Critique : “La légende du Roi Arthur” au Palais des Congrès et en tournée

Tout juste 10 jours après la toute première représentation du spectacle, nous nous sommes rendus au Palais des Congrès pour découvrir La Légende du Roi Arthur. Ce nouveau spectacle musical est le dernier né de l'équipe créative de 1789, les Amants de la Bastille (avec Dove Attia à la production et Guiliano Peparini à la mise en scène) que nous avions su apprécier à sa juste valeur. Notre avis est en revanche ici plus mitigé.

Un départ sur de bonnes bases

Les ingrédients étaient tous réunis pour nous offrir du grand spectacle. Un thème médieval et une romance légendaire, des instrumentaux grandioses dignes de films de fantasy, une salle bien remplie...oui, il y avait de quoi se réjouir à voir ce spectacle, quoiqu'en disent les détracteurs de Dove Attia et consorts.
C'est connu : nous pouvons être très durs avec les "spectacles musicaux à la française" qui oublient de servir au public un vrai fil narratif et qui ne peuvent s'empêcher d'enchaîner les tubes de variétés déconnectés de l'histoire et surtout des personnages. Après plusieurs années de grand désespoir, nous avions fini par trouver la lumière et l'espoir avec 1789, les Amants de la Bastille grâce à une mise en scène assez hallucinante, une attention à l'histoire plus approfondie et des tableaux mémorables dont on se souvient aujourd'hui encore. A ce titre, La Légende du Roi Arthur reprend ce qui a plutôt bien fonctionné sur 1789, les Amants de la Bastille tout en cherchant à innover et à faire évoluer les codes du genre.

L'ouverture avec Merlin l'Enchanteur (David Alexis, qui nous impressionne toujours autant par sa qualité d'élocution !) en est la parfaite illustration. Ce croisement entre scène de film, de théâtre et de spectacle de magie ne ressemble pas à ce que nous avons pu voir ailleurs. C'est tout autant le cas des multiples utilisations d'écrans, de projections d'images sur les décors et jeux de lumières qui nous ont étonnés et emerveillés plus d'une fois, comme la scène de supplications du peuple de Camelot.
Côté jeu d'artistes, nous avons été agréablement surpris par Florent Mothe. Il a su parfaitement véhiculer ses émotions, en particulier le sentiment de déchirement de son personnage Arthur au moment de choisir entre amour et justice avec son interprétation du titre "Auprès d'un autre". 

Il faut dire que le livret, pour une fois, laisse un peu plus de temps aux artistes pour développer leurs personnages. L'équilibre entre temps joué et temps chanté est ici plus évident (à l'inverse, souvenez-vous de Robin des Bois, avec 2 mots prononcés pour 10 chansons !). A notre grande surprise, cela a même laissé la place à un très joli moment a cappella entre Camille Lou (Guenièvre) et Charlie Boisseau (Lancelot) entrecoupé de passages joués, alternance qu'on a davantage l'habitude de voir dans des comédies musicales de Broadway et du West End que dans les spectacles musicaux du Palais des Congrès ou Palais des Sports.

Il a manqué "quelque chose de magique" 

Cela étant dit, ne nous enflammons pas, nous parlons ici de quelques minutes réussies pour plus de 2 heures de spectacle décevantes. Car oui, au final, nous sommes sortis du Palais des Congrès avec un sentiment de déception et surtout d'inachevé. Dans son ensemble, La Légende du Roi Arthur est un spectacle qui "se regarde" mais qui comporte trop de défauts pour ne pas qu'on l'oublie aussitôt. Il n'y a pas de quoi s'attacher aux personnages (hormis Arthur) malgré leurs multiples solos ou duos. Que ce soit l'indécise Guenièvre, le Lancelot transparent, l'inutile Méléagant ou la tête-à-claques Morgane... Ils ont beau se démener, leurs chansons s'accumulent sans qu'on parvienne à s'y intéresser, si bien que notre regard a fini par être davantage attiré par les décors, danseurs ou musiciens qu'aux artistes principaux, pourtant tous très bons chanteurs.
 
Difficile malgré tout de trouver les raisons de cette "platitude". S'agit-il de la qualité des chansons, au côté très R'n'B ? De la mise en scène orientée "concert" plutôt que "spectacle théâtral" ? De la diction douteuse de certains artistes ou des paroles rendues inaudibles par le son du Palais des Congrès ? Des chorégraphies redondantes ou des danses en ligne après 2 heures pleines de danse contemporaine ? Des personnages secondaires dispensables comme le rigolo de service (il va falloir arrêter d'en mettre un systématiquement dans ce type de spectacles !) ou inexploités comme Merlin, Gauvain et les autres Chevaliers de la Table Ronde ? De la chanson "Wake Up" qui devient un moment "WTF" (on vous laisse le soin de chercher sur Google si vous ne savez pas ce que c'est) ? Du rappel attachant ("Promis, c'est juré") mais loin d'être entraînant et excitant pour le public ? 
 
C'est sans doute un mélange de tout ces éléments qui a fini par gâcher La Légende du Roi Arthur. Car oui, c'est bien d'un terrible gâchis dont il s'agit. Le spectacle n'est pas si mauvais que ça, mais il est tout aussi loin d'être réussi, voire complètement raté pour le 2ème acte. Encore que, c'est bien dans le 1er acte que la chanson "Tu vas le payer (cher)" est interprétée par Zaho. Cette chanson symbolise à elle-seule ce que La Légende du Roi Arthur n'est pas parvenu à faire, à savoir trouver sa place dans la comédie musicale.

>> En vidéo : la bande-annonce du spectacle "La légende du Roi Arthur"



La Légende du Roi Arthur, de Dove Attia et François Chouquet

A partir du 17 septembre 2015 au Palais des Congrès 
2 Place de la Porte Maillot
75 017 Paris
 
Mise en scène : Giuliano Peparini
 
Avec : Florent Mothe (Arthur) ; Zaho (Morgane) ; Camille Lou (Guenièvre) ; Charlie Boisseau (Lancelot) ; Fabien Incardona (Méléagant) ; David Alexis (Merlin)    

 

63 réponses

  1. Anonyme
    C'est ce qu'on pourrait appeler une critique " King Kong ", une attaque à charge bien lourde au sens propre comme au sens figuré qui heureusement ne reste que votre point de vue ! Les spectateurs restent les seuls maîtres du succès d'un spectacle et rien ne les empêchera d'avoir leur propre ressenti et leur opinion avisée, par conséquent ce genre d'article au final ne peut que vous desservir : il est tellement dirigé, on se demande quelle mouche vous a piqué, qu'il en est ridicule et non recevable ! A tout le public, je conseille d'aller voir ce spectacle , d'aller passer un excellent moment de divertissement , de découvrir et applaudir tous ces Artistes qui ont beaucoup travaillé et à qui nous devons tout notre respect ! Félicitations à toutes les personnes qui ont contribué à ce spectacle ! Nadine Potherat .
  2. Anonyme
    Vous avez le droit de critiquer les spectacles puisque c est votre taf mais de la a ne pas faire ca serieusement arreter tout de suite. Un spectalcle ca evolue a chaque représentations deja entre la première et le lendemain c etait pas la meme chose. Si vous voulez voir quelque chose de completement fige rester chez vous devant votre tele et regarder un film qui grace a la magie de l informatique n a quasi jamais d erreur. Retourner voir le spectacle dans un moi et apres encore un moi plus tard et apres revenez poster un article honnête, on verra a ce moment la. Quand a ceux qui critique apres avoir seulement vu les videos sur youtube aller voir le show en live avant et après on discutera
  3. Anonyme
    Quel manque de respect total et surtout beaucoup de méchanceté gratuite... On se demande bien qui vous a payé pour justement enfoncer deux artistes qui ont certainement les rôles les plus difficiles à jouer et à chanter, et qui l' ont fait de façon incroyable... Vous ne connaissez surement pas Fabien Incardona pour parler de la sorte... Nul doute qu' il sera bientôt une Star internationale connue de tous... Et que vous n' aurez plus qu' à vous taire... C' est une attaque bien ciblée de votre part, et cela sent le manque d' honnêteté derrière cet article... et beaucoup de jalousie... Chercher à faire du mal pour valoriser certains et en écraser d' autres. Mais quand le talent est là il est là... et Seul le public reste juge....
  4. Anonyme
    Bonjour, Alors ok on a le droit de ne pas avoir aimé le spectacle, qui n'est pas encore au point. On a le droit de ne pas aimer certain personnage. (Pour vous je dirai tous apparemment.) Mais je ne suis pas d'accord pour dire qu'ils sont inutile ou tête à claque. Sans même développer le pourquoi vous pensez cela. C'est du manque de respect totale. Ok Zaho n'est pas une comédienne, tout comme Charlie et Fabien. A l'instar de Florent et Camille qui ont déjà jouer dans une comédie musicale. Mais ils travaillent dur pour nous offrir le meilleur d'eux.
  5. Anonyme
    Avez vous oublié la liberté d expression ????chers commentateurs !!!! ce journaliste fait son boulot et il le fait bien car il écrit avec honnêteté .
  6. Anonyme
    cette critique est juste parfaite. Pour avoir vu ce spectacle qui est un massacre tant au niveau musique, chansons, livret, qualité d interprète et encore je vous trouve gentille avec florent moche qui n a absolument pas le charisme d un roi, il ressemble a un ados de 15 ans. Dove attia nous a encore prouvé qu il ne sait plus composé de bons casts a vouloir recruter uniquement des jeunes qui sortent de "the voice" pour essayer de faire de l audience. Le metteur en scene Mr Peparini est en pleine chute de créativité car la mise en scène de ce spectacle est inexistante, nous avons + l impression d'être a un concert que dans un spectacle avec une histoire, les tableaux s enchainent parfois sans aucune transition hormis une fermeture de rideaux et chorégraphiquement nous avons droit a une succession de choses déjà vu avec des danseurs recrutés uniquement grâce a leur torse volumineux. Mais ou est donc passée la qualité "d'interprète danseurs" si bien mis en avant dans 1789 ? cette critique n est pas une méchanceté gratuite envers les artistes mais plutôt une véritable réalité qui nous amène a dire que les créateurs de spectacle musical français ne pensent qu a faire le show et du fric. Etant artiste moi même nous sommes engagés a chanter danser, interpréter, des idées ou des arguments de créateur de spectacle. Même si nous donnons tout lorsque nous sommes sur scène si a la base les idées , les histoires ou arguments des créateurs ne sont pas bonnes ce n est en aucun cas la faute des artistes. merci et encore bravo pour cette critique.
  7. Anonyme
    Je ne partage pas le contenu de cette critique qui cloue au pilori un spectacle jeune auquel il faut laisser le temps de se bonifier. Toutefois, cet avis n'est que cela : un avis. Le flegme de cette prose me semble cependant excessif. Cette équipe talentueuse ne mérite pas, à mon sens, une telle invective. Le respect et l'argumentation me semblent nécessaires à qui prétend partager une critique objective et fondée. Quant aux personnes qui se prétendent un public trop classieux et averti pour ce genre de spectacle, je suppose que leur intellect si supérieur devrait leur permettre de comprendre que les propos ainsi tenus par des "professionnels" puissent heurter la sensibilité des personnes qui apprécient réellement ce spectacle.
  8. Anonyme
    Franchement votre article est irrespectueux envers les artistes, les comédiens, les danseurs et toutes la production et je trouve ça méchant et injustifié. Vous Musicale Avenue c'est vous qui ne savait pas faire d'article constructif car dire que fabien incardona ne sert à rien et dire que zaho est une tête à claque je ne suis pas du tout d'accord et s'en prendre à camille lou et à charlie boisseau c'est méchant et irrespectueux. Le spectacle je l'ai vu le jour de la 1ère et j'ai été subjugué par les décors, les costumes, les artistes, les comédiens, les danseurs et pour moi ce spectacle est un chef-d'oeuvre qui va monter en puissance dans les mois à venir donc votre méchanceté aller la mettre ailleurs car là vous avez dépassés les bornes des limites. Et revoyez votre copie car vous avez été méchant et injuste envers tous les artistes. Et moi je dis que ce spectacle est a voir et a revoir encore et encore et je vous le recommande courrez-y voir la légende du roi arthur
  9. Anonyme
    "florent moche qui n a absolument pas le charisme d un roi, il ressemble a un ados de 15 ans." Juste au passage, mais dans l'histoire, Arthur n'est pas un roi. Enfin il n'a pas été élever comme tel. Et comme le spectacle (que je n'ai pas encore vu, mais je me suis faite spoiler comme tout le monde) parle du début de l'histoire. Il est donc normal qu'Arthur n'ait pas la carrure d'un roi. Du moins à ce moment de l'histoire.
  10. Anonyme
    Vous êtes au courant que Morgane est un personnage et que Zaho est une interprète? Que quand l'article dit que le personnage de Morgane est tête à claque il ne dit pas que Zaho est tête à claque? Vous êtes au courant qye Michael C. Hall qui joue Dexter dans la série n'est pas un sérial killer dans la vrai et qu'on peut dire que Dexter est un psychopathe sans insulter Michael C. Hall ? C'est pas parce que vous avez compris l'article de travers et que vous avez l'impression que votre chanteuse à été insultée (ce qui n'est pas le cas) qu'il faut vous emporter et dire n'importe quoi en commentaire. Quand à ceux qui disent "ils faut leur laisser le temps", "le spectacle va évoluer"... moi quand je paie ma place 70€ c'est en espérant que le spectacle est au point, pas pour voir des répétitions ou un spectacle qui n'est pas au point.
  11. Anonyme
    J'y était lors de la première du 17 septembre. Je m'attendais à une production à la Dove (qui pour moi est un dieu, une personne important dans ma vie en tant que fan de comédie musicale). Et bien oui on voit que c'est lui mais c'est totalement différent des amants de la bastille. Déjà à l'ouverture, David Alexis descend du Publique sur la musique "Le chant du dragon" ce qui est magnifique car sur la projection nous suivons le chemin d'un dragon (Donc un début genre Eragon). Les décors sont superbes et la sonorisation était très bien. Pour ce qui est de la BO il est vrai que rien de plus agréable q'un orchestre live comme la deuxième version de 1789 mais je reste optimiste je me dit c'est Dove donc deuxième version après la tournée donc orchestre live.(Je pense). Au niveau des costumes rien à dire. Les chanteurs (la famille ahaha) : Zaho : j'avais beaucoup d'appréhension sur elle mais c'est la première qui m'as le plus bluffer dans le spectacle (faut savoir que j'ai eu les larmes aux yeux pendant les deux heures et demi). Fabien : Je n l'ai pas reconnu (il était rasé), ce qui m'as beaucoup plus c'est cet esprit "Fantôme de l'Opéra" dans "Nos corps à la dérive" et "A nos vœux sacrées". Florent : Pareil pour Zaho, appréhension (Je n'oubli mon pti Salieri) mais franchement il à géré (malgré son extinction de voix dans "Si je te promet"). Camille : Parfaite, plus confiante que Olympe je trouve et ses costumes sont magnifiques mais ca reste Camille Lou quoi. Charlie : Très bonne prestation, je trouve ça bien qu'il soit un peut effacé parce que l'on voit le jeune chevalier justement donc je trouve que ca correspond. La mise en scène était très bien mais des choses incomprises surtout Wake up.... les paroles de certaines musiques recostumisé.
  12. Anonyme
    Je trouve sincèrement que vous manquez de professionnalisme... Cet article est blessant, et tout sauf constructif. Ne pas aimer un spectacle est une chose, mais le casser sans explication en est une autre. "Des chorégraphies redondantes" pourriez-vous développer un peu plus ? Parce que critiquer l'un des plus grands metteurs en scène et chorégraphes actuels du monde c'est bien gentil, mais on s'attend à une critique constructive de votre part par la suite... On attend toujours... "L'indécise Guenièvre, le Lancelot transparent, l'inutile Méléagant ou la tête-à-claques Morgane..." Cette partie de l'article est tout simplement méchante et irrespectueuse envers les artistes. Enfin quand j'écris "envers les artistes", je suppose que vous parlez des artistes et non pas des personnages... Parce que si c'est le cas, vous n'avez absolument rien compris au spectacle. Par exemple "l'indécise Guenièvre", oui, c'est justement son rôle d'être indécise, puisque le spectacle tourne autour du dilemme amoureux de la Reine... Dommage que vous n'ayez pas plus développé cette partie de l'article, car j'aurais aimé savoir si vous n'aviez pas compris l'histoire ou si vous étiez tout simplement irrespectueux... Enfin encore une fois, c'est tout sauf constructif. Enfin bref, je ne vais pas m'éterniser sur une telle critique ! Pour résumer, au risque de me répéter, je dirais que vos propos ne sont absolument pas professionnels et que cette critique, censée être objective, ressemble plutôt à un acharnement contre Dove Attia et Giuliano Peparini. Je me demande sincèrement quel est votre intérêt à casser ce spectacle, pourtant encore jeune. Descendre un spectacle au bout d'une seule semaine de représentations, c'est franchement limite. De plus, il est dommage que vous soyez si méprisants envers les internautes qui montrent un avis contraire au vôtre. Vous semblez vous considérer comme les seuls à pouvoir juger un spectacle, une sorte "d'élite"... Ce qui n'est absolument pas le cas au vu de cette critique tout sauf professionnelle.
  13. Anonyme
    Tout d'abord je tiens à préciser que j'ai vu le spectacle. Et que je n'en suis absolument pas une "groupie" ni même une "fan". J'aimerai surtout revenir sur les avis que vous émettez à propos des personnages. Avez-vous vu le spectacle ? Non par ce que si vous l'avez vu c'est que vous n'avez rien comprit. "Méléagant inutile" ? En fait je vous ré-explique sans ce personnage il n'y aurait pas d'histoire étant donné que sans lui le roi Arthur n'aurait pas rencontré la Reine Guenièvre et serait simplement devenu roi, sans personne pour s'y opposer. "Morgane tête-à-claque" ? Un personnage brisé depuis l'enfance, qui a vu la vie de sa mère détruite par un roi qui a abusé d'elle. Un personnage qui ne trouvera la paix que dans la vengeance. Vous avez bien entendu le droit de trouver tous ces défauts aux chorégraphies, à la mise-en-scène et au reste mais sachez que l'immense majorité des spectateurs n'est pas de votre avis. Aussi il serait bien plus poli et surtout bien plus professionnel d'exprimer votre avis via des propos plus modérés afin de ne pas priver ce spectacle d'une partie du public qui aurait pu adorer mais n'ira pas puisque votre article les en auras dissuadé. Et puis avant même d'y assister vous critiquiez déjà. Je ne me sens pas "vexée" ni même chagrinée par votre article : je ne lui trouve aucune crédibilité. Le spectacle ne vous a pas plu et j'en suis désolée. Mais n'énoncez pas vos avis comme des vérités.
  14. Anonyme
    Mes amis de Musical Avenue, je vous soutiens entièrement dans votre démarche et votre critique constructive du spectacle que l’on soit d’accord ou pas. Elle n’est en rien dévalorisante pour les acteurs et chanteurs qu’il est de bon ton de ne pas confondre avec les personnages ou avec l’histoire racontée. Pour tous les fans de ce spectacle, il faut que vous compreniez ceci : sans des critiques comme celles-ci, un spectacle (pas forcément celui-ci) ne peut pas s’améliorer. Croyez-vous un seul instant que Dove Attia ne lit pas ces remarques et n’améliore pas son show en fonction des avis qu’il lit ou qu’il entend sur le spectacle ? C’est bien mal le connaître. Cet homme écoute et s’imprègne de l’avis du public, des critiques et de gens en qui il a confiance. De plus, un spectacle doit être « critiqué » au moment où il est vu et non pas en fonction de ce qu’il « pourrait » devenir. C’est la règle principale de la critique et c’est pour cela d’ailleurs que les journalistes ne sont pas conviés aux premières représentations, le temps que le spectacle se cale. Si le spectacle n’a pas eu le temps de se caler au moment où les journalistes sont là, c’est forcément dommageable mais on n’y peut pas grand-chose. Musical Avenue, à aucun moment vous n’outrepassez vos droits et devoirs. Vous avez un avis sur le spectacle et vous le partagez. Je vous connais bien et je sais que vous n’avez aucun intérêt particulier à tuer un show. Seulement voilà… La « critique » n’existe pas (ou peu) dans notre pays en ce qui concerne les « gros » spectacles musicaux ou les comédies musicales, parce que les enjeux sont importants et surtout parce que les partenariats imposent le silence total sur la qualité éventuelle d’un spectacle (c’est une remarque générale, non sur ce spectacle en particulier). Quand TF1, ou une grande radio ou un journal est partenaire d’un show, la « critique » de ce spectacle n’existe pas sur leur antenne ou dans leurs pages. Les journalistes-critiques font alors ce qu’on appelle tout simplement de la promotion. Donc quand une vraie critique est publiée, tout le monde s’insurge, et pour de mauvaises raisons. A l’attention des fans : il ne faut pas oublier qu’une critique est faite d’objectivité (pour certains arguments) mais aussi de subjectivité. Si cette subjectivité ne vous plaît pas, libre à vous de ne pas y adhérer mais ne laissez jamais votre fanatisme vous aveugler ou refuser l’échange d’idées. Sans cet échange en vue d’une amélioration, un spectacle peut être beau sans être intéressant, avoir les moyens sans les mettre au profit d’une histoire, ne pas avoir certains personnages assez écrits ce qui pourrait laisser une partie du public sur sa faim ou dans l’incompréhension. Les fans qui aiment tout sans aucune restriction n’ont jamais fait avancer quoi que ce soit. Le plaisir (réel) qu’ils ressentent n’est jamais universel. En avoir conscience est une preuve d’intelligence. Patrick NIEDO
  15. Anonyme
    Tout a fait d'accord avec votre analyse !!! C'est exactement mon avis !

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.