Critique : "My Fair Lady" au festival Bruxellons! à Bruxelles

[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_heading]
Le festival belge Bruxellons! revisite le mythe de My Fair Lady. Le grand succès de Broadway est en effet joué en plein air pendant tout l’été, jusqu’au 29 septembre prochain, au sein même de la cour du Château de Karreveld. Un cadre exceptionnel pour les leçons de diction d’Eliza Doolittle.

[/mp_heading]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_heading]
My Fair Lady est l’une des œuvres les plus iconiques de Broadway. Adaptée de la pièce Pygmalion, la comédie musicale signée Lerner & Loewe (Brigadoon ; Camelot) était devenue à l’époque l’œuvre la plus jouée sur la célèbre avenue. Le spectacle raconte l’histoire d’Eliza Doolittle, une marchande de fleurs londonienne qui devient l’objet d’un pari entre deux amis, le Colonel Pickering et le Professeur Higgins. Ce dernier est persuadé qu’il peut faire passer la femme d’origine modeste pour une vraie lady lors d’un bal avec la haute société, simplement en lui donnant des leçons de diction. Même s’il méprise sa partenaire au départ, il se prend finalement d’affection pour elle. Malheureusement, il ne le réalisera que trop tard, quand Eliza Doolittle parvient à s’émanciper de son bienfaiteur et prend son envol.
[/mp_heading]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_image id= »26745″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »true » align= »left »]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_heading]
Plus de 60 ans après sa création, Bruxellons! propose sa version en français de My Fair Lady sous les étoiles. Le festival avait déjà prouvé son amour pour la comédie musicale en mettant à l’honneur Evita, La Mélodie du Bonheur et Sunset Boulevard pendant ses précédentes éditions. Cette année, Bruxellons! a trouvé des comédiens de choix pour incarner le célèbre trio de My Fair Lady : Marina Pangos (Alice, La Comédie musicaleOliver Twist Le musical) dans le rôle d’Eliza Doolittle, François Langlois (La Cage aux Folles ; L’Auberge du Cheval Blanc) en Colonel Pickering, et Franck Vincent (Kiss me Kate ; Chance) pour incarner Henri Higgins. Ce dernier est d’ailleurs une tête connue de l’événement bruxellois, puisqu’il avait déjà été à l’affiche de Sunset Boulevard lors de la dernière édition.
[/mp_heading]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_image id= »26744″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »true » align= »left »]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[mp_row_inner]
[mp_span_inner col= »12″]
[mp_heading]

Une adaptation très réussie

Bruxellons! sait gâter son public. Sa production en plein air est splendide, avec un décor grandiose. Les chœurs et les chorégraphies sont réglées au millimètre dans une mise en scène simple et astucieuse. La traduction française de Stéphane Laporte, Jack Cooper et Simon Paco est d’une grande justesse. Un seul élément dérangeant est à noter : l’accent d’Eliza Doolittle, qui manque de cohérence. Dommage pour une pièce où la façon de parler des personnages et leurs origines sont au cœur de l’histoire.

Néanmoins, dès que l’héroïne perd son accent populaire, Marina Pangos livre une performance formidable. Cette dernière a souvent des airs de Laura Banenti (Gypsy ; She Loves Me), qui jouait le même rôle il y a encore quelques semaines à Broadway. La troupe qui accompagne la comédienne française est aussi d’un excellent niveau, à commencer par le duo Higgins et Pickering. C’est un régal de voir tous ces artistes sur scène pour ces près de trois heures de spectacle. Une mention spéciale pour les performances de Janine Godinas (La vie devant soi ; Un grand amour) et Daniel Hanssens (Le diner de cons ; Evita), qui incarnent respectivement Mrs Higgins et Alfred Doolittle.
[/mp_heading]
[/mp_span_inner]
[/mp_row_inner]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »6″]
[mp_image id= »26854″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »true » align= »left »]
[/mp_span]
[mp_span col= »6″]
[mp_image id= »26852″ size= »full » link_type= »custom_url » link= »# » target= »false » caption= »true » align= »left »]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_heading]

Bruxellons!, le rendez-vous belge des amoureux de la comédie musicale

Malgré le caractère misogyne de My Fair Lady qu’aucune version ne pourra gommer, à moins de réécrire le livret, Bruxellons! offre une performance extraordinaire. Que l’on aime ou non l’œuvre de Lerner & Loewe, le festival émerveillera à coup sûr son public par la qualité de sa production. A voir absolument si vous êtes à Bruxelles cet été !

[/mp_heading]
[/mp_span]
[/mp_row]
[mp_row]
[mp_span col= »12″]
[mp_heading]


My Fair Lady, de Alan Jay Lerner et Frederick Loewe

Au Festival Bruxellons! du 11 juillet au 29 septembre 2019

Avenue Jean de la Hoese 32
1080 Molenbeek-Saint-Jean
Belgique

Musique : Frederick Loewe ; Paroles et livret : Alan Jay lerner ; Mise en scène : Jack Cooper et Simon Paco ; Direction musicale : Laure Campion ; Chorégraphies : Kylian Campbell ; Costumes : Béatrice Guilleaume ; Adaptation : Stéphane Laporte, Jack Cooper et Simon Paco

Avec : Marina Pangos (Eliza Doolittle), Franck Vincent (Henri Higgins), Janine Godinas (Mrs Higgins), François Langlois (Colonel Pickering), Daniel Hanssens (Alfred Doolittle), Laure Godisiabois (Mrs Pearce), Samuel Soulie (Freddy Eynsford-Hill), Carole Clin (Mrs Eynsford-Hill), Oonagh Jacobs (Mrs Hopkins), Steven Colombeen (Zoltan Karpathy), Florian Avoux (Jamie) et Arnaud Masclet (Harry) 

Ensemble : Jolijn Antonissen, Ivy Barlow, Camille Barreira, Roland Bekkers, Virginie Benoist, Zen Berckmans, Pia Brondel, Allan Bungeneers, Geoffroy Debondt, Anaë Dechamps, Armance Delaunoy, Ellen Dilles,Sonia Sheridan Jacquelin, Damien Locqueneux, Romina Palmeri, Stijn Proesmans, Inge Teeuwen, Nando Tilkin et Delphine Vandersmissen

[/mp_heading]
[/mp_span]
[/mp_row]

Philémon Heutte

Philémon Heutte

J'ai toujours été passionné par les comédies musicales depuis tout petit. Dans mon enfance, j'ai suivi des cours de musique, de théâtre et de cinéma. Comme je regardais "Chantons sous la pluie" en boucle, j'ai décidé d'apprendre les claquettes à 11 ans. A force de parler sans cesse de comédies musicales, j'ai rejoint l'équipe de Musical Avenue fin 2018 pour continuer à partager ma passion. J'ai une immense admiration pour Stephen Sondheim, ma première critique pour le site était une de ces œuvres pour mon plus grand plaisir.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !