Critique : "Groundhog Day" à l'Auguste Wilson Theatre à Broadway

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_text]
Arrivant à Broadway déjà couronné par les Olivier Awards, le musical Groundhog Day se trouve déjà bien placé au niveau des Tony Awards avec sept nominations. C’est la deuxième comédie musicale écrite par Tim Minchin, l’auteur d’un des plus grands succès de ces dernières années, Matilda
Le livret de Danny Rubin suit de près l’intrigue du film américain « Un Jour sans fin », réalisé en 1993 par Harold Ramis, avec Bill Murray dans le rôle principal.  Groundhog Day est une fable racontant l’histoire d’un présentateur météo qui doit aller dans un village de Pennsylvanie pour une fête locale, Le Jour de la marmotte. Selon la tradition des villes de l’Amérique du Nord, ce jour-là, on doit observer l’entrée du terrier d’une marmotte. Si elle émerge et ne voit pas son ombre parce que le temps est nuageux, l’hiver finira bientôt. Par contre, si elle voit son ombre parce que le temps est lumineux et clair, elle sera effrayée et se réfugiera de nouveau dans son trou, et l’hiver continuera pendant six semaines supplémentaires.  Même si ce présentateur ne voulait pas y aller et n’aime pas la ville non plus, quand il croit se réveiller le matin après, il se trouve dans un cercle vicieux ou il doit revivre ce jour de la marmotte sans fin !
groundhog001
Sujet assez non orthodoxe pour un musical avec des décors et costumes traités en mode « cartoon », Groundhog Day nedéçoit pas, même si le propos est un peu long, le deuxième acte notamment mériterait d’être un peu raccourci. Le spectacle est porté à bout de bras par l’excellent Andy Karl (Legally Blonde), reprenant le rôle de Phil Connors qu’il déjà interprété à Londres avec vif succès.  Déjà nommé aux Tony Awards pour Rocky le Musical en 2014 puis pour On the Twentieth Century avec Kristin Chenoweth la saison suivante, Andy a l’étoffe d’une star. Il réussit ici à assumer un rôle très lourd, malgré un accident quelques jours avant la première, l’obligeant à porter une attelle au genou, visible par le fait que son personnage est souvent en sous-vêtements !
groundhog003
Lui donnant la réplique, Barrett Doss est une partenaire à sa mesure dans le rôle principale féminin de Rita Hanson, joué par Andy MacDowell dans le film.  Le reste de la distribution est également à la hauteur et l’ensemble des danseurs exécutent la chorégraphie de Peter Darling et Ellen Kane avec précision. 
La mise en scène de Matthew Warchus, qui a également signé celle de Matilda, est efficace tout comme le sont les lumières de Hugh Vanstone et le travail vidéo de Andrzej Goulding, ainsi que les effets spéciaux réglés par Paul Kieve. 
groundhog002
Sans être un chef d’œuvre qui va faire avancer le genre, Groundhog Day est un musical à gros budget, intelligent et centré autour d’une performance « tour de force » d’Andy Karl qui vaut à elle seule le détour.  Ses nombreuses nominations sont méritées, l’avenir dira si elle pourront contribuer à la longévité de ce spectacle à Broadway !

Credit photos : Joan Marcus


Groundhog Day, the musical
À l’Auguste Wilson Theatre
Livret : Danny Rubin ; Mise en scène : Matthew Warchus ; Musiques et paroles : Tim Minchin
Avec : Andy Karl, John Sanders, Barrett Doss
[/mp_text]
[/mp_span]
[/mp_row]

Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !