Compte-rendu : “Fame” à l’Ecole CentraleSupélec

La production amateur de Fame par les élèves-ingénieurs du campus de CentraleSupélec a attisé notre curiosité, et nous a conduit à assister à la représentation du 21 mai dernier. Et on a bien fait.

Les locaux du campus de Saclay, où les élèves de CentraleSupélec ont déménagé il y a un peu plus d'un an, sont encore flambant neufs et le Théâtre Rousseau, qui nous a accueilli, est une bien jolie salle. Ses 240 sièges étaient d'ailleurs tous remplis d'étudiants, de proches et de spectateurs curieux en cette soirée du 21 mai 2019, créant ainsi une belle ambiance dans la salle.

Fame - CentraleSupélec 1


Le spectacle commence avec l'arrivée et l'installation des 11 musiciens. Quel plaisir d'avoir un orchestre de cette dimension pour un spectacle amateur, alors que c'est finalement assez rare dans les productions professionnelles... L'association étudiante Commus' s'appuie sur l'adaptation française du livret de Stéphane Laporte, et les chansons sont interprétées en anglais avec surtitres anglais, afin de faciliter la compréhension des spectateurs moins à l'aise avec la langue de Shakespeare.

En ce qui concerne les interprètes, on distingue trois groupes : les personnages principaux, l'ensemble, et enfin les danseuses et danseurs. En tout, ce ne sont pas moins de quarante-deux comédiens-chanteurs-danseurs qui évoluent sur scène. La direction musicale est assez épatante pour un spectacle de ce niveau, et les chansons de groupe sont particulièrement réussies vocalement. L'ensemble et le corps de danse contribuent également à l'effet de masse en incarnant des élèves de l'Académie, avec une direction d'acteurs précise et très fluide.

Fame - CentraleSupélec 2


Bien sûr, tout n'est pas parfait techniquement, mais ces futurs ingénieurs ont assurément su capter l'essence de ce genre particulier qu'est la comédie musicale, qui repose sur des valeurs collectives. L'énergie, l'enthousiasme et la qualité de la mise en scène emportent totalement un public conquis. Particulièrement réussi, le second acte comporte bon nombre de séquences particulièrement poignantes. Le parti pris de conserver les chansons dans leur langue originale est payant, portées par un orchestre de très haut niveau.

La standing-ovation spontanée et méritée au moment des saluts témoigne de l'excellente soirée que nous avons passé grâce à ces étudiants. Ce spectacle est une véritable surprise et, par moments, il surpasse même la production de 2008 au Théâtre Comédia de Paris. Fame n'est pas la comédie musicale au livret le plus intéressant, néanmoins l'ingéniosité et l'énergie des étudiants en tirent la quintessence. Espérons que la reprise professionnelle du spectacle, prévue à la rentrée 2019 au Casino de Paris, s'inspire de cette superbe proposition. En attendant, on a hâte de découvrir le prochain spectacle de CentraleSupélec au printemps 2020 !

Fame - CentraleSupélec 3


Fame, le musical de Jose Fernandez, Steve Margoshes et Jacques Levy, adaptation française de Stéphane Laporte et Danielle Mathieu-Bouillon

Le 13 mai 2019 à 19h30, les 15, 16, 20, 21, 27 mai 2019 à 20h, et le 26 mai 2019 à 17h30

Théâtre Joël Rousseau, bâtiment Bouygues  - Campus CentraleSupélec 
9 Rue Joliot Curie - 91190 Gif-sur-Yvette

Réservation des places sur www.commus.fr.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.