Critique : “Dalida”, au cinéma depuis le 11 janvier

Iolanda Cristina Gigliotti plus communément appelée Dalida fut l'une des icônes de la chanson française pendant les années 70/80. De son enfance en Egypte à son suicide en 1987, voici le portrait d'une femme à qui vie n'a jamais vraiment souri. 

Le personnage de Dalida est particulièrement fascinant qu'on le connaisse ou pas. Née au Caire d'une famille italienne, elle devient même miss Egypte en 1954 avant de s'installer en France et de devenir la légende que l'on connaît tous. Avec près de 140 millions de disques vendus, elle a chanté plus de 2 000 chansons dans une dizaine de langues.

dalida02

Sveva Alviti est absolument incroyable dans son interprétation tout en souffrance et paraître. Ex-joueuse de tennis et mannequin, elle a appris le français en 9 mois pour ce rôle qui nécessitait 4 heures de maquillages, pose de prothèse, perruque et dents chaque jour. Même si c'est bien la voix de Dalida qui est dans le film pour les chansons, cela n'enlève en rien à l'émotion à fleur de peau que nous transmet Sveva.

dalida01

Cette vie si terrible parsemée de douleurs et de peines contrastant avec un succès aussi flamboyant ne peut que toucher. Malgré de légères longueurs au début et l'envie de connaître plus que les amours de Dalida, le biopic de ce destin tragique nous replonge au cœur de chansons iconiques qu'il fait du bien de réécouter et de redécouvrir sur grand écran.

La vie de Dalida lui était insupportable mais son héritage restera inoubliable.

Crédit photos : Luc Roux


Dalida, au cinéma le 11 janvier 2017

Réalisé par Lisa Azuelos
Avec : Sveva Alviti, Riccardo Scamarcio, Jean-Paul Rouve 

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.