Playlist du mois de janvier : « Dear friend »

Toute l’équipe de Musical Avenue vous souhaite une belle et heureuse année. Qu’elle soit pleine de bonheur, de musique, de rencontres et de moments privilégiés avec vos proches. Pour bien commencer 2023, nous avons décidé de consacrer cette playlist à l’amitié.

Oui, vous l’aurez peut-être remarqué, la playlist mensuelle s’est éclipsée en décembre dernier… Mais c’est pour mieux revenir en ce début d’année ! Pour vous apporter un peu de douceur dans cette grisaille nous avons choisi le thème de l’amitié. Après la débauche des fêtes de fin d’année, il est important de se recentrer sur les choses essentielles et de se vautrer dans le sentimentalisme de mauvais goût. Après la playlist sur la famille, place aux ami.e.s, ou, comme on se plaît à l’appeler, la famille de cœur. (Nous vous avions prévenu pour le mauvais goût).

Le choix de Florian : « For Good », Wicked

On ne va pas se mentir, la majorité des comédies musicales ont l’amour romantique pour thème central. S’il y a bien un triangle amoureux dans Wicked (avec cet abruti de Fiyero), c’est bien l’amitié qui lie les deux femmes qui est au cœur de l’intrigue. C’est tout naturellement que le « eleven o’clock number » de cette œuvre est cet émouvant duo entre nos deux sorcières préférées.

Le choix de Philémon : « Bosom Buddies », Mame

L’amitié est une forme d’amour, qui peut s’apparenter à de l’amour vache. Plus on aime la personne, plus on aime lui lancer des petites piques sur son âge, ses choix vestimentaires douteux et autres joyeusetés. Le tout évidemment accompagné d’une petite chorégraphie, parce que nous sommes dans une comédie musicale de Jerry Herman. Cet irrésistible duo entre les regrettées Angela Lansbury et Bea Arthur en est la parfaite illustration.

Le choix de Thomas : « Sister Act », Sister Act

Nous vous parlions de famille de cœur en préambule, c’est exactement l’histoire de Sister Act. Après plusieurs semaines passées en compagnie des religieuses, l’amitié que Dolores ressent pour elles s’est transformée en véritable sororité. (On ne peut toutefois pas parler de famille choisie, comme on dit souvent aussi, car elle s’est quand même retrouvée en cette compagnie pour échapper à son ex petit ami qui voulait la tuer…)

Le choix de Chloé : « Ma maison c’est ta maison », Notre Dame de Paris

Les meilleur.e.s ami.e.s sont celles et ceux qui nous donnent tout ce qu’iels ont, même si ce n’est pas grand chose. À l’image du pauvre Quasimodo, sonneur de cloche orphelin qu’on cache en haut d’une tour, qui pour aider son amie dans le besoin n’hésite pas à l’héberger. Bon, il se trouve que sa petite maison est une immense cathédrale où il est déjà logé gratuitement. Un peu facile d’offrir aux autres ce qui ne nous appartient pas, mais on va dire que l’intention y est. Il faut dire qu’Esmeralda n’est pas non plus l’amie du siècle. Quand une personne vous aide, on ne la remercie pas en lui disant qu’elle a une tête de gargouille…

Le choix de Fabrice : « Friend Like Me », Aladdin

Les ami.e.s sur qui on peut toujours compter, c’est bien. Mais les ami.e.s qui se lancent, sans raison, dans un gigantesque numéro musical avec claquettes, changement de costumes, tours de magie et tout le tralala, dans le simple but de nous divertir, c’est encore mieux. Certes, il faut toute une production derrière et un certain temps de préparation, mais le résultat en vaut la peine.

Le choix de Luc : « BFF », Spongebob Squarepants

L’amitié permet aussi de réunir deux individus qui n’ont pourtant rien en commun. Qui aurait pu soupçonner qu’une éponge et une étoile de mer pouvaient devenir les meilleurs amis du monde ? Nickelodeon l’a fait avec sa série au succès mondial qui a même eu droit à son adaptation en comédie musicale, au Palace Theatre de Broadway. Rien que ça !

Le choix de Stephany : « I Have Been Searching », Centaurworld

En parlant d’amitié improbable… Derrière le délire multicolore sous acides (et pas que) de Centaurworld, se cache une belle histoire d’amitié entre une guerrière et sa jument de bataille. Cette relation fusionnelle est parfaitement illustrée dans cette belle chanson, interprétée dans la version originale par Kimiko Glenn et Jessie Mueller, qui ont déjà incarné deux bonnes amies dans Waitress. On ne change pas un duo qui fonctionne.

Le choix de Nicolas : « Dear Friend », She Loves Me

Parfois il arrive que le terrain de l’amitié glisse lentement mais sûrement vers le terrain de l’amour… Comme notre pauvre Amalia qui finit par s’éprendre de son ami épistolaire (qui se trouve être le collègue qu’elle ne peut pas supporter dans la vraie vie mais passons…) et qui l’a malheureusement planté au restaurant. Comme le dit si bien notre chère Céline Dion : « lui seul peut décider qu’on se parle d’amour ou d’amitié ».

Le choix d’Eve Marie : « Duo d’adieu », Starmania

Les histoires d’amour finissent mal, en général, mais on se console avec nos ami.e.s car, d’après les Spice Girls, « friendship never ends ». Sauf que dans ce cas, pas vraiment. La pauvre Marie-Jeanne se fait planter par cet ingrat de Ziggy qui ne veut plus s’encombrer d’elle sur sa route vers la gloire. Nous défions quiconque de ne pas verser une petite larme quand elle s’exclame « Ziggy, t’es mon seul ami »…

Le choix de Gaby : « You and Me (but mostly me) », The Book of Mormon

Il y a des amitiés sincères et réciproques et puis il y a, comme en amour, des relations à sens unique. Ici Elder Cunningham est persuadé d’avoir trouvé en Elder Price un ami sur qui il peut compter. Sauf que ce dernier le calcule à peine où alors le traite comme un vulgaire faire-valoir. Il est alors obligé de s’incruster dans la chanson pour grappiller seulement trois petites phrases dans une tonalité pas hyper valorisante…

Le choix de Ségolène : « Sincerely Me », Dear Evan Hansen

Voir Dear Evan Hansen dans une playlist sur l’amitié peut sembler suspect sachant que le point de départ de l’intrigue est qu’Evan n’a pas d’ami.e.s. Mais on ne peut résister à l’envie de mettre cette chanson si entraînante malgré son contexte très problématique. C’est ça la magie de Dear Evan Hansen !

Le choix de Romain : « Old Friend », Merrily We Roll Along

Les mauvaises langues diront que Sondheim était un être cynique, trop convaincu de son intelligence pour s’abaisser à composer une mélodie entraînante sur un thème aussi mièvre que l’amitié. Et pourtant c’est le cas de cet extrait de Merrily We Roll Along, comédie musicale tragi-comique avec pour thème principal… l’amitié justement. Voir ces trois personnages aussi complices dans cette scène fend le cœur quand on connaît la fin… Enfin le début… Qui est la fin, mais au début… Oui, bon, on vous l’accorde, il ne sait pas faire simple.

Le choix de Nathalie : « Dear Old Friend », Love Never Dies

Vous connaissez la règle : si Sondheim est cité dans une playlist, il est diplomatiquement recommandé d’ajouter Lloyd Webber à la suite. Les mauvaises langues diront qu’Andrew Lloyd Webber cherche à dépasser Sondheim. Ceci expliquerait qu’il ait repris le même titre que la chanson de Merrily We Roll Along mais en ajoutant le qualificatif « Dear » avant et en composant un quatuor et non un trio. Toujours plus ! Il n’empêche que malgré les paroles, on a plutôt l’impression d’avoir affaire à quatre personnes qui sont gênées de s’être retrouvées ici, par hasard, et n’ont pas grand chose de sympathique à se dire.

Le choix de la rédaction : « Nous voyageons de ville en ville », Les Demoiselles de Rochefort

Pour clore cette playlist en beauté, revisitons ce duo mythique de la comédie musicale française. Sous ses allures d’hymne à la vie de forains, cette chanson donne envie de vadrouiller dans tout le pays (et au-delà) avec son/sa meilleur.e ami.e au cœur d’or. (Et de porter des jolies chemises colorées)

Et vous, quelle est votre chanson de comédie musicale préférée sur l’amitié ?

Romain Lambert

Romain Lambert

Membre de Musical Avenue depuis juin 2012, je suis passionné bien évidemment de comédies musicales mais aussi de ballets. Je passe la majorité de mes soirées entre l'Opéra Garnier, Bastille et le Théâtre du Châtelet. Je voue un véritable culte a Stephen Sondheim et j'essaye de chanter "Glitter and be Gay" sous la douche.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOS PODCASTS

Retrouvez tous nos épisodes de "Musical Avenue, le Podcast" ! Infos, anecdotes, rires ou coups de gueule sont au rendez-vous de ce nouveau format lancé en mai 2022

Dossiers "une saison de musicals 2023-2024"

Que voir en France, à Broadway, dans le West End ou ailleurs dans le monde ? Retrouvez notre sélection de la saison !

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !