Critique : "School Of Rock, The Musical" à Londres, we want to be in the band !

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Tiré du film à succès sorti en 2003, School Of Rock, The Musical, s’est installé dans le West End depuis novembre dernier au New London Theatre où il a été chaleureusement accueilli. Chaque soir une trentaine d’artistes font le show dans une atmosphère électrique dont 13 mini rock stars qui ne vont sûrement pas vous laisser indifférents !
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Quand le rock a le pouvoir de changer une vie…
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Dewey Finn, musicien guitariste a la passion débordante et véritable électron libre sur scène, se retrouve exclu de son groupe de rock à la suite d’un concert qui dégénère. Il saisit alors une opportunité et se retrouve professeur dans une école privée aux règles strictes. Découvrant que ses élèves ont un réel don pour la musique, il décide de revoir leur éducation musicale et de révéler leurs talents. Adieu pianos, harpes et violons et bonjour guitares, claviers et caisses claires ! Ses élèves seront désormais des rock stars en devenir et assumeront réellement qui ils sont .
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Rock’n Roll Attitude !
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Pour adapter cette histoire de l’écran (dans un film avec Jack Black dans le rôle principal) à la scène, il a fallu le concours de quatre hommes à la passion commune, l’amour du rock. Persuadé de l’immense potentiel du film pour une adaptation scénique, Andrew Llyod Webber mettra 7 ans à négocier les droits du film avant de pouvoir enfin se lancer.
Pour réaliser ce projet, le compositeur a fait appel au metteur en scène Laurence Connor, connu pour son travail sur The Phantom Of The Opera et Jesus Christ Superstar, passionné par le heavy métal et ayant lui même joué dans un groupe de métal. Glenn Slater, parolier et co-auteur du livret de la comédie musicale Love Never Dies a également rejoint le projet. Enfin, pour compléter son équipe créative, Andrew Llyod Webber a proposé l’écriture du livret à Julian Fellowes. Touché par cette histoire pleine d’humour et de sensibilité, il a immédiatement accepté.
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »14592″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »true » caption= »true » align= »left »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
L’équipe créative constituée et le projet bien ficelé, il fallait ensuite trouver les élèves pour donner vie à la « School Of Rock ». 39 enfants, de 9 à 13 ans, ont rejoint l’aventure pour former trois équipes qui jouent à tour de rôle. Excellents musiciens, ces toutes jeunes rock stars jouent en live à chaque représentation comme de grands professionnels.
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Un show survitaminé
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Du début à la fin, une énergie délirante envahit la scène, celle-ci est très clairement insufflée par l’incroyable David Fynn dans le rôle de Dewey Finn. Véritable pile électrique, il délivre une impressionnante performance empreinte d’un infatigable dynamisme. En témoigne certaines de ses prestations sur des morceaux tels que « Math Is a Wonderful Thing » ou encore « When I Climb to the Top of the Mount Rock ».
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_image id= »14588″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »false » align= »left »]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Florence Andrews campe, quant à elle, une parfaite proviseure. Exigeante et rigide, son personnage Rosalie Mullins ne connaît pas le lâcher prise. Il s’adoucit pourtant au fur et à mesure du spectacle pour nous offrir un joli moment de nostalgie en interprétant « Where Did the Rock Go ».
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »14589″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »false » align= »left »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
Les enfants sont bien sûr tous formidables. Ils impressionnent par leurs talents de musiciens et de comédiens, on reste en revanche un brin sur notre faim vocalement. Entendons nous bien, ils chantent tous parfaitement justes mais nous aurions aimé être davantage surpris par des voix au timbre plus affirmés.
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »14621″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »false » align= »left »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
La complicité entre Dewey et ses élèves est bel et bien perceptible. Drôles et touchantes, leurs scènes communes sont des plus folles. On retient particulièrement les fabuleux numéros « You’re in the Band », « Stick It to the Man » ou encore « If Only You Would Listen ».
Côté mise en scène, ça « rock » aussi ! Plus de 700 lumières sont utilisées et pas moins de 283 costumes sont portés à chaque représentation. Sur scène, les artistes évoluent entre un plateau tournant central et des décors coulissants. Tous ces mécanismes permettent ainsi des changements de lieux fluides au service d’une mise en scène dynamique et haute en couleur.
Évoquant ses motivations pour la création du show, Andrew Llyod Weber a confié qu’il avait pressenti l’enthousiasme que créerait un spectacle rock interprété en live par des enfants.
On vous le confirme, il avait vu juste !
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]


School Of Rock, The Musical

Au New London Theatre,166 Drury Ln, London WC2B 5PW
Compositeur: Andrew Lloyd Webber
Paroles: Glenn Slater
Livret: Julian Fellowes
Mise en scène: Laurence Connor
Chorégraphie: Joann M. Hunter
Avec: David Fynn (ndlr: dernière représentation pour l’acteur le 15 mai dernier), Florence Andrews, Olivier Jackson, Preeya Kalidas, Gary Trainor
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]

Gabrielle Carayon

Gabrielle Carayon

Diplômée en communication, je suis partie vivre à Londres pendant un an et demi. Amoureuse de la capitale Anglaise, j’y retourne régulièrement pour suivre l’actualité du West End. Mon spectacle préféré ? Il y en a tellement, pourquoi choisir ! Passionnée par le théâtre, la danse et l’univers des comédies musicales, j’ai rejoint l’équipe de Musical Avenue en 2015 en parallèle de mon activité professionnelle dans les relations presse. Maintenant vous savez tout… enfin presque ! Twitter: @Gaby_Caray Instagram: @gaby_caray
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !