Compte-rendu : “Broadway au Carré”, le best of des saisons 1-4 à la Comédie Nation

L'essor des comédies musicales à Paris se mesure de plus en plus grâce à la force de ses réseaux qui s'entraident et font naître des synergies. "Broadway au Carré" a toute sa place au service de cet écosystème parisien : à l'heure de démarrer sa cinquième saison, son créateur Lisandro Nesis a réuni autour de lui une belle palette d'artistes le temps d'un concert "best of" des saisons 1 à 4.

Il y avait une jolie ambiance de rentrée ce lundi soir à la Comédie Nation. Beaucoup d'habitués présents, de nouvelles têtes aussi, une moquette toute neuve, une directrice (Pascaline Garnot) toujours aussi bienveillante et aux petits soins des spectateurs et bien sûr un concert de comédie musicale américaine de qualité. Il faut dire que son organisateur et directeur artistique, Lisandro Nesis, a vraiment le chic pour nous faire découvrir des petites merveilles.

À l'aide d'un directeur musical (John Florencio) au rythme endiablé et grâce au "regard américain" avisé d'Amanda Bestor-Siegal, les soirées "Broadway au Carré" délivrent tous les mois depuis maintenant 4 ans révolus des spectacles inédits mettant à l'honneur des auteurs américains et/ou des artistes français de la scène musicale parisienne. D'abord un succès au Carré Parisien, c'est désormais en résidence à la Comédie Nation que le collectif se réunira à partir de cette saison tous les 2 mois pour 2 représentations d'un même spectacle (au lieu d'un concert inédit tous les mois).

Une soirée du souvenir avec du très beau monde sur scène !

Nous nous sommes rendus à la représentation du jlundi 11 septembre avec beaucoup de curiosité, n'ayant pas pu assister à tous les "Broadway au Carré" du Carré Parisien, sauf quelques uns. Le sentiment était donc mixte à la sortie du concert : beaucoup de nostalgie de revivre des moments forts et symboliques déjà aperçus à la Comédie Nation ("All Together, All alone" de Drew Fornarola nous donne toujours autant de frissons !), mais aussi une joie non dissimulée de découvrir des anecdotes et morceaux de comédie musicale américaine ayant marqué l'histoire de "Broadway au Carré" à ses débuts (comme l'ouverture "Bonjour Paris") ou en cours d'aventure (à l'instar de "So Many Windows", écrite à New York City dans une salle où le collectif "Broadway au Carré" a pu répéter avant une représentation au prestigieux 54 Below).

La bande d'artistes présents à la Comédie Nation pour célébrer ce moment étaient venus en nombre et en qualité. Il y avait des "rising stars" (Lily Kerhoas, Sonia Kiang), des jeunes artistes ayant co-créé des concerts complets avec Lisandro Nesis et "Broadway au Carré" (Sophie Faguin, Marie Oppert, Adam Benghiat...), un invité surprise (l'auteur-compositeur américain David Davila), des artistes confirmés comme Prisca Demarez (Cats), Manon Taris (La Belle et la Bête), Mathieu Becquerelle (Sister Act) ou encore Emmanuel Suarez (So in love)... mais aussi des talents prometteurs comme Marion Preïté (bientôt à l'affiche des Aventures de Tom Sawyer), Perle Solves (des "West End Frenchies") ou encore Jessica Gabrielle, une chanteuse franco-américaine. À noter aussi la présence d'Anicet Castel, qui participe depuis des années avec Lisandro Nesis au sein de l'Ensemble Baroque I Sospiranti.

Si vous l'avez manqué. une 2ème représentation de ce concert "best of" des saisons 1 à 4 de "Broadway au Carré" aura lieu ce mardi soir à la Comédie Nation avec en bonus Bastien Jacquemart (prochainement à l'affiche de Guillaume Tell) et un invité surprise qui devrait séduire le public et les fans de "Broadway au Carré" ! 


Broadway au Carré, le "best of" des saisons 1 à 4

Les 11 et 12 septembre 2017 à la Comédie Nation
77 rue de Montreuil 75011 Paris

Piano et direction musicale : John Florencio . Direction américaine et regard extérieur : Amanda Bestor - Siegal ; Direction artistique : Lisandro Nesis

Avec : Mathieu Becquerelle, Adam Benghiat, Anicet Castel, Prisca Demarez, Sophie Faguin, Jessica Gabrielle, Lily Kerhoas, Sonia Kiang, Lisandro Nesis, Marie Oppert, Marion Préïté, Perle Solvès, Emmanuel Suarez, Manon Taris

Avec en invité surprise le compositeur David Davila à la représentation du 11 septembre

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.