Rencontre : Isabelle Georges, à l’affiche de “Broadway au Carré” le 11 février à la Comédie-Nation

Cela n'arrive pas tous les jours qu'un compositeur américain primé aux Tony Awards écrive spécialement pour une artiste française. C'est pourtant cette fabuleuse histoire qui est arrivée à Isabelle Georges (Padam, Padam ; Broadway Enchanté), grâce au compositeur de Broadway Maury Yeston (Nine). Nous avons rencontré Isabelle à l'occasion de la préparation de son concert du 11 février, dans le cadre d'une soirée "Broadway au Carré".

Un parcours atypique avec une belle histoire d'amour avec le Fringe d'Edimbourg

Née dans une famille d'artistes, Isabelle Georges n'a pas suivi un parcours classique et reconnaît qu'elle adore prendre des risques, sortir de sa zone de confort et chercher à créer continuellement ses propres spectacles musicaux, sans forcément attendre une main tendue des productions. De nature curieuse, elle touche à tous les arts (danse, chant, théâtre, claquettes...) et cherche aujourd'hui encore à se former dès qu'elle peut pour continuer à apprendre et progresser.
 

C'est cette envie et force de caractère qui l'ont menée sur la voie du succès en 2005 avec son spectacle Judy and me au célèbre Festival Fringe à Edimbourg. "La première fois qu'on y est allés, c'était génial parce qu'on était trois dans des conditions que je qualifierai de bohème (...) alors que la dernière fois qu'on y était, c'était dans des conditions exceptionnelles. C'est le plus grand festival de spectacles au monde. Je dis à tous les artistes et ceux qui aiment le monde du spectacle d'y aller. Le Festival d'Avignon j'ai trouvé ça petit à côté (rires). Edimbourg c'est vraiment autre chose, avec je crois près de 3 000 spectacles : c'est extraordinaire !"
 

Sa rencontre avec Maury Yeston : le déclic 

C'est avec des étoiles dans les yeux qu'Isabelle Georges nous raconte sa rencontre avec Maury Yeston, pour qui elle voue une grande admiration. "C'est vraiment une belle histoire avec Maury. J'étais en vacances à New York en 1997 et j'ai vu Titanic the musical, qui était alors en "previews". J'étais dans la salle et je me disais...il faut absolument que je rencontre le mec qui a écrit cette musique. Je VEUX le rencontrer (rires) ! Sur le moment, je n'y croyais pas, mais on m'a dit après la couturière de Chantons sous la pluie en 2000 que Maury Yeston était là et qu'il voulait me rencontrer. Il m'a donné sa carte et il m'a dit de l'appeler si je passais à New York. C'était surréaliste parce qu'il nous a invités, Frederik Steenbrink et moi, à déjeuner dans un cadre de rêve au dernier étage du Méridien sur la 57ème rue. Maury était alors en pleine période d'auditions de Nine, avec Antonio Banderas, donc nous nous regardions en nous demandant si c'était bien réel tout ça (rires) Maury m'a alors offert le bouquin de "December Songs" en me disant qu'il pensait que c'était vraiment fait pour moi".

Est-ce là que sa vie a vraiment basculé ? Pas tout à fait, d'après Isabelle. "Je suis alors retournée à Paris, j'ai fait Une étoile et moi, la vie a continué...et un jour, alors que j'étais dans une période un peu "down", j'ai reçu un CD de Maury d'une chanson qui s'appelle "Strange" et qu'il me dit avoir composé pour moi. Et donc ça m'a donné une énergie folle...et c'est là où je me suis dit qu'il fallait vraiment que je fasse les "December Songs". J'ai alors commencé à démarcher et nous avons réussi à convaincre le théâtre du Renard qui ne fait pourtant que 100 places, bien loin des grandes salles de Broadway auxquelles Maury est habitué (rires). J'ai ensuite pu enregistrer le CD à New York et revenir pour un concert. C'est aussi pour toutes ces raisons que c'est une relation très spéciale pour moi, avec Maury".

Ses projets à venir, avec bientôt un concert à "Broadway au Carré"

Le public parisien aura la chance de découvrir Isabelle dans un format concert dédié à la découverte d'oeuvres de Maury Yeston, dans le cadre des soirées "Broadway au Carré" qui fêteront le 11 février leurs deux années d'existence. "Je suis très honteuse de dire que je ne savais pas que ça existait quand Lisandro Nesis m'a contactée pour me parler de "Broadway au Carré"...alors que je trouve le principe génial !". Malgré tout, elle nous confie que cela n'a pas été si évident d'organiser ce concert pour des raisons d'agenda. "Lisandro m'a vue au Café de la Danse après un numéro que j'avais fait sur Cole Porter. Il m'avait dit qu'il aimerait bien que je vienne à une de ses soirées, et ça ne s'est fait pas parce qu'à ce moment là j'étais vraiment débordée. Puis on s'est revus au concert de Liliane Montevecchi au Vingtième théâtre et là on en a reparlé. Cette fois-ci, nos agendas se sont croisés donc tant mieux !". Pour l'occasion, les spectateurs qui auront la chance d'assister à ce concert le 11 février à la Comédie-Nation seront gâtés puisque la programmation du soir est très vaste, avec l'intégralité du cycle de chansons "December Songs", des extraits de Titanic the musical, Tom Sawyer ou encore de Nine, le tout ponctué d'explications contextuelles et d'anecdotes.

Et ensuite, Isabelle a-t-elle prévu de prendre des vacances bien méritées ? "En fait, je serai au théâtre de la Bruyère à partir du 26 mai avec un nouveau spectacle mais je n'en dis pas plus parce que je suis en train de le confectionner (rires)". En attendant d'en savoir plus donc, nous pourrons tous écouter Isabelle Georges dans l'émission 42e rue sur France Musique ce dimanche 7 février de 11h à 12h puisqu'elle interprétera quelques morceaux de "December Songs", en direct de la Halle de la Villette pour le Festival Musicora.

Remerciements : Isabelle Georges et Lisandro Nesis
Interview réalisée par : Edmée Martin et Stéphany Kong


Broadway au Carré, soirée concert et open-mic sur la comédie musicale américaine
 
La Comédie-Nation
77 rue de Montreuil
75011 Paris
 
Le 11 février 2016 à 19h30 (partie concert) et 21h (partie open-mic). Réservations sur le site de la Comédie Nation
 
Avec : Isabelle Georges (chant et co-animation de l'Open Mic), Frederik Steenbrink (chant), Yann Ollivo (au piano), Lisandro Nesis (co-animation de l'Open Mic) 

 

0 réponses

  1. […] très grand compositeur de Broadway dont notre compatriote Isabelle George compte parmi ses muses, puisqu’il lui confia son Song Cycle December Song.  A défaut du Fantôme de l’Opéra, pourquoi pas rêver un jour d’une version en chambre […]
  2. […] Comme nous l'expliquait l'artiste Isabelle Georges (Padam, Padam ; Une étoile et moi), il faut avoir été au moins une fois dans sa vie à Edimbourg au mois d'août pour aller au Festival Fringe : "C'est le plus grand festival de spectacles au monde. Je dis à tous les artistes et ceux qui aiment le monde du spectacle d'y aller. Le Festival d'Avignon j'ai trouvé ça petit à côté (rires). Edimbourg c'est vraiment autre chose, avec je crois près de 3 000 spectacles : c'est extraordinaire !"  […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.