La distribution de “La Guerre des Boutons” en Franche-Comté dévoilée

Alors que les travaux pour la création de son théâtre L'Enchanteur battent leur plein, la Compagnie Allée des Cerisiers fête cette année ses cinq ans et monte La Guerre des Boutons en Franche-Comté.

Créée par trois passionnés, Loïc Sebile, Pauline Pobelle et Yann Sebile, cette compagnie a pour but de faire découvrir ou redécouvrir la comédie musicale anglo-saxonne dans la région. Ceci, grâce à des créations, des productions mais également des cours hebdomadaires pour pas moins de  soixante-dix élèves : petits, ados, adultes, claquettes. L’école monte plusieurs spectacles chaque année. Après Cendrillon de Rodgers & Hammerstein, Frankenstein Junior de Mel Brooks ou encore Big, elle monte cette année Le Prince et Le Pauvre avec le soutien de Ludovic-Alexandre Vidal et Julien Salvia, respectivement auteur et compositeur du spectacle, qui leur avaient rendu visite en février dernier.

Parallèlement, la Compagnie produit depuis l'année dernière des spectacles professionnels. Elle a commencé avec La Petite Boutique des Horreurs d'Alan Menken, adaptée en français par Ludovic-Alexandre Vidal et accompagnée par un orchestre pour quelques dates en France et en Suisse. En octobre prochain, ils présenteront lors de 4 dates exceptionnelles en région Franche-Comté, leur première création professionnelle : La Guerre des Boutons - Le Musical, librement adaptée du roman de Louis Pergaud, un auteur franc-comtois. Huit comédiens-chanteurs défendront les divers rôles de cette histoire qui met en scène la rivalité de deux villages de l’Est de la France.

Le roman La Guerre des Boutons

C'est juste avant d’être mobilisé pour la Première Guerre Mondiale, en 1912 que Louis Pergaud écrit ce roman. Il n'en reviendra jamais et sera déclaré Mort pour la France.

La Guerre des Boutons raconte la rivalité entre deux bandes d'enfants. Ceux de Longevernes et ceux de Velrans, deux villages à l'est de la France. Les deux bandes s'affrontent au cœur des champs, à coup de triques et de lance-pierres, depuis des cachettes dans les arbres et les expéditions punitives sont préparées pendant les récréations.

Il y a Lebrac le chef, Camus, TiGibus, Bacaillé, La Crique, Tintin et la Marie Tintin pour les Longevernes, et en face, les Velrans représentés par l'Aztec, Migue-la-lune, Torgueule et les autres…

La comédie musicale La Guerre des Boutons par l'Allée des Cerisiers

Pauline Pobelle et Yann Sebile signent ici respectivement les paroles et le livret de cette adaptation libre du livre de Pergaud. Afin de pousser les enfants à réagir contre le pouvoir de l’école et de l’autorité parentale, les personnages adultes sont développés : la mère Lebrac, fatiguée de devoir élever son fils seule (son époux étant parti au front), l’instituteur Simon ne supportant pas la présence d’enfants et enfin Monsieur le Curé ayant quelques problèmes de vue et de maladresse(s)... Composée par Loïc Sebile, la musique, offre une palette composée entre autres des chansons populaires de l’époque mais également de ballades, de la pop, du jazz...

Yann Sebile a choisi une scénographie qui représente le milieu rural tel qu’on peut le voir dans des photos d’archives, de l'intérieur de la maison Lebrac à la salle de classe en passant par la cabane des enfants de Longeverne ou encore du sous-bois épais transformés en champs de bataille. Un module en plusieurs parties ainsi qu’une grande toile de fond représenteront ces divers lieux. Pour garder le spectateur dans l'univers, des costumes fidèles aux vêtements portés par les enfants dans la France rurale du début du siècle dernier ont été conçus.

Huit comédiens-chanteurs sur scène et une quinzaine de musiciens live

Les auditions ont eu lieu en mai dernier, et ce sont huit comédiens- chanteurs issus du paysage de la comédie musicale et du théâtre français qui ont été choisis pour incarner les personnages haut en couleur de La Guerre des Boutons.

Lebrac sera interprété par Basile Alaïmalais (Les Damnés ; Hercule dans une histoire à la Grecque). Camus quant à lui aura les traits de Dan Azoulay (La Petite Boutique des Horreurs ; Aladdin - La Prophétie). Camille Nicolas (Les Parapluies de Cherbourg ; La Cigale sans la fourmi) incarnera Marie Tintin. Le frère de cette dernière, Tintin et Monsieur le curé seront interprétés par Guillaume Sorel (La Boule Rouge ; Dans les yeux de Jeanne). 

Basile Alaïmalais

Basile Alaïmalais

Dan Azoulay

Dan Azoulay

Camille Nicolas

Camille Nicolas

Guillaume Sorel

Guillaume Sorel

Julie Constanza

Julie Constanza

Rémi Palazy

Rémi Palazy

Jean-Baptiste Schmitt

Jean-Baptiste Schmitt

June van der Esh

June van der Esh

Tigibus sera joué par Julie Costanza (Les Secrets de Barbe Bleue ; Hairspray). Rémi Palazy (La Boule Rouge ; L'enfant qui criait au loup) donnera vie aux personnages de L'Aztec des Gués et du Père Simon. Bacaillé, Facteur et Migue la Lune seront interprétés par Jean-Baptiste Schmitt (Le Livre de la Jungle ; J’vous ai apporté des bonbons). La mère Lebrac et La Crique seront incarnées par June Van Der Esh (Le Chant de NoëlLa Boule Rouge), nommée dans la catégorie de Meilleure Interprète féminine dans un second rôle aux Trophées de la Comédie Musicale 2019

Chose rare et très appréciable pour être signalée, ils seront accompagnés d’un orchestre d’une quinzaine de musiciens, dirigé par Loïc Sebile.

Le spectacle promet d'être rythmé par scènes loufoques entre les enfants et l’instituteur, de combats à l’épée en pleine forêt, de rires, de folie, de maladresse, de numéros musicaux dansés et de jolies ballades chantées…
Pour l'instant, seules quatre dates exceptionnelles en public sont prévues, du 19 au 27 octobre 2019 en Franche-Comté, mais les lieux ne sont toujours pas annoncés. Il faudra attendre 2020 pour une exploitation parisienne et une tournée.


La Guerre des Boutons, de Pauline Pobelle, Loïc Sebile et Yann Sebile

Du 19 au 27 octobre 2019
En Franche-Comté

Musiques : Loïc Sebile ; Livret, mise en scène et scénographie : Yann Sebile ;  Paroles : Pauline Pobelle

Avec : Basile Alaïmalais, Dan Azoulay, Julie Constanza, Camille Nicolas, Guillaume Sorel, Rémi Palazy, Jean-Baptiste Schmitt et June van der Esch

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.