Critique : “Et pendant ce temps, Simone Veille” à la Comédie Bastille

Lorsque nous nous sommes rendus à la Comédie Bastille, nous ignorions que le spectacle que nous allions voir était en partie musical, et par ailleurs allait être en plein dans l’actualité, quelques jours avant le décès de Simone Veil annoncé le 30 juin 2017.

Il ne s’agit peut-être pas à proprement parler de théâtre musical, mais les quatre comédiennes de cette pièce drôle et intelligente interprètent des chansons « intermèdes » en guise de transition, dans un léger style Andrew Sisters, des chansons aux paroles cocasses qui font référence à l’évolution de la condition des femmes entre les années 1950 et 2010.

SIMONE SCENE FORM

Nous suivons là quatre femmes des années 1950, dont on décrit la place dans la société et leur façon d’être et de penser, et dont on suit l’évolution toutes les décennies ainsi que leurs filles respectives jusqu'aux années 2010. Un moyen intelligent de faire écho à l’évolution pendant un demi siècle de la condition de la femme, mais aussi du propre reflet de cette condition sur la psychologie des quatre personnages aux traits de caractère bien différents. Dans tout ce récit sont distillées des informations sur l’évolution des lois et les noms historiques ayant permis ces avancées, sans pour autant prendre la lourdeur d’un documentaire. On apprend par exemple quand les femmes ont eu la possibilité d’ouvrir un compte bancaire, ou bien encore l’évolution des règles régissant le mariage et le divorce, et bien sûr des éléments sur la vie de Simone Veil et ses combats.

On ne peut que vous conseiller de vous rendre à la Comédie Bastille pour savourer cette pépite délicieusement drôle et enrichissante, qui plus est dans un théâtre climatisé.


Et pendant ce temps, Simone Veille

À la Comédie Bastille
www.comedie-bastille.com

Mise en scène : Gil Galliot ; Livret de : Corrine Berron, Bonbon, Hélène Serres, Vanina Sicurani ; Paroles des chansons : Trinidad

Avec : Bénédicte Charton, Agnès Bove, Anne Barbier, Fabienne Chaudat, Trinidad

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.