Critique : "Le Cabaret Blanche" une revue poétique au Théâtre 14

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Le Cabaret Blanche vous emmène au cœur d’une revue poétique et burlesque dans le Paris des années 1910, et se jouera jusqu’au 25 Février 2017 au Théâtre 14 de Paris. 
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Wilkommen, Bienvenue, Welcome
L’histoire de cet étrange cabaret se déroule au coeur de la première guerre mondiale. Alors que tous les hommes sont convoqués au front, Pippo Pépino aimerait intégrer un régiment en tant que tambour major et servir la société. Malheureusement jugé trop petit et trop faible, il va partir à la recherche de son cousin qui lui a été enrôlé. Sur son chemin, il va arriver à Paris et rencontrer Violette qui va lui ouvrir les portes d’un endroit des plus mystérieux : Le Cabaret Blanche.
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_image id= »11801″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »true » align= »center » margin= »15,25,none,none »]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Un voyage poétique à la distribution parfaite
Le plus bel avantage de ce cabaret est avant tout l’ensemble des artistes qui le composent. Plusieurs musiciens sont en fond de scènes et certains des chanteurs se retrouvent parfois derrière le piano ou le violon. Vous reconnaîtrez peut être certaines têtes du très beau spectacle Ivo Livi [NDLR : de la même compagnie] notamment Camille Favre-Bulle pétillante dans son rôle d’habilleuse du cabaret et Benjamin Falletto absolument époustouflant en maître de cérémonie. On l’imagine d’ailleurs complètement en Emcee de Cabaret tant son charisme habite la scène à la seconde où son talon foule le sol. Mi-homme mi-femme, il incarne avec sévérité et tendresse un personnage aux multiples facettes. 
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »11802″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »true » align= »center » margin= »15,25,none,none »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Vous retrouverez musicalement un répertoire du début du siècle avec des chansons françaises, notamment reprises par le personnage émouvant de Sandrex qui tentera de vous faire rires avec les chansons populaires de Dranem et Charlus. Mais également ce trio d’amis imaginaires fantamatiques qui reprend des chansons traditionnelles américaines dans une harmonie à la « barbershop » du plus bel effet. L’ensemble des arrangements musicaux est très réussi et cela donne un cachet différent à ce spectacle si singulier.
Nous regretterons peut être un rythme légèrement saccadé causant de petites longueurs au début de la représentation mais rattrapé par des numéros plus dynamiques dans la seconde partie du spectacle. Camille Favre-Bulle réussit alors à capter l’attention de la salle dans un numéro de danse des plus originaux aux influences asiatiques et indiennes. Sans oublier l’intervention tout en farine du père de Pippo, véritable clou du spectacle.
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »11803″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »true » align= »center » margin= »15,25,none,none »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Le Cabaret Blanche est une comédie musicale à part qui propose un univers réellement différent ce que l’on peut voir à Paris en ce moment. Son univers envoûtant et sa distribution aux petits oignons devraient vous séduire et vous inciter à aller y faire un tour, ne serait-ce que par curiosité.
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]


La Cabaret BlancheLe Cabaret Blanche de Cristos Mitropoulos et Léo Guillaume
Au Théâtre 14
20 Avenue Marc Sangnier
75014 Paris
Décors : Olivier Hébert ; Costumes : Virginie Bréger, Christian Courcelles ; Chorégraphies : Camille Favre-Bulle ; Lumières : David Darricarrère ; Arrangements : Stéphane Lopez, Patrick Gavard-Bondet, Djamel Taouacht ; Son : Mathieu Cacheur ; Mise en scène : Cristos Mitropoulos et Léo Guillaume
Avec : Camille Favre-Bulle, Benjamin Falletto, Sylvain Deguillame, Pierre Babolat, Patrick Gavard-Bondet, Stéphane Bouba Lopez, Cristos Mitropoulos, Djamel Taouacht
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]

Thomas Berneuil

Thomas Berneuil

Ayant étudié le piano très jeune, j'ai très vite été bercé par le chant, la danse et le théâtre. Après avoir passé plusieurs années en tant qu'adjoint à la direction de casting pour des jeux TV, je conjugue désormais ma passion pour les musicals en travaillant avec les équipes casting au cœur d'un grand parc d'attraction à la recherche constante de nouveaux talents. Mon amour pour Broadway et le West End où je vais régulièrement m'a amené à rejoindre Musical Avenue en 2016. Ravi de faire partie de cette belle équipe et de partager avec vous mes coups de gueule et coups de cœur musicaux de Paris à New-York en passant par Londres.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !