Interview : Aurore Delplace et Golan Yosef pour “Love Circus”

"Love Circus" lève le voile sur ses interprètes

L'ex Elle Woods et l’ancien comte Dracula se retrouveront pour la première fois ensemble sur scène, aux Folies Bergère dans Love Circus. Elle a quitté la fraternité des Delta Nu pour rejoindre la famille de Love Circus, il a troqué son mutisme et la danse pour laisser place au chant et aux acrobaties. Nous les avons rencontrés, lors du shooting des photos promotionnelles, pour discuter de ce nouveau projet.

 

Interview d'Aurore Delplace

 

Musical Avenue : Bonjour Aurore, peux-tu nous parler de ton personnage dans le spectacle Love Circus?

Aurore Delplace : Très rapidement, on est au début de la création, donc on ne sait pas encore ce qu'il en est, mais en tout cas, ce que je sais, c'est que c'est l'histoire de trois sœurs qui ont fait un pacte étant jeunes, de ne jamais tomber amoureuses. Et moi, je suis la dernière des sœurs. Les deux autres sœurs sont restées pendant des années aux Folies et moi, je suis partie, j'ai voyagé. Et finalement je suis la seule à ne pas avoir respecté le pacte de ne pas tomber amoureuse. Je reviens pour leur dire que je vais me marier. Ça va chambouler tout leur monde qu’elles se sont fait. Je suis la romantique, l'amoureuse. C'est ce que je sais pour le moment.

Qu'est-ce qui t'as amenée à auditionner?

A.D. Comme j'avais déjà fait Salut Les Copains l'année dernière, on m'a appelée pour passer l'audtition de Love Circus. Et puis, le cirque, j'adore ça. Si je peux y toucher un peu c'est top ! En tout cas on a demandé au metteur en scène de pouvoir y toucher un peu. Comme j'ai fait beaucoup de gym, j'espère pouvoir faire 2-3 trucs, histoire de pouvoir exploiter ce qu'on sait faire, et qu'on n'a pas pu voir jusqu'à présent.

Les auditions ont-elles durées longtemps ?

A.D. Non, je suis passée une fois comme ça, puis après avec les scènes, le texte, et puis Agnès Boury (Cendrillon, le spectacle musical) m’a appelée pour passer avec les sœurs, pour voir si ça fonctionnait bien. Donc ça n’a pas duré très longtemps finalement.

C’est un peu une famille les Folies Bergère, on retrouve souvent les mêmes comédiens-chanteurs dans la troupe, on peut dire que tu en fais partie maintenant.

A.D. Oui, depuis pas très longtemps. J’ai rejoint la troupe quand elle est revenue à Paris en mai dernier, du coup je suis rentrée dans la petite famille, c’est cool ! Là pour le moment, c’est super, on s’entend tous très bien. Avec les deux sœurs on est au top ! On ne ressent pas de différences par rapport aux "anciens" puisque moi aussi au final je suis nouvelle, je suis venue qu’en mai pour quarante dates. Je ne suis pas non plus une "vieille". Donc ça ne se ressent pas du tout. Tout le monde est accueilli à bras ouverts. Quand je suis arrivée on m’a accueillie comme si ça faisait des années que j’étais avec eux. C’est une belle famille. Il y avait que Golan que je ne connaissais pas. On avait dû se croiser, mais on ne se connaissait pas vraiment. On a fait les scènes d’auditions ensemble. On s’est donné la réplique, c’était très sympa. Ca collait bien surement, comme on a été pris ensemble.

C’est lui qui fait ton amoureux, non ? Le courant passe bien ?

A.D. Oui. Oh je le déteste déjà ! (rires) On ne se connait pas encore bien, mais ça va venir très vite, on va passer du temps ensemble, c’est cool. Je pense que ça va très bien se passer.

Tu as été contente de retrouver Lola Cès, déjà ta sœur de Cendrillon ?

A.D. Bah oui, évidemment ! C’est super drôle, finalement on se retrouve de nouveau sœurs dans un spectacle. Sauf qu’elle ne va pas me mettre la misère pour une fois ! Il n’y a pas de sœur méchante. Il y en a une caractérielle je crois.

La tenue que tu portes, c’est une tenue du spectacle ?

A.D. Non, c’est juste pour le shooting je crois. Puisqu’elle ne se ferme pas, elle est trop petite ! Ça vient de l’opéra je pense, donc à un moment on ne peut pas lutter !

Trop petite pour toi faut le faire! Et tu es dans quel état d’esprit ?

A.D. On a tellement hâte que ça commence. On ne sait pas encore tout ce qu’il va y avoir. On a hâte de voir les circassiens, les acrobates et de voir ce que ça rend, ça va être très beau! On a tous super hâte que ça avance, qu’on se voit tous pour répéter, d’avoir le livret… On est impatients !

Samedi 12 avril, des circassiens et des danseuses sont passés à "The Voice". Tu ne les avais pas rencontrés avant ?

A.D. Pas du tout ! C’est la première fois que je les voyais, j’ai regardé forcément !

Tu as des projets perso en plus de Love Circus ?

A.D. Pour le moment non. J’écris mes chansons tout doucement, on va voir ce que ça donne. Là je suis à fond dans Love Circus !

Interview de Golan Yosef


 

Musical Avenue : Peux-tu nous parler de ton personnage ?

Golan Yosef : Mon personnage c'est le jeune amoureux. C'est le seul qui ne fait pas partie de la famille. Il tombe donc amoureux de sa partenaire de jeu, qui est avec un autre. Et donc chaque soir il vit son histoire sur scène. Du coup il souffre à tel point qu'il n'a plus envie de jouer. Ce qui sera assez nouveaux c'est que d'habitude on me donne des personnages assez stéréotypés comme le beau gosse ou le mec dragueur avec l'accent espagnol. Alors qu'ici, déjà je suis habillé de façon plus sale, je suis content car ce n'est pas un personnage trop stéréotypé. Et ce que je trouve super c'est que le spectacle va être écrit vraiment pour nous, créé sur nos voix, nos personnalités. Je crois que je vais pouvoir m'identifier beaucoup et donner beaucoup de moi-même pour créer avec eux le personnage. J'ai donc hâte de commencer la création, je suis curieux de ce que ça va donner.

Est-ce que ton personnage sera comme Dracula ? Est-ce que tu feras des acrobaties ?

G.Y. Non, mon personnage il joue, il chante. Je pense que Stéphane (Jarny) a vraiment envie d'exploiter au maximum les talents de chacun. Donc moi je viens de la danse et je vais également faire quelques acrobaties. Mais je crois que le plus important c'est de travailler sur son personnage.

Est-ce que c'est la première fois que tu es sur un spectacle où tu joues et tu chantes ?

G.Y. Oui, tout à fait. C'est surtout le premier spectacle où je chante. Je n'ai pas peur, j'ai surtout hâte de commencer, mais c'est vrai que c'est impressionnant. Ça fait quand même deux ans que je travaille intensément le chant. Suite à l'audition, quand j'ai eu la réponse positive j'étais très content, parce que ça prouve que le travail paye. J'étais très surpris mais très content.

Donc tu avais commencé le chant dans le but d'allier les trois disciplines ?
   
G.Y. Pas tout à fait vu que ça fait assez longtemps que je chante. Mais c'est vrai que depuis Dracula ça c'est beaucoup défini et intensifié. Je crois que le fait que je ne parlais pas, c'était un rôle muet, et que tout le temps les gens disait ''Ah il ne parle pas'', ça m'a donné un coup de motivation, de vraiment travailler là-dessus. Et bien sûr, au fond j'avais l'espoir d'être pris sur un spectacle, ou d'au moins avoir la chance de pouvoir chanter et d'exploiter ça.

Qu'est-ce qui t'as donné envie de faire cette audition-là ?

G.Y. En fait je ne savais pas exactement ce que c'était. J'étais sur d'autres castings où Bruno Berberes, le directeur de casting, m'a vu. Il m'a dit ''Ça se serait super pour toi, viens à la fin de la semaine il y a une autre audition qui pourrait te convenir''. Il m'a vraiment beaucoup motivé. Je vais donc à l'autre audition. J'étais un peu surpris d'être pris pour le callback, ça c'est très passé avec Stéphane Jarny, et j'ai été choisi.

Comment s'est déroulée l'audition ?

G.Y. La première fois que j'ai auditionné pour Stéphane, c'était pour D.I.S.C.O, et honnêtement je n'ai pas choisi une très chanson, c'était pas dans ma tonalité, je suis assez auto-critique, mais je trouve que ce n'était pas une très bonne audition. Là je me suis dis il me faut deux chansons qui me vont bien, où je peux être moi-même, où je peux manger l'espace. J'ai choisi ''Soul Man'' de Ben l'Oncle Soul et ''Fly Me To The Moon''. J'ai commencé avec ''Soul Man'' qui est un peu plus détendue, et qui est vraiment dans ma tonalité, donc je peux vraiment m'éclater sur cette chanson. Et ensuite ''Fly Me To The Moon'', il y a un moment instrumental dans la chanson où j'ai monté un petit numéro de claquettes. Donc j'ai chanté avec tout mon cœur et il s'est passé quelque chose qui ne m'était jamais arrivé, j'avais plus de liberté en chantant cette chanson sur la scène, à l'audition que quand je la pratiquais avec mes coachs de chant ou chez moi. J'ai vraiment senti une espèce de liberté qui m'a poussé encore plus à ouvrir. Je crois finalement que c'était une bonne audition car je pouvais montrer que je suis à l'aise sur la scène et que je peux chanter en plus. Donc ça a fait son effet vu que ça a marché. (Rires)

Dans la troupe, il y avait des gens avec qui tu avais envie de travailler ? Tu les connaissais ?

G.Y. Oui, je connaissais déjà Lola Ces et Fanny Fourquez que j'ai rencontrées sur Dracula. Et j'ai vu D.I.S.C.O et Salut les Copains, j'ai aimé tout le monde, mais j'ai été surpris par Vincent Heden. J'avais donc très envie de travailler avec lui parce que je trouve que son jeu est super, sa voix aussi. C'est valable pour tous d'ailleurs ! Et j'aime le fait d'être dans une troupe où il y a un autre niveau. Ils ont un peu plus d'expérience dans ce genre de spectacle et je crois que je peux beaucoup apprendre d'eux. Je suis très content de faire partie de cette famille Folies. J'avais aussi très envie de travailler avec Stéphane Jarny parce que D.I.S.C.O, Salut les Copains c'était des spectacles très professionnels, très bien montés, la mise en scène est super. Et je suis ravi maintenant de faire partie de ce nouveau spectacle, je suis sûr que ça va aller dans le même sens, les deux autres spectacles ont super bien marché, je ne me suis pas ennuyé une seconde, donc évidemment je suis très content de travailler avec lui.

Quand vont commencer les répétitions pour toi ?

G.Y. Alors si je ne me trompe pas, on a un premier créneau en juin et après on travaille 3-4 semaines en septembre et en octobre. Ils nous ont dit que pour ce spectacle on ne va pas attendre le dernier mois pour faire tout le travail d'un coup, on va vraiment faire un premier créneau pour découvrir le spectacle, les chansons, approfondir nos personnages, puis une pause entre les deux pour avoir un peu de recul sur le spectacle et pour pouvoir vraiment travailler les détails pendant les dernières semaines pour être bien au point le soir de la première. Ce sera une première pour moi vu que je n'ai jamais travaillé avec Stéphane.

Tu penses que ce sera très différent des spectacles que tu avais fait ?

G.Y. Oui, très différent vu que Dracula s'était une très grosse production, c'était le Palais des Sports, alors qu'ici c'est plus intime. Moi je suis très content car j'aime bien les théâtres plus intimes où l'on peut bien voir les visages des comédiens et quand on est ici au Folies Bergère je trouve que c'est très familial, comme si il y avait une troupe qui travaille ici depuis des années. En tous cas ça me fait cet effet-là.


Love Circus, d'Agnès Boury et Stéphane Laporte

Aux Folies Bergère, Paris 9e
A partir du 28 octobre 2014

Réservations au théâtre et dans les points de vente habituels.

Mise en scène : Stephane Jarny

Avec : Lola Cès, Aurore Delplace, Alexandre Faitrouni, Fanny Fourquez, Vincent Heden, Golan Yosef 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.