l'est, ce sont les spectacles! Le même schéma est toujours respecté, de grandes histoires suffisament connues pour qu'elles apatent le badaud mais assez floue pour qu'on puisse lui faire dire n'importe quoi avec des interprétes qui savent un tout petit peu jouer la comédie, un peu danser et qui savent hurler dans un micro, une segmentisation des différents acteurs: les acteurs, les chanteurs, les danseurs (personne ne semble savoir faire les trois!). Ce qui m'emmerde vraiment dans cette histoire c'est que ces spectacles ont dénaturé le terme "comédie musicale", ils en ont fait un produit marketing bancal. J'ai bien conscience que les spectacles de Broadway et du West End sont là pour rapporter du pognon, mais il y a au moins une vraie recherche avec des gens passionnés par cette forme artistique et qui ne vivent que pour ça! J'ai vu des choses sur scène qui m'ont boulversé, vous n'avez pas idée! C'est comme en peinture, pourquoi se contenter d'un croute quand on peut avoir un Picasso ou un Césanne! Ou en littérature, pourquoi lire du BHL quand on peut lire du Victor Hugo, du Voltaire ou du Hemingway! Lorsque je parlais de Wicked ou de Phantom of the Opera, ce sont les spectacles les plus abordables du répertoire, mais en creusant, en se cultivant, on découvre que la musique, la mise en scène, l'interprétation, la scénographie s'allient pour créer ce feu d'artifice emotionnel, visuel et auditif qui vous laissera sans voix. Adam et Eve n'y arrivera pas, j'en suis certain et j'en suis désolé.
  13. Acronyme
    arretez avec Tokyo..... c est juste un mytho qui n a jamais rien fait .... renseignez vous , il n a jamais fait So You Think You Can Dance, !!!!!

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.