Critique : “Les Trois Mousquetaires” au Palais des Sports de Paris

Avec des chansons entraînantes sur les ondes (depuis plus d'un an !) et sa distribution de beaux hommes, le spectacle Les 3 Mousquetaires a tout fait pour attirer le public au Palais des Sports.

Un premier acte prometteur

À l'entracte, la surprise du premier acte est plutôt bonne. Les quelques accessoires de décors s'incrustent bien avec les quatre panneaux d'écrans vidéos mobiles qui offrent avec leurs mouvements des entrées et des sorties supplémentaires. Tout l'espace de la scène est utilisé, sans qu'elle paraisse trop grande même avec trois ou quatre artistes seulement. Les numéros sont joliment mis en scène, surtout le principal combat chorégraphié, digne d'un film de cape et d'épées !

Certains arrangements des chansons pour le spectacle fonctionnent à merveille comme ceux de "Je t'aime c'est tout" qui offrent une jolie sonorité grâce aux percussions des danseurs, où Olivier Dion chante tout en faisant des acrobaties. On retiendra également dans les meilleurs moments l'enchainement avec "J'ai besoin d'amour" en version acoustique avec David Ban (1789 - Les Amants de la Bastille ; Flashdance) à la guitare. Le tout contrasté par des danseurs talentueux qui font du break dance, dont bien sûr Brahim Zaïbat.

les3m

David Ban (Porthos), Olivier Dion (D'Artagnan), Brahim Zaibat (Athos) et Damien Sargue (Aramis)

L'histoire est installée plutôt doucement par la présentation des personnages, plus ou moins développés et de façon plus ou moins intéressante. La chanteuse Emji (Milady) arrive quant à elle, à offrir des numéros attrayants à coup de chorégraphies et même de Bolas tout en chantant. Il est agréable de voir l'utilisation d'une pluridisciplinarité chez les artistes, ce qui est assez rare dans les spectacles musicaux à la française où les numéros ressemblent souvent davantage à des scènes de concert.

La perte de souffle du second acte

Si on trouvait l'histoire un peu lente à se dévoiler dans le premier acte, la suite est au contraire fortement accélérée. La vraie aventure, ou mission, des Mousquetaires tient dans ce second acte seulement. S'enchaînent alors les chansons, arrangées façon techno-électro (Paris est une immense boite de nuit) voire tecktonik. En effet, la scène hippique est épique et restera dans les annales, et pas vraiment les bonnes.
Cette deuxième partie des 3 Mousquetaires - Le spectacle musical est composée principalement de solos : ceux des quatre protagonistes (pour Brahim Zaibat c'est un beau duo de danse) bien entendu, mais aussi un solo interminable du Cardinal en tenue de cuir rouge qui casse le petit rythme installé. Golan Yosef (Cats ; Dracula - L'Amour plus fort que la mort)  offre quant à lui un numéro entraînant où il effectue une chorégraphie accompagné de la troupe de danseurs. A se demander toutefois s'il ne chantait pas en playback...

Mieux que Robin des Bois, mais...

Un dénouement bâclé, cette oeuvre est inégale. Certes elle offre de beaux tableaux, le public en prend plein les yeux il faut le dire, mais le tout est accompagné d'un livret relativement faible. Au final, il est compliqué de tout comprendre ... à moins qu'il n'y ait justement rien à comprendre ? À vous d'en juger ! 

Réserverles-3-mousquetaires

Les 3 Mousquetaires - le spectacle musical, de Lionel Florence et Patrice Guirao

Jusqu'au 01 janvier 2017 au Palais des Sports de Paris
Puis en tournée dans toute la France

Paroles et livret : Lionel Florence et Patrice Guirao ; Mise en scène : René Richard Cyr et Dominic Champagne ; Chorégraphies :  Yaman Okur ; Décors : Stéphane Roy ; Costume : Mérédith Caron

Avec : Brahim Zaibat, David Bàn, Damien Sargue, Olivier Dion, Emji, Victoria Petrosillo , Megan Lanquar, Christophe Héraut, Golan Yosef, Antoine Lelandais, David-Alexandre Després, Stéphane Métro

Danseurs : Abderraouf Bouab, Abkaro Saitouli, Alin Gaetan, Arthur Grandjean, Audrey Rousseau, Billy Tean, Dafné Bianchi, Florian Cléret, Jade Bendhaiba, Julian Rouyre, Justine Catala, Kevin Bago, Kevin Missanou, Kiliaan Taillasson, Laure de Carolis, Laurisse Sulty, Lola Mino, Marion Gallet, Maëlle Dufour, Mie Nyhuus, Nicolas Pain, Raffaële Lucania, Romain Guillermic, Soukeyna Boro et Yanis Bouregba

1 réponse

  1. Cecile1984-94
    Je vous trouve plutôt indulgents, pour le coup ! Etant une grande fan du roman de Dumas, je savais qu’il serait impossible de tout caser en 2 heures de spectacle… mais de là à ne rien caser du tout, il y a quand même une marge ! Certes il y a l’histoire des ferrets, mais bâclée. Cela aurait pu être au profit de quelque chose d’autre (la deuxième partie du roman, le développement des personnages, plus de scènes d’action ? Le choix était vaste), mais pas du tout ! Les personnalités de chacun des protagonistes sont inexistantes (David Ban est le seul qui tire son épingle du jeu), ou sont complètement mal représentées, tel Milady qui est normalement un caméléon, une anguille, pas une maîtresse de donjon SM "cash". Et tant qu'à faire une chanson qui dit que Richelieu est seul (... ok, pourquoi pas...), pourquoi ne pas en faire une chanson sur son amour contrarié pour la reine, et tenez, faisons-en un duo où Milady explique pourquoi elle veut tuer Athos (vu que ça n'est pas clair du tout). Paf, collez-moi leurs gardes respectives en pleine préparation pour stopper les mousquetaires (on parle du choix des costumes pour la garde de Milady? Non?). Les danseurs sont impeccables, rien à redire, la mise en scène avec les piliers mobiles bien pensée, et les scènes de combat sont effectivement très bien chorégraphiées mais il n’y en avait que deux. Quel dommage d’avoir sous-exploité les nouveaux talents des artistes ! En parlant de sous-exploitation, Victoria Petrosillo aurait gagné à être plus présente, mais il est vrai que l'histoire elle-même ne s'y prête guère. Elle ne prête pas non plus à un long monologue d'un roi ayant l'air à moitié cinglé mais sage avec son discours prêchi-prêcha sur les religions... qui est loin d'être un thème-clé dans le roman. Je ne me rappelle même pas s'il y figure réellement... Non mais vraiment! Si les producteurs voulaient un spectacle moderne avec des thèmes d'actualité et des mousquetaires autour, j'aurais été pour! Ou à l'inverse quelque chose de très fidèle à l'oeuvre. Mais là on patauge entre les deux et ça n'a effectivement aucun sens. Ca se sent que j'ai été déçue ou pas? Bon, et puis comme je me lâche vu qu'il paraît que c'est cathartique, j'en ai assez de ces musicals à la française qui, quasi systématiquement, "débordent" dans la salle même si l'intérêt n'est pas évident du tout. VOILÀ! CA, C'EST DIT. Cécile
  2. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]
  3. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]
  4. […] (Roméo et Juliette), Djamel Mehnane (Timéo), Pedro Alves (Les Dix Commandements), David Bàn (Les Trois Mousquetaires), Nuno Resende (Adam et Eve) ou encore Virginie Perrier (Cats) pour ne citer qu'eux. Le spectacle […]
  5. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]
  6. […] direction Rouen pour Damien Sargue, Olivier Dion, David Ban, Brahim Zaibat et toute la troupe des Trois Mousquetaires, le spectacle musical ! C'est là-bas qu'ils vont entamer une tournée qui durera jusqu'au 1er juillet […]
  7. […] en pleine tournée, le spectacle musical Les 3 Mousquetaires va être diffusé à la télévision en "prime time" sur W9, dès ce soir à […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.