Critique : “Yvette Leglaire a pris perpette” au Point Virgule

Pour la douzième année consécutive, le "mythe un peu mité (et tellement imité)" revient dans sa robe noire hanter les dimanches soirs du Point Virgule à grands coups de chanson réaliste et de mauvais esprit.

Avouons-le : mettre le nez dehors après 22h en plein hiver, la veille d'un lundi de surcroît, n'est clairement pas dans les habitudes de qui que ce soit. Pourtant, avec la Leglaire, rompre la monotonie des dimanches soirs n'a jamais été aussi follement tordant.

Vous ne connaissez pas Yvette ?

C'est une espèce d'Édith Piaf mal coiffée et qui décoiffe, que le public a découverte dans la première édition de La France a un Incroyable Talent sur M6. Elle chante, et elle est méchante : voilà ses deux plus grandes qualités.
À grands coups de vitriol, elle s'en prend à toutes les vieilles stars françaises en voix de décatissage. Puisqu'elle considère Line Renaud, Régine, Jeanne Mas et compagnie comme ces sœurs, Yvette s'autorise les pires vacheries à leur égard.
Tout le monde en prend pour son grade, et l'acerbité de sa langue de vipère n'épargne ni les politiques qui font l'actualité, ni le public, ni son pianiste ou sa régisseuse qui font exprès de ne pas assurer.

Mais que voulez-vous : face à une vieille vache aussi délicieusement odieuse et attachante, s'en prendre plein la face est un honneur et un immense bonheur !

Reprises égratignées et chansons originales

Le talent de la Leglaire ne s'arrête pas là, et on retrouve évidemment les grands "tubes" qui ont fait son "succès" inextinguible. D'une voix grave aux manières excessives, elle interprète ses versions très personnelles de "La Parisienne" de Marie-Paule Belle, "Je suis malade" de Serge Lama (devenu l'indémodable "J'aime les bananes"), nous conte son amour des grosses carottes ou nous exhorte à nous "faire un jeune".

Yvette n'est pourtant pas uniquement mauvaise : elle sait rendre hommage aux vedettes qui la touchent, comme Rika Zaraï, ou nous plonger dans une ambiance festive avec deux morceaux dance au kitsch assumé. Malheureusement, dans ces deux registres en décalage avec le reste de son spectacle, la vilaine nous perd un brin et se disperse.

Cela n'enlève en tout cas rien au charme et à l'humour irrésistibles de cette fantastique diva d'avant !  Ce sont toutes les bonnes recettes de ce spectacle qu'elle traîne depuis une décennie que l'on retrouve cette année encore, agrémentées de petites surprises et nouveautés différentes à chaque représentation, qui font que voir et revoir Yvette Leglaire sur scène est un plaisir sans cesse renouvelé.


Yvette Leglaire a pris perpetteYvette Leglaire a pris perpette

Au Point-Virgule
7 rue Sainte Croix de la Bretonnerie
75004 Paris

Tous les dimanches à 22h30

Mise en scène Oilvier Denizet

Avec au piano : Bertrand Ravalard

0 réponses

  1. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]
  2. […] Tous nos articles L'avis de Musical Avenue […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.