Critique : “Bend It Like Beckham, the musical” au Phoenix Theatre à Londres

Pour vous (mais aussi un peu pour nous !), Musical Avenue est allé tâter le ballon lors d’une représentation de Bend It Like Beckham, the musical au Phoenix Theatre à Londres.

Nous vous en parlions un peu plus tôt en juin Bend It Like Beckham, the musical, la comédie musicale tirée du film, "Joue la comme Beckham", raconte l’histoire de deux talentueuses adolescentes passionnées de football. Jess, jeune fille d’origine indienne, et Jules vont devoir faire face aux idées reçues et au poids des coutumes familiales.

Tout d’abord, il faut remarquer le parfait timing de cette production. La troupe a donné sa première représentation le 15 mai 2015, quelques jours avant le lancement de la coupe du monde de football féminin le 6 juin dernier au Canada. Rajoutons à cela le regain d’intérêt pour les théories féministes et les questions sur l’immigration qui font l’actualité ces dernier mois, cette comédie musicale arrive à point nommé ! C’est néanmoins un show rafraichissant et plein de bons sentiments qui nous est donné de voir. Classique peut être, mais ça fait du bien au moral !

 

 

Le rideau se lève, le décor est posé. Nous voilà immergés dans un stade de football. On aperçoit en haut des tribunes l’orchestre, c’est d’ailleurs bien agréable de pouvoir le voir jouer. Le stade prend vie grâce à l’installation d’une mezzanine en forme de demi-cercle. Cette dernière est soutenue par des piliers pivotants laissant apparaitre tour à tour un décor différent. Les acteurs se retrouvent ainsi successivement dans un parc ou encore dans le marché du quartier de Southall, dans la banlieue Ouest de Londres, où se déroule l’histoire.

Le grand portrait du gourou Nanak finit de compléter le décor de la maison de Jess, rappelant ainsi la religion et les coutumes familiales auxquels elle appartient. On salue ici une mise en scène intelligente de Miriam Buether et la fluidité de ses changements de tableaux. Le spectacle est bien rythmé et on sent bien que les artistes ont de l’énergie à revendre !

 

 

Petite nouvelle sur la scène Londonienne, Natalie Dew, à la fois innocente et déterminée dans le rôle de Jess est tout à fait crédible. Pour l’anecdote, c’est aussi la cousine de Parminder Nagra qui jouait à l’origine le rôle dans le film !

Pas de Lauren Samuels, titulaire du rôle de Jules, à notre représentation mais Kirstie Skivington, sa doublure. Rien à redire sur le plan vocal mais son jeu trop viril finit par mettre à mal la crédibilité de ses sentiments pour le coach de l’équipe, Joe, rôle joué par l’acteur hollywoodien Jamie Campbell Bower (Twilight ; Harry Potter).

 

 

On note aussi de très bons seconds rôles comme la sœur de Jess, Pinky, interprétée par Preeya Kalidas (qui figurait déja dans le film avec le même rôle), drôle et pétillante. Tony Jayawardena est très touchant dans le rôle du père de Jess malgré les traits autoritaires de son personnage, blessé par son passé d’immigré. Enfin, Sophie-Louise Dann est excellente dans le rôle de la mère de Jules, sophistiquée et mangeuse d’hommes.

De très belles voix sur de bons thèmes musicaux qui, malheureusement, n’arrivent pas forcément à déclencher un coup de cœur bien qu’écrit par le grand Charles Hart. Toute la troupe évolue dans un univers coloré aux inspirations bling bling dans lequel se mêle équipements de foot et saris indiens tous plus beaux les uns que les autres.

 

 

Les costumes de Katarina Lindsay sont mis en valeur par les lumières de Neil Austin qui a eu la tache délicate de porter à la réalité les jeux de ballons sur scène. Chaque fois que Jess s’apprête à shooter, c’est une poursuite de lumière qui prend le relai pour simuler le déplacement du ballon. Une idée ingénieuse quand tout est réglé à la seconde prêt malgré quelques maladresses dans le calage sur certaines scènes. Fort heureusement, cela se fond dans les chorégraphies entrainantes d’Aletta Collins qui nous fait passer d’exercices sportifs énergiques à du grand Bollywood.

 

 

Le show est également ponctué d’appariations d’un double du joueur Beckham, qui obnubile complètement Jess. Un seul clin d’œil à la fin du spectacle aurait probablement largement suffit. Quoi qu’il en soit Bend It Like Beckham, the musical a réussi son pari en apportant une touche d’originalité et de nouveauté dans le West End. Elle s’est imposée comme le « feel good » show de l’été et a su trouver son public, fan de football ou non !

>> Découvrez en vidéo, la bande-annonce du spectacle :  



Bend It Like Beckham, the musical
Basé sur le film du même nom

Depuis le 15 mai 2015 jusqu’au 24 octobre 2015
Au Phoenix Theatre 1
10, Charing Cross Road (LONDRES)

Livret de Paul Mayeda, musique de Howard Goodall, paroles de Charles Hart

Avec : Lauren Samuels, Nathalie Dew, Jamie Campbell Bower, Preeya Kalidas, Sophie-Louise Dann, Tony Jayawardena

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.