Critique : “Dear Evan Hansen” (“Cher Evan Hansen”) adapté au cinéma

Depuis quelques mois, les comédies musicales portées à l’écran se multiplient. Après In the Heights et West Side Story, c’est au tour de Cher Evan Hansen. Malgré la jeunesse du spectacle (c’est seulement en 2017 que le spectacle a remporté six Tony Awards), son succès ne se dément pas. Cette version cinématographique est-elle à la hauteur du show multirécompensé? 

Une fois encore, les débats au sein des chroniqueurs.ses démontrent qu’une telle adaptation ne fait pas l’unanimité. Plutôt que de tirer au sort, nous avons choisi de vous faire partager nos regards croisés. 

Evan Hansen, l’adolescent du 21ième siècle

Cher Evan Hansen est loin d’être une comédie légère, et aborde des thèmes forts et actuels tels que les troubles psychiques, le deuil, les rapports aux réseaux sociaux et les souffrances de l’isolement (mais aussi pour un peu d’optimisme, l’amour, l’amitié, la famille). L’adaptation est signée par l’auteur du livret Steven Levenson, et les paroles et musiques par le duo de compositeurs Benj Pasek et Justin Paul (LA LA LAND ; The Greatest Showman). Ils font ainsi le pari de modifier quelques peu le scénario, pour permettre aux personnages d'évoluer et gagner en profondeur d’identité ; ils prolongent aussi l'intrigue au-delà du récit initial. Tout cela est porté par un casting irréprochable, avec évidemment Ben Platt, qui retrouve le rôle d’Evan Hansen créé il y a six ans. Pour le studio Universal Pictures, il était crucial que l’acteur incarne le personnage à l’écran ; il a évidemment accepté avec enthousiasme.

À titre personnel, je ne pouvais pas laisser passer une opportunité comme celle-ci

Ben Platt

Plébiscité à Broadway, les auteurs ont vite convenu que le spectacle pourrait être transposé au cinéma. Cher Evan Hansen tient-il ses promesses pour vous émouvoir autant dans les salles obscures que dans les fauteuils des théâtres?


L'avis de Luc

Je n’ai pas eu l’occasion de voir la comédie musicale sur scène, mais j’ai usé le CD du "cast recording" sur ma platine (oui j’achète encore des CD !) et je peux vous dire que cette adaptation, je l’attendais avec impatience et un peu d’inquiétude aussi face aux critiques lues sur internet. Mais je vous rassure tout de suite, j’ai adoré le film.

La grande surprise vient de son acteur principal, Ben Platt qui reprend ici le rôle-titre et qui incarne à merveille ce Cher Evan Hansen. Quelle interprétation ! Non, Ben Platt n’est pas trop vieux pour jouer ce rôle. Il est même parfait. Le reste du casting n’est pas en reste avec notamment un gros coup de cœur pour Kaitlyn Dever et Amy Adams.

L’adaptation de cette comédie musicale est une merveille pour les yeux comme pour les oreilles. En effet, dès les premières secondes, on voit qu’un soin tout particulier a été accordé à la réalisation par Stephen Chbosky. Dear Evan Hansen est une comédie musicale de grande qualité mais également un vrai film de cinéma, incroyablement touchant.


L'avis de Florian

Quelle déception que ce Dear Evan Hansen… Pourtant le projet avait tout pour plaire avec Stephen Chbosky (Le Monde de Charlie) à la réalisation et Ben Platt reprenant le rôle qu’il avait créé pour Broadway. Malheureusement, le film ne décolle jamais réellement et s’embourbe dans des numéros musicaux à la mise en scène quasi inexistante. De même, la performance de Ben Platt fait pâle figure comparée à celles de ses partenaires de jeu, notamment Amy Adams, Kaitlyn Dever ou encore Julianne Moore qui lui volent la vedette grâce à des performances touchantes et sincères.

Cependant, malgré de nombreux défauts, le film peut se targuer de posséder une très belle bande originale. Ceux qui connaissent le spectacle seront ravis de pouvoir retrouver les chansons phares telles que "You Will Be Found" ou encore "Waving Through a Window". Enfin, on peut noter la présence de 2 nouvelles chansons écrites spécialement pour le long-métrage qui s’intègrent parfaitement à l’intrigue.

Si Dear Evan Hansen reste une adaptation moyenne, elle n’en demeure pas moins un divertissement honorable qui permettra de faire connaître l’œuvre originale au grand public.


L'avis de Ségolène : Une bonne surprise !

J’allais à la projection pleine d’a priori : ils se sont révélés bien injustifiés ! Après une introduction un peu lente (mais en même temps, quel dommage d’avoir coupé « Anybody Have a Map », une de mes chansons préférées et qui étoffe vraiment les personnages maternels !), je me suis laissée happer sans difficulté par l’histoire de cet adolescent, prisonnier de son mensonge. Malgré la dureté des sujets abordés, l’humour est au rendez-vous : entre rires et pleurs, on traverse un large éventail d’émotions.

J’ai notamment redécouvert la chanson « You Will Be Found » dont je m’étais un peu (beaucoup !) lassée à force de l’entendre interprétée à tout bout de champ. Cette fois, elle a réussi à me mettre les larmes aux yeux !

De plus, Ben Platt reprend brillamment son rôle à l’écran et nous offre un lycéen assez convaincant. Je garde néanmoins des réserves sur la manière de le filmer : la trop forte présence de gros plans sur le visage du protagoniste principal, à la longue, devient lassante. Heureusement que l’intrigue, la musique et les interprètes sont là pour nous captiver !

Pour conclure : Dear Evan Hansen (ou Cher Evan Hansen pour les francophiles) est une adaptation sans grande originalité cinématographique mais pleine de justesse et de délicatesse dans le propos. J’en garde le souvenir d’un très bon moment !

L’avis de Fabrice : un film incroyablement touchant

Il n’est jamais facile de transposer une comédie musicale à l’écran. Les scènes au théâtre peuvent être ennuyeuses au cinéma ; des modifications sont nécessaires pour l’écran, ce qui peut gêner les plus passionnés de l'œuvre de Broadway. Si comme moi vous n’avez jamais vu le spectacle, mais que vous connaissez les mélodies, c’est peut-être un avantage pour apprécier le film, qui respecte l’esprit général d’origine. Ben Platt y est forcément bouleversant ; déjà créateur du rôle, il explore ici de nouvelles facettes du personnage et pousse plus loin les angoisses et mensonges auxquels il est confronté.

Évidemment si vous n’aimez pas Ben Platt, vous allez trouver le film assez long, puisqu’il concentre l’action autour de lui. Il n'éclipse pas pour autant les autres personnages, brillamment interprétés, notamment par Kaitlyn Dever dans le rôle de Zoé, ou bien Julianne Moore, bouleversante dans son rôle de mère d’Evan.

Porté par une bande-son soignée et revisitée pour le grand écran, avec l’ajout de deux chansons originales (“A little Closer” et l’excellent “The Anonymous Ones”), l’histoire intègre parfaitement les mélodies. Le ton est donné dès l’ouverture, et embarque le spectateur avec de plus en plus d’intensité. De l’amusant “Sincerely” Me au poignant “Requiem”, on atteint le point d’orgue avec l’incontournable “You Will Be Found”, déjà maintes fois interprété mais qui réussit encore à nous surprendre et à nous faire monter les larmes aux yeux.

Malgré quelques longueurs, Cher Evan Hansen est un petit bijou musical et émotionnel, qui vous captive au plus profond, et interroge sur l’acceptation des différences des autres.


Cher Evan Hansen, au cinéma dès le 12 janvier 2022

Réalisé par Stephen Chbosky ; Adapté pour le cinéma par Steven Levenson ; Paroles et musiques de Benj Pasek et Justin Paul ; Production Marc Platt ; Production exécutive : Steven Levenson, Benj Pasek, Justin Paul, Michael Bederman, Stacey Mindich

Avec Ben Platt, Kaitlyn Dever, Amanda Stenberg, Nik Dodani, Colton Ryan, Danny Pino, Julianne Moore et Amy Adams

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.