Critique : « Eva Jean » présente son RécitDrag Vocal à la Comédie Bastille

Imaginez un seul instant si Marilyne Monroe et Claude Nougaro avaient eu un enfant ? Surprenant, non ? Blonde platine juchée sur 10 cm de talons, Eva Jean est le double féminin du talentueux David Jean, bien connu du spectacle musical. Pas de bienséance qui tienne, elle nous embarque dans son univers jazz feutré et nous fait passer un moment que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Rencontre avec une femme pas comme les autres.

Une fois n’est pas coutume, notre rendez-vous du vendredi soir est un seul en scène ou devons-nous dire, un RécitDrag Vocal. Mélange de plusieurs disciplines construit autour d’un personnage de Drag Queen rêvé et interprété par David Jean (Chance, Noé), on assiste à une performance d’une grande classe, là où les shows du genre manquent parfois de subtilité.

Un souffle de liberté

La période trouble du confinement n’a pas épargnée le monde du spectacle vivant et les artistes en mal de vivre. Alors, que fait un artiste privé de liberté ? Il crée. Eva Jean est née de la nécessité de s’exprimer et représente ce souffle de liberté volée. Quoi de mieux qu’une Drag Queen pour incarner tout ce que nous ne pouvons dire ou faire. Liberté de ton, liberté de vocale, elle se permet tout, tout ce que ne peut faire finalement David dans un registre plus classique. Le choix du jazz comme thématique musicale et sa composante d’improvisation est révélateur de cette volonté de s’affranchir des codes des représentations de Drag Queen plus classique.

Nous le savons, la Drag Queen est depuis longtemps un personnage populaire dans le monde du spectacle. La comédie musicale a d’ailleurs ses références à succès. Priscilla, Folle du Désert (qui n’a pas rêvé de traverser l’Australie à bord d’un van rose bonbon ?) ou encore Everybody’s talking about Jamie, traitent du sujet de ces êtres fantasques avec humour, paillettes et surtout beaucoup d’émotions. Là où ces personnages de cabaret ressemblent souvent à des célébrités femmes divas pop ou disco, Eva Jean est singulière et ne ressemble étrangement à aucun personnage connu. Pas de sosie de Cher ou de Dalida en vue, l’interprétation de David Jean va au-delà de la simple imitation ou parodie burlesque car c’est une vraie performance théâtrale qui est proposée. Eva est son propre maître à bord et a des choses à dire !

Un RécitDrag Vocal

Ne vous méprenez pas, tout n’est pas si simple. Il faut près de 2h00 à David Jean pour devenir Eva Jean. Nous ne verrons pas cette transformation ou enfin très peu. David n’est pas tout à fait Eva quand il nous apparait, Eva prenant son poste une fois les dernières retouches apportées. La scénographie présente deux modes d’interaction avec le public : la scène et les coulisses amenant beaucoup de matière pour le public. Car la riche idée dans la construction du spectacle est le dialogue intérieur (mais à haute voix) entre les deux protagonistes qui se volent la vedette tour à tour. Nous rentrons dans leur intimité et sommes les spectateurs de certaines révélations.

Eva est aussi là pour dénoncer. Des questions de sociétés comme le harcèlement ou des sujets moins en surface sont abordés donnant de la matière et du corps au récit écrit et interprété avec beaucoup de précision et d’émotion par David. Grande richesse du spectacle, l’écriture à cœur ouvert crée une empathie singulière autour de la musique grandement présente. Car ce RécitDrag est vocal, la musique originale crée par David accompagne les coups de gueules d’Eva sous fond de jazz dans une ambiance majoritairement lounge. Ce choix pourrait paraître lassant mais se fond finalement bien dans ce format court et percutant qui présente quelques sorties de route musicales pour notre plus grand bonheur. Grand coup de cœur pour une chanson en particulier au refrain entêtant « je suis ta mère, avec la voix de ton père ». Sourires et meilleurs pas de danse garantis.

Et pour la suite ? Bien que les cabarets transformistes ne manquent pas, David imagine emmener Eva au théâtre accompagnée de musiciens et choristes. Nous sommes impatients de la voir fouler les planches de scènes plus importantes. Elle le mérite et David Jean aussi.

Rien de tel pour finir notre semaine, ce moment d’évasion nous emmenant vers des contrées peu habituelles sur la scène de la Comédie Bastille. Avez-vous une idée de ce que serait votre Drag Queen ou Drag King ? Nous vous laissons y réfléchir.

En attendant, pour prendre vos places, c’est par ici

Longue vie à Eva Jean !


Eva Jean

Le 29 avril et le 18 mai au Théâtre Clavel 75019 Paris

Les 26 et 27 avril au Théâtre de la Luna Negra à Bayonne   

Ecrit et interprété par David Jean ; Arrangements Musicaux : François-Xavier Jean, Maxime Rodriguez et David Jean

Sous le regard bienveillant de Johan Nus


 

 

 

 


 

 

Eve-Marie Leroy

Eve-Marie Leroy

Enfant d’une mère passionnée de films musicaux et d’un père amateur de jazz et d’opéra, je ne pouvais que tomber dans la marmite des comédies musicales. Cela fait 30 ans que Mary Poppins est entrée dans ma vie et depuis, je jongle entre les classiques de Broadway mêlant claquettes et chapeaux haut de forme et les propositions plus avant-gardistes. Grande admiratrice d’Andrew Lloyd Webber dans un corps de Responsable Ressources Humaines, MusicalAvenue est l’occasion pour moi d’intégrer une troupe de passionnés de cette belle discipline qu’est le Musical
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !