Compte-rendu : "A Cuba Libre", une lecture d'un spectacle ambitieux et prometteur

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Le samedi 8 avril dernier, nous avons eu l’opportunité d’assister à la toute première rencontre de l’équipe du spectacle A Cuba Libre (production, création, technique et distribution !) et de découvrir le livret et les musiques de cette future comédie musicale.
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Cette rencontre a également été l’occasion pour le metteur en scène, Emmanuel Suarez et pour les auteurs Alice Monicat, Romain Rachline et Léa Perennes présents ce jour là, de nous en dire plus sur leurs intentions de mise en scène, de direction musicale et de chorégraphie.
Le début d’une belle histoire ?
L’accueil est chaleureux, les artistes arrivent un à un ravis de pouvoir enfin rencontrer les autres membres de la troupe et de retrouver l’équipe créative. L’enthousiasme est palpable et tous semblent impatients de commencer la lecture du livret. Quelques minutes plus tard, nous les retrouvons tous installés en cercle, livret en main, prêts à rentrer dans la peau de leur personnage.
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_image id= »13974″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »false » align= »left »]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]

Présenté en février-mars 2016 en lecture publique à Paris, A Cuba Libre est désormais auto-produit par deux de ses auteurs, Alice Monicat et Romain Rachline (A tout à l’heure – SAS).

La lecture commence et nous voilà transportés à Cuba en 1962, peu après l’échec du débarquement de la Baie des Cochons, et juste avant la crise des missiles cette même année. Dans le contexte politique et social d’un Cuba plongé en pleine guerre froide, on assiste à l’histoire d’amour entre un jeune militaire américain (Ellis Adkins) envoyé par sa hiérarchie en mission d’espionnage, et une jeune cubaine (Dalia) déchirée entre ses sentiments et les opinions politiques de sa famille.
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Des premières impressions positives
Le livret est fort et intelligent avec des musiques aux rythmes cubains qui invitent à danser et des mélodies plus graves évoquant la révolution. Elles sont bien composées et laissent percevoir toutes les nuances émotionnelles des personnages. Prévu pour la saison 2018/2019 à Paris, le spectacle devrait compter 18 comédiens, chanteurs et danseurs accompagnés d’un orchestre de 6 musiciens et 5 figurants.
Pour lors, 17 artistes ont déjà rejoint la troupe d’A Cuba Libre et l’équipe créative est toujours à la recherche de son premier rôle masculin (l’espion de la CIA, Ellis Adkins). Voici donc les noms des artistes principaux qui participeront à cette nouvelle aventure et leur rôle respectif :  Tatiana Matre (Dalia) ; Sébastien Duchange (Miguel) ; Marianne Millet (Maribel) ; Jaouen Gouevic (José) ; Christine Grimandi (la mère) ; Gilles Vajou (Taylor); Jonathan Demay (Jefferson) ; Magali Bonfils (Sarah/Magda) et Yoann Launay (Boris).
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]
La scénographie, futur point fort du spectacle ?
Il nous semble important de dire quelques mots sur le travail de scénographie et sur la création des costumes qui s’annoncent remarquables.
Pour Jean-Michel Adam, scénographe, l’objectif est de recréer l’atmosphère de Cuba en construction, au lendemain de la révolution. Le Cuba représenté est celui de Santiago, caribéen et populaire dans un décor qui suggère plus qu’il ne représente afin de permettre aux spectateurs de développer leur imaginaire. La scénographie est amenée à se transformer, à vue, grâce à de nombreux jeux de lumière qui révèlent ou dissimulent des éléments de décors imprimés sur des façades en tulle.
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »13976″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »false » align= »left »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]

Quant aux costumes réalisés par Camille Prat, un travail de recherche très approfondi a permis de créer des pièces au plus proche de la réalité historique. Ces costumes seront toutefois adaptés aux exigences de la scène pour permettre aux artistes une certaine aisance lors des chorégraphies. Et ce que nous aimons particulièrement, c’est de savoir que certains accessoires proviennent directement de la région de Santiago !

[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »13978″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »false » align= »left »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_text]

Les premiers extraits du spectacle seront présentés le 15 juin prochain au Théâtre Comédia lors d’une soirée exceptionnelle organisée pendant la semaine de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Un évènement à l’occasion duquel la comédie musicale A Cuba Libre devrait se dévoiler encore un peu plus…
Pour en savoir davantage sur les membres de l’équipe créative, retrouvez leurs interviews dans la vidéo ci-dessous :
[/mp_text]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_video src= »https://www.youtube.com/embed/lSyMo_HO8bE »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
acubalibrelogo


A Cuba Libre
Auteurs : Alice Monicat (livret), Romain Rachline et Léa Perennes (musique et paroles), Raphaël Sanchez (orchestrations) ; Mise en scène : Emmanuel Suarez (assistante : Elisa Ollier) ; Direction musicale: Raphaël Sanchez ; Chorégraphies : Romain Rachline (assistante : Géraldine Deschenaux) ; Scénographie : Jean-Michel Adam (assistante accessoiriste : Emma Guajardo) ; Création costumes: Camille Prat (assistante : Marion Fortini) ; Création lumières : Denis Koransky ; Directrice artistique : Alice Monicat
Avec : Tatiana Matre (Dalia) ; Sébastien Duchange (Miguel) ; Marianne Millet (Maribel) ; Jaouen Gouevic (José) ;
Christine Grimandi (la mère) ; Gilles Vajou (Taylor) ; Jonathan Demay (Jefferson) ; Magali Bonfils (Sarah/Magda) ; Yoann Launay (Boris) ; Sofia Nait (ensemble/Parker/cubaine) ; Marc Van Weymeersch (ensemble/Collins) ; Karim Camara (ensemble/Raul) ; Emma Eude (ensemble) ; Nordine Ezzahr (ensemble) ; Sandra Pericou-Habaillou (ensemble) ; Angel Cubero (ensemble) ; Sacha Néel (ensemble)
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]

Gabrielle Carayon

Gabrielle Carayon

Diplômée en communication, je suis partie vivre à Londres pendant un an et demi. Amoureuse de la capitale Anglaise, j’y retourne régulièrement pour suivre l’actualité du West End. Mon spectacle préféré ? Il y en a tellement, pourquoi choisir ! Passionnée par le théâtre, la danse et l’univers des comédies musicales, j’ai rejoint l’équipe de Musical Avenue en 2015 en parallèle de mon activité professionnelle dans les relations presse. Maintenant vous savez tout… enfin presque ! Twitter: @Gaby_Caray Instagram: @gaby_caray
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !