Critique : "Honeymoon in Vegas" à Londres

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Après State Fair de Rodgers et Hammerstein au Cadogan Hall en novembre dernier, le London Musical Theatre Orchestra (LMTO) a une fois de plus prouvé qu’il était la nouvelle force montante de la scène londonienne.
C’est avec une spectaculaire version concert de Honeymoon in Vegas, le premier musical traditionnel de Jason Robert Brown (plus connu pour des musicals novateurs comme Parade et The Last Five Years), que le LMTO s’est distingué. 
Un échec à Broadway en 2015, et pourtant…
Basé sur le film à succès de 1992 avec Nicolas Cage et Sarah Jessica Parker, écrit et réalisé par Andrew Bergman, qui a aussi signé le livret de l’adaptation musicale, cette première véritable comédie musicale de l’illustre compositeur n’a survécu à Broadway que quatre mois en 2015 après une avant-première pourtant prometteuse au Papermill Playhouse en novembre 2013.
honeymoon001
Dirigée par le maestro lui-même, cette version concert donne une toute nouvelle dimension à cette oeuvre méritant d’être découverte, avec ici des orchestrations enrichies et trente musiciens dans l’orchestre. Cette partition aux couleur jazzy n’a rien à envier à City of Angels, Catch Me If You Can ou encore The Sweet Smell of Success, des monuments du genre.
Samantha Barks et Arthur Darvill en tête d’affiche
Ce concert se distingue également par une distribution de haut vol avec un couple vedette parfaitement assorti : Samantha Barks (Eponine dans le concert du 25ème anniversaire et dans le film des Misérables) et Arthur Darvill (Once) sont aussi excellents vocalement qu’au niveau du jeu et font preuve d’une complicité évidente. Moins brillant vocalement mais parfaitement dans son rôle, Maxwell Caulfield campe un gangster haut en couleur. 
honeymoon002
Dans les rôles secondaires, Rosemary Ashe (la Carlotta originale du Fantôme de l’Opéra) est un pur régal dans le rôle de Bea, la mère, particulièrement lors de la chanson « Never get Married ». Nicolas Colicos est un hilarant Johnny Sandwich et Simon Lipkin (Guys Dolls ; Spamalot) est simplement formidable dans le rôle de Buddy Rocky, caricature d’Elvis. 
Après la version concert, une production complète à Londres ?
L’omniprésent Jason Robert Brown, maniant sa baguette avec virtuosité et s’exerçant même au yukulélé semble avoir passé une soirée mémorable. C’est aussi le cas du public comme en témoigne les multiples standing-ovations à la fin de ce concert exceptionnel au prestigieux London Palladium.
honeymoon003
Est-ce qu’une production complète de ce musical survivrait avec les impératifs commerciaux du West End actuel ? C’est une tout autre question mais ce qui est sûr c’est qu’elle ne pourrait pas rêver d’une meilleure distribution ni d’un meilleur orchestre !
honeymoon004
Credit photos : Nick Rutter


Honeymoon in Vegas, The Musical – In Concert
Au London Palladium à Londres le 12 mars 2017
8 Argyll Street, Soho

Musique : Jason Robert Brown ; Livret : Andrew Bergman
Avec : Samantha Barks, Arthur Darvill
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]

Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !