Critique : "La Clef de Gaïa" au Théâtre Le Grand Pavois au Festival d'Avignon Off 2017

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Il est des spectacles dont on ne ressort pas indemnes, La Clef de Gaïa en fait partie.
C’est sous une tente berbère que tout se passe. Une façon poétique de créer une ambiance cosy pour laisser Lina Lamara (La Revanche d’une Blonde ; Kid Manoir) ouvrir son coeur et ses souvenirs en toute intimité avec la salle pleine à craquer. Elle y raconte sa relation avec Mouima, sa grand-mère. Cette dernière est très attentionnée envers Lina qu’elle surnomme Gaïa, qui signifie Terre. Elles partagent les secrets de l’Amour et de la Femme. Car être petite fille et femme dans une culture algérienne en France n’est pas toujours chose facile surtout quand on veut devenir chanteuse de soul, mais toujours en poésie et bienveillance de Mouima.
Formidable Lina Lamara !
Lina Lamara livre ici une prestation pleine d’émotions, elle passe de la grand-mère à Lina de 5 ansjusqu’à maintenant, à l’image d’un one-woman show millimétré. Dès les premières notes de musique, le public est transporté par les notes de guitares et la voix de Lina qui chante en arabe. Cette petite fille pleine de rêves qui chante du James Brown en pliant les draps avec sa Mouima est touchante à souhait. La relation que les deux femmes entretiennent est d’une douceur extrême qui résonne en chacun de nous.
Les musiques composées et écrites par Lina Lamara sont chantées en arabe et mettent en beauté les seynettes de la vie de Gaïa et Mouima. Une mise en scène simple avec quelques accessoires complète la tente berbère et met en valeur le texte et l’interprétation. Texte et interprétation qui atteignent le public avec beaucoup d’humour dans cette relation avec un aïeul qui vient chercher dans le coeur du public cet amour descendant qu’on oublie souvent de rendre une fois adulte. 
Lina Lamara offre avec La Clef de Gaïa une parenthèse émouvante de douceur qui vous touchera au plus profond de vous-même et que vous pourrez retrouver à l’affiche du Théâtre des Mathurins à Paris à partir du 21 septembre prochain.
Pour plus d’infos c’est ici.


La Clef de Gaïa, de Lina Lamara
Jusqu’au 30 juillet 2017 à 10h20 (relâche les mardis)
Au Théâtre Le Grand Pavois
13 rue Bouquerie – Avignon
Puis du 21 septembre au 30 décembre 2017
les jeudis, vendredis et samedis

Au Théâtre des Mathurins
36 rue des Mathurins – 75008 Paris
Mise en Scène : Cristos Mitropoulos ; Lumières : Maxime Roger ; Décor : Christian Courcelles ; Compositions : Lina Lamara ; Arrangements guitare : Pierre Delaup
Avec : Lina Lamara
Guitare : Pierre Delaup
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]

Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOS PODCASTS

Retrouvez tous nos épisodes de "Musical Avenue, le Podcast" ! Infos, anecdotes, rires ou coups de gueule sont au rendez-vous de ce nouveau format lancé en mai 2022

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !