Critique : “Folle Nuit à Paris” au Studio Herbertot de Paris

La compagnie Pliez Bagage offre au public un voyage enivrant d'une heure et quart dans le Paris des Années folles avec son spectacle Folle Nuit à Paris, actuellement au Studio Hebertot de la capitale française.

Tout est dans le titre mais pas uniquement

Tout commence alors qu'Elsa et Louis se disent au revoir au petit matin à Paris en bas de chez Elsa. Une fois cette dernière rentrée, Louis s'assoit sur un banc et raconte sa soirée, ou plutôt sa nuit, sa folle nuit même, à son voisin. Les deux protagonistes se sont rencontrés le soir-même à l'anniversaire de la demoiselle. S'ensuit alors une série de péripéties plus folles les unes que les autres. Entre rencontres insolites avec Ernest Hemingway ou encore Salvador Dali, courses-poursuites et cabaret glauque, la nuit n'a pas été de tout repos.

Mathieu Becquerrelle (Louis) et Jeanne Jerosme (Elsa) dans

Mathieu Becquerrelle (Louis) et Jeanne Jerosme (Elsa) dans "Folle Nuit à Paris"

Mathieu Becquerelle (Sister Act à Mogador), Jeanne Jérosme et Thomas Cannariato interprètent à eux seuls plus d'une quinzaine de personnages sans fausses notes, ni en jeu ni en chant. Le livret rythmé et plein de rebondissements offre une histoire dans laquelle le public plonge immédiatement et est impatient de connaître la suite même s'il connait déjà la fin.

Parmi les personnages, Jeanne Jérosme interprète une Elsa toute en classe et énergie mais également, entre autres, un cambrioleur fou et drôle à souhait. Quant à Mathieu Becquerelle, il donne un côté très touchant à Louis et montre également qu'il sait faire rire avec le rôle du policier par exemple. Thomas Cannariato se retrouve à jouer une grande partie des personnages, d'un Salvador Dali totalement perché à un narrateur, en passant par Ernest Hemingway.

Mathieu Becquerelle, Jeanne Jerosme et Thomas Cannariato dans

Mathieu Becquerelle, Jeanne Jerosme et Thomas Cannariato dans "Folle Nuit à Paris"

Les artistes sont accompagnés par Benjamin Pras au piano, qui joue des reprises d'artistes de l'époque comme Joséphine Baker, "Mon homme" de Mistinguett ou Django Reinhardt, ainsi que des chansons plus actuelles. On regrettera le style moins jazzy de la reprise de "Je vais prendre ta douleur" de Camille qui se retrouve quelque peu en décalage avec les autres.

La mise en scène au cordeau et la multitude d'accessoires transforment le plateau du Studio Hebertot en tout Paris, de Montparnasse à Montmartre, dans les rues, des appartements, un cabaret, un commissariat en un jeu de lumières et un demi-tour des artistes. 

Avec un petit côté Minuit à Paris de Woody Allen, Folle Nuit à Paris est un spectacle enivrant et drôle qu'il fait bon d'avoir dans le paysage parisien de la comédie musicale. 

Découvrez la bande annonce de "Folle nuit à Paris" :

 


Folle Nuit à Paris, par la compagnie Pliez Bagage

Jusqu'au 17 juin 2019
Les lundis à 21h

Au Studio Herbertot
78 bis boulevard des Batignolles - 75017 Paris

Texte : Thomas Cannariato ; Mise en scène : Madlyn Farjot ; Arrangements : Johan Farjot

Avec : Mathieu Becquerelle ou Zacharie Saal, Jeanne Jérosme ou Emilie Weber, Thomas Cannariato

Piano : Benjamin Pras ou Mathieu Meyer

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.