“Les Caramels Fous” investissent le théâtre du Gymnase – Épisode 1

"Les Caramels Fous" investissent le théâtre du Gymnase - Épisode 1A l’occasion de la reprise de leur spectacle Madame Mouchabeurre, joué du 23 juin au 3 juillet, l’équipe des Caramels fous et le théâtre du Gymnase ont permis à Musical Avenue de vous entraîner dans les coulisses de l’installation de la troupe dans un théâtre. L'occasion rêvée de découvrir l'envers du décor !

Épisode 1 :  Et la lumière fut !

Lundi après midi, alors que tout est encore calme au théâtre du Gymnase, débarque une partie de la troupe des Caramels qui vient déposer les éléments de décors et d’éclairage qui vont permettre de faire vivre pendant deux semaines Madame Moucheabeurre.

Rapides comme l’éclair, les Caramels disparaissent pour laisser le théâtre aux électriciens qui vont devoir installer en quelques heures près d’une centaine de projecteurs.

1ère étape : fixer solidement les projecteurs sur les différentes perches puis insérer des feuilles de gélatine afin d’obtenir l’éclairage de la couleur souhaitée.

2ème étape : brancher les projecteurs en les regroupant par couleur.

Tous les câbles doivent être attachés autour de la perche pour des raisons évidentes de sécurité.

Toute l’équipe ne sera pas de trop pour cet ouvrage !

3ème étape : À la régie lumière, François contrôle la correspondance entre les projecteurs et son pupitre de commande. Il n’est pas rare que certains projecteurs ne répondent pas. Il faut alors en trouver la raison : problème de rallonge, de lampe, de fusible…. La tâche est beaucoup plus longue qu’il n’y paraît.

4ème étape : l’installation du cyclorama.

Cette grande bâche blanche, attachée par de simples nœuds à une perche va servir d’écran de projection. Éclairé par des projecteurs posés au sol, le "cyclo" pourra reproduire les couleurs du ciels à toutes les heures de la journée et bien plus encore…

 

5ème étape : l’orientation des projecteurs.

Depuis les cintres (partie au dessus de la scène), Patrick va lentement faire monter et descendre les perches chargées de projecteurs, afin de régler ces derniers au sol, et vérifier si l’effet souhaité est obtenu une fois la perche dans les cintres (technique appelée du «yo-yo).

Des contrepoids sont installés en fonction du nombre de projecteurs, ou d’éléments de décors, afin que les perches puissent être facilement montées ou descendues. Il y a au total 6 perches pour les projecteurs dont deux "à l’allemande" : côté coulisses, derrières les pendrillons (rideaux noirs qui cachent les coulisses).

Une fois remontés, les projecteurs sont cachés par la frise (rideau noir suspendu dans les cintres qui évite aux spectateurs d’être éblouis par la lumière).

 

Voilà : en à peine cinq heures toute l’équipe a achevé l’installation des lumières. Chapeau à tous !

Patrick, Sylvain, Éric (régisseur du théâtre) Cécile, Lorenzo, François-Éric Valentin et Michel (tous deux des Caramels).

Demain, nous verrons la suite de l’installation des Caramels Fous au théâtre du Gymnase.

Nous remercions les Caramels, et tous les techniciens pour leur accueil.

Crédit Photos : Régis Gayraud

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.