Compte-rendu : “Wonderland” et “La Cage aux Folles” en tournée au Royaume-Uni

Deux musicals de Broadway sont actuellement en tournée dans toute le Royaume-Uni jusqu’à la rentrée prochaine avec Wonderland (version musicale d’Alice au pays des merveilles de Frank Wildhorn) et La Cage aux Folles de Jerry Herman, basé sur la célèbre pièce de Jean Poiret. 

Wonderland, pour la première fois en Europe 

Vu au Churchill Theatre le 13 mars à Bromley (dans le sud de Londres) : Wonderland est une libre adaptation du roman de Lewis Carroll, néanmoins beaucoup plus fidèle que le musical avant-gardiste Wonder.land, à l'affiche du National Theatre à Londres et du Théâtre du Châtelet à Paris l’an dernier. Musicalement, même si c’est loin d’être la meilleure partition de Frank Wildhorn (Jekyll and Hyde ; Scarlet Pimpernel et Bonnie and Clyde mériteraient plus ce titre), ce spectacle est également supérieur. Même si elle utilise moins la technologie de pointe, la mise en scène de Lotte Wakeham (The World Goes Round) est efficace, tout comme la chorégraphie de Lucie Pankhurst (Children of Eden ; Toxic Avenger).

wonderland001

En fait, même si elle utilise des moyens plus limités que la version originale qui fut un flop retentissant à Broadway en 2011 (seulement un mois de représentations), cette première version européenne s’avère en tout point plus satisfaisante. Le livret de Gregory Boyd et Jack Murphy, ce dernier signant aussi les paroles des chansons, transforment Alice en une jeune femme (à l’instar de Diana Ross dans la version filmée de The Wiz) en errance avec sa petite fille au Pays des Merveilles.  Cette trame est prétexte à une série de tableaux, quelque peu inégaux et musicalement hybrides, mais incluant néanmoins quelques « show stoppers », comme "The Mad Hatter", avec le Chapelier Fou interprété par Natalie McQueen (Wicked ;Les Misérables), et "Off With Their Heads" interprété par la merveilleuse Wendi Peters (White Christmas) dans le rôle de la Reine de Cœur.

wonderland002

La brillante distribution est en fait la plus grande force de cette version de Wonderland, avec bien sûr la toujours excellente Kerry Ellis (We Will Rock ; Wicked) dans le rôle titre d’Alice, mais pour seulement certaines dates de la tournée, ainsi que Dave Wellets (Les Misérables ; The Phantom of the Opera) dans le rôle du Lapin Blanc et Stephen Webb (From Here to Eternity) dans celui de Jack.

La Cage aux Folles, pour la première fois en tournée au Royaume-Uni

Vue au New Wimbledon Theatre le 14 mars : la toute première version "tournée" de La Cage aux folles, jusqu’au 26 août, brille à la fois par l’ampleur de ses costumes et décors de Gary McCann et par sa distribution quelque peu surprenante.

lacage

À l’instar de Patrick Rocca, John Partridge (A Chorus Line ;The Drowsy Chaperone et Grégoire dans Notre Dame de Paris) est quelque peu massif musculairement pour être crédible en Albin, et Adrien Zmed (Grease à Broadway et Grease 2 au cinéma) est étonnamment fade dans le rôle de Georges. La légendaire Marti Webb (Song and Dance ; Cats) est un peu sous-employée dans le rôle de Jacqueline, mais les rôles secondaires, notamment Dougie Carter dans le rôle de Jean-Michel et Paul F. Monaghan dans le rôle du député Dindon, sauvent la mise, tout comme les excellentes "cagelles" exécutant brillamment la chorégraphie de Bill Deamer (Top Hats ; Evita).

lacage002

La partition de Jerry Herman et le livret de Harvey Fierstein font de La Cage aux folles un musical classique et immortel, même si elle peut paraitre démodée sous certains aspects. "I Am What I Am" et "The Best of Times" ont une nouvelle résonance avec les nouveaux reculs de la tolérance dans le monde d'aujourd'hui.

Ces deux productions sont en tout point de vue dignes des bonnes productions du West End et méritent le détour !


Wonderland
Au Churchill Theatre puis en tournée

La Cage aux Folles
Au New Wimbledon Theatre à Londres jusqu'au 26 mars 2017

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.