La playlist du mois de mai : “Mother Knows Best”

La fête des mères approche à grands pas, et pour l'occasion, nous vous avons concocté une playlist mettant à l'honneur les figures maternelles les plus emblématiques et touchantes dans les comédies musicales.

En ce mois de mai, et pour célébrer leur fête, nous avons décidé de dédier cette playlist à toutes les mamans. Chaque chroniqueur.euse.s a donc fouillé dans ses comédies musicales préférées pour mettre en valeur une figure maternelle qui l'a particulièrement marqué, ou une chanson sur le thème de la maternité. Que les papas se rassurent, leur tour viendra le mois prochain.

Le choix de Philémon : "Everything's Coming Up Roses", Gypsy

LE rôle de mère le plus emblématique du répertoire (et sûrement le plus emblématique, toutes catégories confondues). Créé sur mesure pour la grande Ethel Merman, ce tour de force qu'est Mama Rose a depuis fait la gloire des plus grandes interprètes de comédie musicale. De Angela Lansbury à Imelda Staunton en passant par Bernadette Peters et Patti LuPone (que l'on peut voir dans cet extrait), toutes veulent s'emparer de ce rôle mythique, pour le plus grand bonheur du public et de leur étagère à récompenses. Bon, si on regarde le livret de plus près, Rose est loin d'être la mère de l'année. Certes ses deux filles sont traumatisées à vie et ne veulent plus lui parler, mais elles sont devenues des vedettes. Et grâce à qui ?

Le choix de Eve-Marie : "Coupables", Roméo et Juliette

Parce qu'il n'y a pas que Broadway ou le West End dans la vie. Dans notre répertoire français, Lady Capulet et Lady Montaigu sont les figures maternelles emblématiques. On ne peut qu'être bouleversé face à leur désarroi devant la mort de leurs enfants dont elles se sentent en partie coupables.

Le choix de Chloé : "He's My Boy", Everybody's Talking About Jamie

Si l'on a tendance à retenir de Everybody's Talking About Jamie ses grands numéros énergiques pleins de paillettes, il ne faut pas oublier le personnage de Margaret, sûrement le rôle le plus touchant du spectacle. Cette balade poignante, véritable déclaration d'amour d'une femme à son enfant qu'elle regarde grandir et s'affirmer en redoutant le jour où il va inévitablement finir par partir, en est la preuve. On ne remerciera jamais assez les personnes qui ont immortalisé cette prestation bouleversante de Josie Walker. Alors promis, aujourd'hui, Everybody's talking about Josie.

Le choix de Romain : "Fable", The Light in the Piazza

Si Richard Rodgers et Stephen Sondheim avaient eu un enfant, ce serait sûrement Adam Guettel (en même temps il est le petit-fils du premier, et le second est son mentor). Ce dernier, avec The Light in the Piazza, nous a non seulement offert l'une des plus belles partitions de comédie musicale du XXIème siècle, mais aussi l'un des personnage de mère le plus beau et le plus complexe du répertoire. Margaret Johnson, brillamment interprétée par Victoria Clark, qui a toujours protégé sa fille suite à un accident, apprend difficilement à la laisser partir pour vivre son grand amour alors qu'elle-même n'y croit plus. C'est dans cette chanson déchirante qu'elle la regarde marcher vers l'autel (et Matthew Morrison).

Le choix de Gaby : "Slipping Through My Finger", Mamma Mia !

En parlant de mariage… On ne pouvait pas faire une playlist sur la fête des mères sans parler de Mamma Mia ! et de Donna Sheridan, la mère la plus cool du répertoire. Vraie mère courage prête à tout pour sa fille, elle n'hésite pas à sortir ses bottes argentées et son lycra à paillette quand il faut mettre l'ambiance, et on adore. Mais de toutes les chansons qu'elle a à interpréter, celle-ci, toute en douceur, est l'une des plus touchantes. Un moment privilégié entre une mère et sa fille donnant lieu à une scène très intime, prouvant ainsi qu'il n'y a pas besoin d'en faire beaucoup pour toucher son public. (Mais on ne crache pas non plus sur le megamix final avec paillettes et feux d'artifices).

Le choix de Margot : "Goodbye / Mama", Viva Forever ! The Musical

Autre moment d'émotion dans un spectacle haut en couleurs. Un autre duo mère/fille mais cette fois-ci sur la musique des Spice Girls. Si le spectacle s'est fait descendre en bonne et due forme par la critique à l'époque de sa sortie, les fans du célèbre girls band lui ont réservé un bel accueil. Et il faut admettre que ce mashup a un côté théâtral très efficace. (Vous avez le droit de mettre cette playlist en pause maintenant pour écouter "Wannabe", vous en mourez d'envie avouez-le).

Le choix de Fabrice : "Grand Temps", Oliver Twist

Nancy n'est pas une mère au sens biologique du terme mais elle reste une figure maternelle incontournable de la littérature, du cinéma et de la comédie musicale. Cette femme au grand cœur n'hésite pas à abandonner ses vieux démons et à se battre pour protéger Oliver l'orphelin, et ce même au péril de sa vie.

Le choix de Florian : "Stay With Me", Into the Woods

Alors oui, la sorcière de Into the Woods n'est pas vraiment la mère de l'année. Certes elle a arraché sa fille à ses parents biologiques, elle l'a séquestrée dans une tour pendant seize années et elle a crevé les yeux de son prince… Mais comme elle le dit elle-même, elle essayait simplement d'être une mère, et ce n'est pas chose facile. Malgré tous ses défauts (qui ne sont pas négligeables, je vous l'accorde), on ressent l'amour profond qu'elle éprouve pour sa fille d'adoption, comme le prouve cette sublime complainte. (Bon, à la fin de la chanson elle lui coupe les cheveux de force, mais c'est un détail. Un détail.)

Le choix de Thomas : "Proud of Your Boy", Aladdin

Cette chanson, écrite pour le film, n'a finalement pas été retenue et le personnage de la mère d'Aladdin a été complètement effacé du scénario. Mais si l'adaptation scénique n'a pas non plus intégré le personnage de la mère, cette chanson y a tout de même trouvé sa place. Ici, notre intrépide héros se rappelle de la promesse qu'il a fait à sa mère sur son lit de mort et jure qu'il va changer afin de pouvoir la rendre fière. Une scène très émouvante qui rajoute une dimension à ce personnage Disney que l'on pensait connaître par cœur.

Le choix de Nathalie : "Mama, A Rainbow", Minnie's Boys

Ce n'est pas étonnant si vous n'avez jamais entendu parler de la comédie musicales Minnie's Boys. Ce spectacle, sur la genèse des Marx Brothers et leur relation avec leur mère Minnie Marx, n'a pas reçu un très bon accueil lors de sa création en 1970 et est depuis tombé dans l'oubli. Mais cette douce chanson pleine de mélancolie a connu une nouvelle vie en étant souvent reprise dans les cabarets et tours de chant, pour notre plus grand plaisir.

Le choix de Stephany : "Mama I'm A Big Girl Now", Hairspray

Ah, combien de fois pendant l'adolescence a-t-on pu avoir envie d'envoyer balader nos parents sous prétexte que l'on est assez grand et que, comme chantait Karine dans Cindy Cendrillon 2002, « laissez moi seulement vivre ma vie comme j'en ai envie ». Avec le recul, on se sent très bête et on éprouve beaucoup d'admiration pour nos mères qui ont supporté toutes nos petites crises sans broncher. Dans le cas de Hairspray, cela a plutôt bien servi à deux de nos héroïnes de défier l'autorité maternelle, mais ce n'est pas une raison. Écoutez vos mamans !

Le choix de la rédaction : "Mother Knows Best", Raiponce

Ce qui nous amène à cette dernière chanson. Ce qui a été dit sur la sorcière de Into the Woods s'applique évidemment à mère Gothel. Mais passons outre le fait que ce personnage soit assez diabolique, et concentrons-nous sur les paroles. Les mères ont toujours raison ! Cette phrase, qui a pu nous agacer quand nous étions plus jeunes, passe quand même beaucoup mieux quand elle est chantée par Donna Murphy, ou Sophie Delmas dans la version française.

Et vous, quelle est votre chanson de fête des mères ?

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.