Quand Lindsey Stirling se réapproprie des comédies musicales

On la connait pour ses reprises grisantes de films, séries ou célèbres jeux vidéo. Depuis une dizaine d'années, Lindsey Stirling met en effet son violon au service de mondes imaginaires qu'elle réinvente à sa manière. La jeune artiste performeuse américaine s'est même réapproprié quelques comédies musicales dans ses vidéoclips, mais aussi sur scène. Découvrons plus en détail ses propositions qui sortent pour le moins de l'ordinaire.

Au fil des années, bon nombre d'artistes ont intégré des airs de comédies musicales à leurs répertoires et performances. Que ce soit au cinéma ou à la télévision, les chansons cultes de spectacles ne cessent également d'être reprises dans la culture populaire. Lindsey Stirling a aussi cédé à cette mode, mais en conservant son style bien à elle.

Une artiste inclassable

L'ancienne participante d'America's Got Talent qu'on avait jugée pas assez douée pour avoir une carrière dans le domaine est la preuve incarnée qu'il ne faut pas toujours écouter les critiques. Fuyant les normes et réinterprétant les codes, Lindsey Stirling a choisi d'exprimer sa créativité sans compromis et sa persévérance a porté ses fruits. En quelques années, elle est devenue un véritable phénomène du web avec une chaîne YouTube cumulant près de 13 millions d'abonnés.

Lindsey Stirling Phantom of the Opera

L'artiste inclassable aux goûts éclectiques, souvent décrite comme une violoniste hip-hop, aime alterner les compositions personnelles et les "covers". Sa signature ? Rajeunir la pratique du violon dans des performances mêlant poésie, dance, électro et dubstep. Aucun genre ne la définit si ce n'est l'envie de captiver son public.

Les comédies musicales : un terrain de jeu parfait

Longtemps cloîtrée dans la musique classique, Lindsey Stirling aime explorer de nouveaux horizons. Pas étonnant que celui des comédies musicales lui ait fait de l'œil. Ce genre est un terrain de jeu parfait pour réunir ce qu'elle affectionne le plus : voir sa musique prendre vie en devenant visuelle et en racontant une histoire au sein de mises en scène. Ce travail esthétique, l'artiste performeuse s'en occupe d'ailleurs elle-même, pratiquement de A à Z. Création, réalisation, montage... Lindsey Stirling dessine même les costumes, toujours très impliquée dans le processus créatif, autant sur scène que dans ses clips.

Le Fantôme de l'Opéra

Parmi les medleys de comédies musicales qu'elle a décidé de reprendre ces dernières années, mentionnons d'abord Le Fantôme de l'Opéra en 2012. Variant les intensités et les ambiances d'une scène à l'autre avec ferveur et passion, elle se réapproprie les airs bien connus de cette comédie musicale à travers des performances électrisantes. Les costumes, décors et autres allusions à la célèbre œuvre sont nombreux, même si le résultat, au final, est unique en son genre.

Les Misérables

En 2015, c'est un medley dédié aux Misérables qu'elle choisit de proposer avec les airs iconiques de ce spectacle. S'ouvrant avec le poignant "I Dreamed a Dream", le clip est aussi teinté d'humour lors du segment consacré à "Master of the House". Comme dans toutes ses reprises, elle ne fait pas que jouer un morceau au violon. Elle devient littéralement ce morceau, usant de son corps et de ses expressions pour le transmettre en musique, mais aussi à travers la danse et l'esthétique générale du clip. Rien n'est laissé au hasard pour recréer l'ambiance de l'œuvre, des costumes aux éclairages.

La Belle et la Bête

Alors que la nouvelle adaptation de Disney prenait l'affiche en 2017, Lindsey Stirling choisit de réaliser un clip inspiré de La Belle et la Bête. Filmé durant sa tournée, il reproduit de manière amusante l'univers de cette célèbre comédie musicale avec plusieurs clins d'œil à ses scènes célèbres. Déguisée en Belle, la jeune violoniste revêt aussi le costume de Mrs. Potts en guise de surprise pour le bouquet final qu'elle interprète devant son public.

Espérant repartir en tournée à l'été 2021 dans le cadre de l'Artemis World Tour, Lindsey Stirling n'a sûrement pas terminé de nous surprendre entre ses propres compositions et ses reprises originales. Laquelle préférez-vous ?

Découvrez aussi ses reprises d'Into the Woods et The Greatest Showman.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.