Critique : “Soy de Cuba” à la Cigale et en tournée dans toute la France

Critique : "Soy de Cuba" à la Cigale et en tournée dans toute la FranceQui refuserait un voyage sous les tropiques en plein novembre ? C'est ce que tente de proposer Soy de Cuba, le nouveau spectacle musical aux rythmes ensoleillés qui est à l'affiche de la Cigale jusqu'au 27 novembre avant une tournée française.

Jeune, belle, naturellement sensuelle, Ayala a la danse dans le sang et des rêves plein la tête. Mais la Havane, décor de toutes ses ambitions, semble bien loin de la plantation de tabac où elle vit modestement avec ses parents paysans.
Un jour pourtant, la jeune femme quitte sa famille et débarque, seule, dans la grande ville, à la recherche du mythique club "Soy de Cuba"…

Après quelques balbutiements en vidéo (un générique et une présentation de la chanteuse principale Jenny Sotolongo – petite protégée de Fidel Castro considérée comme un trésor national à Cuba) servis par la narration d'une voix-off, la soirée commence.
Spectacle de danses et de musiques folkloriques par essence, Soy de Cuba montre au travers de son intrigue des ambitions de comédies musicales. On ne s'y trompera pas pour autant : le destin cousu de fil blanc de la belle Alaya n'est qu'un accessoire venu donner un tout petit peu de substance à un spectacle de variétés qui met la danse à l'honneur.

La troupe de "Soy de Cuba" à la Cigale et en tournée dans toute la France

L'histoire, amenée maladroitement par des séquences vidéo doublées d'une voix-off, est reléguée au second plan et se résume sur scène à quelques échanges de regards (admiration, séduction, jalousie, espionnage…) et d'interjections en espagnol.
La vedette du spectacle est bel et bien la musique cubaine, sous la direction de Rembert Egües qui signe l'intégralité de la partition originale. Rumba, salsa, mambo, cha-cha-cha, reggaeton… un mélange plaisant de sonorités traditionnelles et de touches modernes donne vie aux nombreux tableaux chorégraphiés et propose de découvrir le son cubain et les danses qui l'accompagnent.

Les chorégraphies de groupe imaginées par Dieser Serrano, metteur en scène et danseur principal du spectacle, peinent à captiver. On se laisse heureusement entraîner par la séquence de rumba énergisante qui clôt le premier acte au rythme effréné des congas et des chancletas, des sandales traditionnelles qui claquent au sol. Le second acte offre quant à lui un ou deux duos élégants qui réunissent les deux personnages principaux, au milieu d'un spectacle systématique qui manque autrement de surprise.

La troupe de "Soy de Cuba" à la Cigale et en tournée dans toute la France

Néanmoins, les amateurs de musiques latines en manque d'un peu de chaleur se laisseront sans doute facilement séduire par ce programme haut en couleurs, servi par des costumes chatoyants et des projections vidéo réussies qui invitent au voyage.
Les amateurs de théâtre musical passeront quant à eux leur chemin et préfèreront s'intéresser à In the Heights, Tony Award du meilleur musical en 2008, qui propose un spectacle bien différent autour des mêmes musiques et de la même culture.


Soy de Cuba, d'après une idée originale d'Alain Ammar

Du 15 au 27 octobre 2011
Du mardi au vendredi à 20h, samedi et dimanche à 15h et 20h

La Cigale
120 boulevard Rochechouart
75018 Paris

En tournée dans toute la France : Aix les Bains (le 29 novembre), Perpignan (le 30 novembre), Marseille (le 1er décembre), Montpellier (le 2 décembre), Bordeaux (le 3 décembre), Toulouse (le 4 décembre), Lyon (le 6 décembre), Genève (le 7 décembre), Poitiers (le 9 décembre), Bressuire (le 10 décembre), Biarritz (le 11 décembre), Nantes (le 12 décembre).

Mise en scène et chorégraphie : Dieser Serrano, Yaimara Gomez Fabre ; direction musicale : Rembert Egües.

Avec : Jenny Sotolongo et Carlos Angel Valdes.
Danseurs : Ayala Morejon, Yailen Hernandez Priede, Lester Correa Mezquia, Evelyn Leon Escobar, Enrique Fuente Garrido, Saigell Luis Palacio, Niovis Verdecia Medrano, José Adrian Leyva Napoles, Aimee Iturralde Canet, Daina Cala Hernandez, Erlan Castro Rivalta, Selma de los Angeles Rodriguez Rueda, Yaikel Loaces Montano.
Musiciens : Jesus Madera Diaz, Yassel Robles Borbons, Diana Ainz Mena, Luis Miranda Horrach, Leonardo Oleva.

1 réponse

  1. tamagoushi
    j'ai assisté hier soir au spectacle Soy de Cuba au silo à marseille. j'ai été extremement deçue par ce spectacle. il s'agit d'une troupe de danseurs certes assez doués mais le scnéation de cette pseudo comédie musicale est minable. le narrateur est tout simplement insupportable. les décors et les images en fond de scène grotesque. bref ... un évènement que je déconseille.
  2. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.