Critique : “Kinky Boots” à la Salle Wilfrid-Pelletier de Montréal

Salle comble mardi soir pour la première de Kinky Boots à Montréal dans le cadre de sa tournée nord-américaine. L'ambiance est à la fête, l'électricité est dans l'air et pour cause : cette comédie musicale signée Cyndi Lauper et Harvey Fierstein n'a pas mérité le Tony du meilleur musical en 2013 pour rien !

Kinky Boots Montréal

Basé sur le film éponyme de 2005 inspiré d’événements réels, Kinky Boots raconte l’histoire de Charlie Price qui se retrouve du jour au lendemain à la tête de l’entreprise familiale de chaussures suite à la mort soudaine de son père. Désespéré quant à l'avenir de sa compagnie, il rencontre la flamboyante Drag Queen Lola qui fait naître en lui l'idée de relancer les affaires en produisant des chaussures érotiques pour le moins extravagantes.

Numéros rythmées, chansons enlevantes, histoire qui donne la pêche, personnages colorés... Plusieurs raisons expliquent le succès de ce spectacle. Les thèmes qu'il aborde aussi. Aller au bout de ses rêves, assumer ses différences, faire fi des préjugés et croire en son potentiel ; la liste est longue ! Bien d'actualité, il nous fait aussi réfléchir aux questions de genre et de l'acceptation de l'autre.

Kinky Boots Montréal

Niveau performance, cette production de Kinky Boots frappe fort. J. Harrison Ghee (The Color Purple) brille littéralement dans le rôle de Lola, à l'aise et tellement à sa place sur la scène. Assumée et exubérante, ce personnage se révèle aussi sensible ; des nuances que Ghee sait présenter dans ses diverses interprétations. Sa voix incroyable, son charisme et son énergie en font la star du spectacle. Le public le guette, attendant avec impatience chacune de ses apparitions. Il a d'ailleurs mérité plus d'une fois des applaudissements, enflammant l'audience par ses prestations toujours grandioses. 

Curt Hansen (Wicked) n'est pas non plus en reste dans le rôle de Charlie Price, gagnant en assurance en même temps que ce dernier passe de victime à héros. Très doué, il se donne à fond dans ses interprétations, y mettant ses tripes pour nous faire comprendre les émotions contrastées que ressent son personnage, particulièrement lors du numéro "Soul of a Man".

Kinky Boots Montréal

Les rôles secondaires et l'ensemble nous font également passer d'excellents moments. Mention spéciale pour Rose Hemingway (How to Succeed) qui interprète une Lauren évoquant beaucoup Cyndi Lauper par l'attitude, la voix et les mimiques. La griffe de la chanteuse est d'ailleurs bien palpable dans plusieurs numéros. On reconnait son style fun et déjanté, notamment dans le morceau "Sex is in the Heel" qui donne envie de se joindre à la troupe sur scène.

Bref, une comédie musicale que l'on a de la chance d'avoir à Montréal en ce début d'année et qui atteint son but avec succès : divertir tout en livrant un message positif. On ressort du spectacle le sourire aux lèvres et les batteries rechargées pour affronter l'hiver québécois. À ne pas rater jusqu'au 8 janvier !

Crédit photos : Matthew Murphy


 

"Kinky Boots" de Cyndi Lauper (paroles et musiques) et Harvey Fierstein (livret)

D'après le film de Geoff Deane et Tim Firth

Du 3 au 8 janvier 2017

Une présentation d'evenko et Broadway Across Canada 

À la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal

Mise en scène et chorégraphies : Jerry Mitchell ; Costumes: Gregg Barnes ; Musique: Stephen Oremus ; Éclairages: Kenneth Posner ; Son: John Shivers ; Coiffure: Josh Marquette ; Maquillage: Randy Houston Mercer ; Direction musicale: Ryan Fielding Garrett.

Avec: J. Harrison Ghee, Adam Kaplan, Charlie Price, Tiffany Engen, Aaron Walpole, Charissa Hogeland, Jim J. Bullock, E. Clayton Cornelius, Meryn Beckett, Jayden Brown, Joseph Anthony Byrd, Tami Dahbura, Madge Dietrich, Sam Dowling, Alex Dreschke, Annie Edgerton, Ian Gallagher Fitzgerald, Jhazz Fleming, Collin Jeffery, David Jennings, Ellen Marlow, Ciarán McCarthy, Michael Milkanin, Ashley Moniz, JP Qualters, Xavier Reyes, Casi Riegle, Sam Rohloff, Andrew Scanlon, Tom Souhrada, Josh Tolle, Harrison Wright et Sam Zeller.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.