Playlist du mois d'octobre : "C'est ça Halloween !"

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Les Playlists Musical Avenue sont de retour! Chaque mois, retrouvez une sélection de chansons choisies par nos chroniqueurs.euses autour d’un thème spécifique. Pour ouvrir le bal, en ce mois d’octobre, quoi de mieux que de se plonger dans l’univers de Halloween ?



Abonnez-vous à @MusicalAvenue sur Youtube et écoutez la playlist complète ici !

Pour préparer cette playlist, chaque chroniqueurs.euse a dû se creuser les méninges pour trouver une chanson de comédie musicale lui évoquant la fête d’Halloween. N’hésitez pas également à partager en commentaire la chanson ou la comédie musicale que vous auriez choisi. Mais trêve d’introduction et place à la musique !

Le choix de Thomas : « This is Halloween », L’Étrange Noël de Monsieur Jack

LE classique des chansons d’Halloween. Cette chanson écrite et composée par Danny Elfman, le compositeur fétiche de Tim Burton, est devenue l’hymne de cette fête. Tout comme le film dont elle est tirée (qui fait aussi office de film de Noël, si c’est pas merveilleux). “This is Halloween” plante parfaitement le décor de ce monde fantastique et de ces créatures monstrueuses sorties de l’imaginaire farfelu de Tim Burton et est digne des plus grands numéros d’ouverture de Broadway. Nombreux.ses sont celles et ceux qui attendent avec impatience une adaptation scénique. 

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »www.youtube.com/watch?v=kGiYxCUAhks » margin= »none,50,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de Nathalie : « The Phantom of the Opera », The Phantom of the Opera

Le Fantôme de l’Opéra est l’un des plus grand classique du répertoire de la comédie musicale. Avec ses histoires d’amour et de meurtres, ses décors et costumes somptueux, son chandelier qui manque d’écraser la moitié du parterre, le spectacle a conquis le cœur des spectateurs dans le monde entier. Il se dégage de cette œuvre une atmosphère angoissante qui sied bien à la période d’Halloween, notamment dans la chanson titre qui accompagne notre héroïne, Christine Daaé, lors de sa première incursion dans l’antre du Fantôme. On se plaît à trembler au son de l’orgue électrique tandis que Sierra Boggess nous sort son plus beau contre-mi.

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »https://www.youtube.com/watch?v=EGb4hj-EXt0″ margin= »none,50,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de Chloé : « La chanson de la Sorcière », Emilie Jolie 

Emilie Jolie, un nom qui a fait rêver des générations d’enfants depuis la sortie du premier album en 1979. Mais tout n’est pas que gentils lapins et parapluies chantants dans ce conte initiatique. La menace de la Sorcière plane sur cette chère tête blonde, parce qu’il en faut bien une dans toutes les histoires. Mais celle-ci souffre de sa mauvaise réputation et cache derrière sa méchanceté une grande solitude. C’est une sorcière touchante et en mal d’amour que nous interprète la grande Françoise Hardy. 

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »www.youtube.com/watch?v=rf63WXJpFnM » margin= »none,50,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de Romain : « Last Midnight », Into the Woods

À l’inverse, une sorcière qui ne s’excuse pas d’être là c’est bien celle d’Into the Woods. Inspirée de la sorcière de Raiponce, cette dernière passe la majorité du spectacle à terroriser les autres personnages de contes et à ponctuer ses phrases d’effets de cape. Si elle n’est pas à proprement parler le personnage principal de cette oeuvre chorale, c’est à elle que Stephen Sondheim réserve le “eleven o’ clock number” (le grand numéro précédant le final). Véritable scène de crise de nerf, où Bernadette Peters s’en donne à cœur joie devant ses quatre partenaires de jeu complètement terrorisé.e.s. Une leçon d’interprétation et du maniement de la cape.

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »www.youtube.com/watch?v=N87Mk5GUmtg » margin= »none,50,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de Gaby : « The Nightmare », The Woman in White

De Oklahoma ! à The Book of Mormon, en passant par Miss Saigon ou Mamma Mia !, de nombreuses comédies musicales se sont prêtées à l’exercice de la scène de cauchemar. Celle de The Woman in White, une des oeuvres les plus méconnues d’Andrew Lloyd Webber, nous donne froid dans le dos. Sa mélodie angoissante avec des harmonies dissonantes et des voix lointaines font de ce morceau l’accompagnement idéal pour une séance de spiritisme au coin du feu (ou tout simplement pour une partie de Loup Garou).

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de Stephany : « Roll in the Hay », Young Frankenstein

Fort du succès de Les Producteurs, Mel Brooks décide d’adapter un de ses autres films cultes en comédie musicale. Si Young Frankenstein n’a pas eu le succès espéré, la comédie musicale est encore montée à travers le monde. Avec “Roll in the Hay”, Mel Brooks signe une chanson typique de son répertoire, avec une mélodie entraînante avec des paroles pleines de sous entendus grivois. On ne résiste pas à voir Sutton Foster faire du Yodel dans une forêt pleine de loups garous et l’on se remémore avec plaisir l’adaptation française que l’on a pu voir au Théâtre Dejazet avec une distribution luxueuse menée par Vincent Heden.

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »www.youtube.com/watch?v=QtOlUqXPQFo » margin= »none,50,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de Margot : « Remains of the Day », Les Noces Funèbres

L’univers de Tim Burton et la musique de Danny Elfman se marie très bien avec l’esprit d’Halloween. Après L’Étrange Noël de Monsieur Jack, le tandem récidive avec Les Noces Funèbres qui nous fait plonger dans l’au-delà. Un monde souterrain bien plus coloré et festif que celui des vivants. Des cadavres en décomposition boivent des bières pendant que les squelettes font du jazz et des spectacles d’ombres chinoises. Tous les ingrédients réunis pour une bonne soirée entre bons vivants pour Halloween.

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »www.youtube.com/watch?v=j4p9WKnDQzQ » margin= »none,50,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de Philémon : « Little Priest », Sweeney Todd

Les monstres et créatures maléfiques sont effrayant.e.s mais les êtres humains peuvent l’être tout autant. C’est le cas des diaboliques Sweeney Todd et Mrs Lovett. L’un tranche des gorges, l’autre les cuisine en tourtes pour ensuite les vendre. Dans cet extrait les deux compères échange, avec cynisme, sur le goût de leurs différents “ingrédients” : l’avocat est cher, le primeur est bio, le violoniste est filandreux… Si Angela Lansbury (qui a ce mois-ci soufflé ses 95 bougies) est fabuleuse dans ce rôle, Patti Lupone y est tout aussi truculente! (Et on ne peut pas citer Bernadette Peters dans un article sans citer Patti Lupone, on ne veut pas d’ennuis). Bon appétit !

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »www.youtube.com/watch?v=CnnVd3wgTX0″ margin= »none,50,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Le choix de la rédaction : « Time Warp », The Rocky Horror Show

Nous pourrions encore citer plein de comédies musicales en lien avec Halloween, Little Shop of Horrors ou Wicked nous viennent spontanément en tête, mais s’il n’en fallait qu’une pour conclure cette playlist ce serait The Rocky Horror Show, cette œuvre inqualifiable, devenue culte grâce à son adaptation cinématographique, qui fascine toutes les générations depuis près de cinquante ans. Alors laissez vous emporter par ce rythme endiablé !

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_video src= »www.youtube.com/watch?v=umj0gu5nEGs » margin= »none,25,none,none »]

[/mp_span]

[/mp_row]

[mp_row]

[mp_span col= »12″]

[mp_text]

Et vous, quelle chanson vous évoque le plus Halloween ?

[/mp_text]

[/mp_span]

[/mp_row]

Romain Lambert

Romain Lambert

Membre de Musical Avenue depuis juin 2012, je suis passionné bien évidemment de comédies musicales mais aussi de ballets. Je passe la majorité de mes soirées entre l'Opéra Garnier, Bastille et le Théâtre du Châtelet. Je voue un véritable culte a Stephen Sondheim et j'essaye de chanter "Glitter and be Gay" sous la douche.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !