Critique : « A Passage to Bollywood », l’Inde dansée et chantée au Théâtre National de Chaillot

Voici une salle à laquelle les amateurs de comédie musicale sont moins habitués. Pourtant, chaque année, ce temple de la danse offre quelques spectacles musicaux qui dépassent le seul champ chorégraphique pour flirter avec la comédie musicale. C’est le cas de A Passage To Bollywood, un spectacle qui se joue jusqu’à Noël pour vous en mettre plein les yeux et les oreilles !

De l’écran à la scène

L’ambition première de ce spectacle est de transposer pour la scène le cinéma de Bollywood. L’intrigue est simple : un jeune homme quitte sa campagne natale pour rejoindre la ville effervescente de Mumbai. Entre amour, mafia, amitié et vengeance, il découvre un nouvel univers dont il ne ressortira pas indemne.

Le spectacle est construit comme un film : tout commence avec le générique projeté en fond de plateau qui introduit les personnages de l’histoire. S’ensuivent ensuite une succession de chapitres qui racontent l’histoire de manière discontinue : la narration emprunte des détours pour présenter les rêves, les peurs, les sentiments des personnages ou revenir à un événement qui s’est tenu parallèlement à un autre. Cependant, ces allers-retours ne perturbent en rien la compréhension de l’histoire : ils permettent, au contraire, d’en saisir toutes les subtilités et de croiser les points de vue de chaque personnage… comme dans toute bonne comédie musicale !

Crédit Photo : Navdhara India Dance Theatre

Une explosion de couleurs et de mélodies entrainantes

Les lieux de l’action, depuis la campagne natale du héros jusqu’à la planque du gang de Don, sont figurés par un décor projeté et quelques accessoires. Les costumes sont somptueux : multicolores, pleins de paillettes, de voiles et de bijoux, ils reproduisent sur scène un imaginaire bollywoodien faste et merveilleux pour le plaisir des yeux.

La diversité des ambiances visuelles se retrouve dans la musique et les superbes chorégraphies d'Ashley Lobo : de la danse traditionnelle indienne jusqu’aux influences contemporaines, ce spectacle se renouvelle sans cesse pour nous faire découvrir une Inde cinématographique aux mille facettes.

Chaque chapitre de l’histoire possède une couleur musicale différente qui complète, elle aussi, le portrait des lieux et des personnages. Contrairement à ce que pourrait laisser penser la dissociation entre chanteurs et danseurs, la musique et la danse sont donc bien intégrées à l’histoire : les chansons illustrent et complètent le récit présenté par la danse en exprimant ce que le mouvement seul ne peut montrer. L’absence d’orchestre live ne dérange pas véritablement puisqu’il s’agit de retranscrire sur scène une expérience cinématographique et que cela fait longtemps que les musiciens ont désertés les salles de cinéma.

Crédit Photo : Navdhara India Dance Theatre

Sur scène, les 22 danseurs et 2 chanteurs enchainent les numéros avec une énergie débordante. Les numéros d’ensemble dominent et les moments de répits sont presque inexistants pour les interprètes. S’ils sont fatigués à la fin de la représentation, ils n’en laissent rien paraître et, s’ils le proposaient, on reverrait bien le spectacle une deuxième fois tant il est vivifiant !

Lorsque les saluts arrivent, le public ne souhaite qu’une chose : se lever et apprendre la chorégraphie du numéro final. La musique vous trottera encore longtemps dans la tête en sortant du théâtre, et peut-être serez-vous aussi pris d’une terrible envie de (re)voir Devdas ?

Réservations possible ici.

Bande-annonce de A Passage to Bollywood

A Passage to Bollywood, Navdhara India Dance Theatre/Ashley Lobo.

Au Théâtre National de Chaillot, 1 place du Trocadéro, 75116 Paris.

Du 11 décembre 2021 au 25 décembre 2021.

Chorégraphie et mise en scène : Ashley Lobo ; Répétitrice : Yuko Harada, Veronica Jose, Naren Lalwani ; Lumières : Sangeet Shrivastava, Gyandev Singh ; Maître de ballet : Yehuda Maor ; Son : Sreejith Menon ; Musique : Naren Lalwani ;

Costumes : Pooja Uberoi, Farah Momin, Simran Handa, Sonakshi Amitabh, Karma Chuki, Sanjana Gupta ; Coiffure et maquillage : Sonakshi Amitabh & Simonil Vakil ; Accessoires : Sonakshi Amitabh, Simonil Vakil ; Décors : Naren Lalwani, Razul Singh, Chetan Solanki ; Identité visuelle : Aditya Harjai ; Vidéo : Bobo, Naren Lalwani ; Voix Off : Harsh Singh, Ramneeka Lobo & Pravin, Shrikhande ;

Avec 22 danseurs et 2 chanteurs du Navdhara India Dance Theatre/Ashley Lobo.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.