Critique : “Entre deux mondes” au Tremplin Théâtre à Paris

La compagnie Les Contes de la vallée présente son spectacle Entre deux mondes, sombre et poétique.

Entre deux mondes projette votre esprit, à la recherche de ce que vous pensez qui existe entre ces deux mondes que sont la vie et la mort. Un lieu où les âmes flottent, virevoltent et où la créature de la mort rôde pour les emporter dans son monde. Une jeune femme arrive dans cette dimension un peu spéciale, et semble être perdue mais à la recherche de quelque chose. Il faut dire que ce monde parallèle parait immense sur cette scène de quelques mètres carrés. Elle croise alors une créature qui croasse et tente de l'amener du côté de la mort.

entre deux mondes scene FORM

Ce monde n'est pas totalement dépeuplé, on y trouve également d'autres âmes égarées qui se complaisent de cette situation flottante. Seule la jeune femme au prénom de fleur cherche à comprendre ce qu'elle fait là et surtout ne se plait pas et souhaite s'en aller.

C'est un thème complexe qui est abordé de façon très contemporaine par la compagnie des Contes de la Vallée : décors et costumes épurés, appel à l'imagination du public. La mise en scène et les attitudes travaillées des personnages installent la légèreté et le flottement que pourraient faire des âmes. La créature à la voix de corbeau, tel un symbole de la mort, se déplace avec une nonchalance de primate. 

Entre deux mondes cherche à mettre le spectateur dans une position de réflexion sur sa propre vie, ses intentions et ses idées. Le peu de chansons et de chorégraphies en fait plus une pièce théâtrale qu'une comédie musicale à proprement parlé. L’atmosphère du théâtre contemporain est totalement présente, les amateurs du genre y trouveront leur bonheur.


AFFICHE-Entre_Deux_MondesEntre deux mondes , D'Emilia Santucci et Benjamin D. Landau

Tous les dimanches à 16h jusqu’au 28 mai 2017
Au Tremplin Théâtre - 39 rue des Trois Frères 75018 Paris

Avec : Alexia Delaire, Gaëtan Henry, Juliette Langrognet et Jade Paganon-Simon.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.