Un hommage à “Oklahoma” dans la série “Watchmen”

Bien que cela ait pu arriver, il est assez rare que l'univers des comics de super-héros s'appuie sur celui des comédies musicales. Il est donc plutôt étonnant qu'un spectacle écrit en 1943 joue un rôle aussi central dans l'intrigue de Watchmen. D'autant que la chaîne HBO, qui produit la série, est plutôt habituée à proposer des contenus assez explicites qui semblent assez éloignés des stéréotypes de la comédie musicale...

Cet article contient des éléments pouvant gâcher l'intrigue de la série.

Watchmen, Saison 1, Episode 1 : "It's Summer and We're Running Out of Ice" (ndlr. "C'est l'été et nous sommes à court de glaçons"). Le titre choisi pour le premier épisode est issu des paroles de "Poor Jud is Daid" ("Le pauvre Jud est mort", ndlr.), l'une des chansons de la comédie musicale de 1943. Oklahoma! est d'ailleurs la première oeuvre du duo mythique constitué par Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II, plus connus en France avec leur dernière production, La Mélodie du Bonheur.

Oklahoma! raconte l'histoire d'un drame passionnel qui se déroule dans une petite bourgade qui deviendra l'Etat d'Oklahoma. Laurey s'est promise à Jud, le méchant du village. Seulement, le cow-boy bohème Curly est amoureux d'elle, mais en jeune fille convenable elle refuse de lui céder. Tout le village s'en mêle...

Les références à la comédie musicale ne s'arrêtent pas au titre de cet épisode. Il s'avère que l'un des personnages centraux du premier épisode s'appelle justement Judd, le même prénom à une lettre près de l'antagoniste de la comédie musicale. Il se rapproche pourtant davantage du personnage de Curly, puisque décrit comme un "cow-boy pur sang" ("cowboy through and through").

Il est introduit dans la série alors qu'il assiste avec son épouse à une représentation d'Oklahoma!, uniquement jouée par des artistes Noirs. Et si la référence n'était pas encore assez claire, le personnage explique lors d'un dîner qu'il a joué le rôle de Curly lorsqu'il était au lycée, et interprète a capela “People Will Say We’re in Love”, autre chanson du spectacle.

Malheureusement, Judd est assassiné à la fin du premier épisode. Le titre choisi pour cette première partie de la série est donc directement relié à une chanson qui décrit explicitement la fin de l'épisode et le destin tragique du personnage : le pauvre Judd est bien mort. On entend d'ailleurs la chanson en fond sonore au moment où on découvre le cow-boy pendu à un arbre.

Le dernier épisode de la série boucle l'hommage, puisque le personnage d'Angela retrouve son grand-père dans un théâtre où se joue... Oklahoma!, et on entend “Oh, What a Beautiful Mornin’” lorsqu'ils sortent du théâtre. A noter qu'il y a une autre références aux comédies musicales dans l'épisode 5, puisqu'on entend à plusieurs reprises “Some Enchanted Evening”, extrait de South Pacific, une autre oeuvre du duo Rodgers/Hammerstein.

Alors pourquoi ces hommages et références ? La réponse a été donnée à Vulture par le créateur de la série Damon Lindelof, que nous avons découvert dans l'équipe créative de la série Lost : Les disparus, et qui est manifestement un fondu de comédies musicales : "Mon père était un grand fan des comédies musicales de Rodgers et Hammerstein, il m'emmenait en ville et ils les jouaient au Ziegfeld [Theatre] avec un orchestre. Nous avons vu The King & I, South Pacific et Oklahoma!, et j'ai été complètement et totalement hypnotisé. On pourrait dire que nous avons voulu créer un parallèle entre le film Oklahoma! - qui fait un peu "Regarde tous ces gens qui chantent et dansent, et combien l'Oklahoma est merveilleux maintenant que nous nous sommes débarrassés de tous les Amérindiens. Créons un Etat !" - versus les événements qui se sont réellement produit en Oklahoma, sur lesquels nous levons le voile dans la série."

Au-delà de cet hommage, Watchmen est une série à découvrir aussi pour ses actrices et acteurs, puisqu'on y retrouve Regina King, lauréate de l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour le film Si Beale Street pouvait parler. Egalement récompensé par l'Oscar du meilleur second rôle masculin pour Officier et Gentleman, Louis Gossett Jr. est également de la partie. Ils sont accompagnés par une myriade d'interprètes expérimentés, que ce soit au cinéma ou à la télévision. La série a par ailleurs été plébiscitée tant par le public que par la critique, qui s'est d'ailleurs étonnée que les Golden Globes ne lui accordent pas la moindre nomination.

Découvrez la bande-annonce de "Watchmen" (à ne pas montrer aux plus jeunes) :


Watchmen, de Damon Lindelof

Disponible en France en replay sur OCS.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.