Jane Russell (“Les Hommes préfèrent les blondes”) décède à 89 ans

L'actrice américaine Jane Russell, ou l'un des sex symbols hollywoodiens les plus parfaits des années 1940 et 50, vient de s'éteindre en Californie ce lundi 28 février 2011, à l'âge de 89 ans.

Née Ernestine Jane Geraldine Russell en 1921 dans le Minnesota, Jane Russell s'est d'abord intéressée à la musique (au piano en particulier) puis au mannequinat. Elle est ensuite repérée par un studio qui lui offre son premier rôle devant la caméra dans The Outlaw, en 1943. Ce bout d'essai provoque déjà les foudres de la censure à cause du trop grand décolleté de la demoiselle... Du haut de son mètre soixante-dix et avec ses mensurations hors normes, Jane Russell sait capter l'attention du public, et mène parallèlement une carrière dans la chanson.

C'est en 1953 que sort son film le plus connu, Les Hommes préfèrent les blondes, dans lequel elle interprète le rôle de la pétillante Dorothy Shaw, aux côtés de Marilyn Monroe. En plein âge d'or du musical hollywoodien, elle figure ensuite aux génériques de quelques films musicaux, tels que The French Line (déjà en 3D en 1954 !) ou la suite Les Hommes épousent les brunes (en 1959)...

Alors qu'elle se fait plus rare sur grand écran à partir de la fin des années 1960, Jane Russell monte sur les planches et prend la suite d'Elaine Stirch dans le rôle de Joanne à Broadway dans Company de Stephen Sondheim pendant six mois en 1971.

Mariée trois fois, Jane Russell adoptera plusieurs enfants. Elle s'investit d'ailleurs dans cette cause en créant le Fonds mondial international pour l'adoption en 1955. Jane Russell est partie à 89 ans des suites d'insuffisances respiratoires dans sa demeure de Santa Barbara en Californie.

 "Ain't There Anyone Here For Love", extrait de Les Hommes préfèrent les blondes (1953, Howard Hawks).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.