Playlist du mois d’août : « Come Rain or Come Shine »

Ce mois-ci, Musical Avenue se la joue Miss/Mister Météo. Célébrons la pluie et le beau temps à travers nos chansons de comédies musicales préférées évoquant des phénomènes météorologiques.

Cela fait presque deux ans que nous vous partageons nos playlists mensuelles et on commence à avoir un peu fait le tour des thématiques… Et de quoi parle-t-on généralement quand on a plus rien à dire ? De la pluie et du beau temps. Entre la grisaille, la chaleur, la sécheresse, le réchauffement climatique, la fin de l’humanité… Il y a de quoi dire finalement.

Le choix de Nathalie : « Too Darn Hot », Kiss Me, Kate !

Généralement, tout est plus glamour dans les comédies musicales. La canicule n’échappe pas à cette règle. C’est le cas notamment avec cette chanson de Kiss Me, Kate ! (oui c’est bien celle que cite Lin-Manuel Miranda dans In The Heights). On ne peut pas parler pour vous, mais ça ne nous viendrait pas à l’esprit de nous lancer dans une chorégraphie aussi dynamique et complexe quand il fait plus de 30°…

Le choix de Romain : « The Rain Song », 110 in the Shade

Les mauvaises langues disent souvent que les personnes ne sachant pas chanter amènent la pluie avec leurs fausses notes. Dans le cas de 110 in the Shade ça semble être plutôt l’inverse. Steve Kazee, Audra McDonald, bébé Betsy Wolfe dans les ensembles… Étant donné que toutes ces belles voix réussissent à faire venir la pluie , nous comptons sur tou.te.s nos ami.e.s chanteur.euse.s à donner de leur personne lors des prochaines vagues de chaleur. Le sort de l’Egypte est entre vos mains.

Le choix de Chloé : « Singin’ in the Rain », Singin’ in the Rain

Après toutes les longues semaines de sécheresse et de chaleur suffocante que nous avons vécu (et que nous allons revivre), nul doute qu’à la première goutte de pluie nous sommes tou.te.s allé.e.s courir dans les rues pour faire nos Gene Kelly (Ce qui fait que depuis, nous traînons tou.te.s un bon rhume des familles).

Le choix de Thomas : « If the Rain’s Got to Fall », Half a Sixpence

Bon n’allons pas non plus faire comme si la pluie était quelque chose de merveilleux. Nécessaire, nous sommes d’accord, mais tout de même très contraignant. Allez expliquer à une personne qui organise un événement en plein air que tout son travail va être gâché par une averse mais que « c’est pas grave, il faut bien qu’il pleuve pour arroser la végétation ». D’où cette chanson très pragmatique de Half a Sixpence demandant à la pluie de se caler sur l’agenda du protagoniste.

Le choix de Stephany : « Rain/Hold On », Ghost the Musical

Dans les comédies musicales, on aime les métaphores. Encore plus quand ces métaphores sont liées au temps qu’il fait. Et rien ne plaît plus à un.e auteur.rice de comédie musicale que d’associer la pluie et la tristesse (ce qui n’était pas du tout le cas des trois chansons précédentes, mais n’allez pas non plus chercher une grande cohérence dans nos playlists). Cette chanson de Ghost est clairement un cas d’école de cette astuce dramaturgique, avec en prime Caissie Levy (ce qui est toujours une bonne chose).

Le choix de Florian : « A Little Fall of Rain », Les Misérables

Dans le registre « pluie = larme », ce duo des Misérables reste l’un des plus emblématiques. Tout dans cette scène est fait pour vous faire transpirer des yeux. Pauvre Éponine, sacrifiée pour un mec qui ne l’a jamais calculé…

Le choix d’Eve-Marie : « Beau comme le soleil », Notre-Dame de Paris

Continuons sur les métaphores météorologiques dans les adaptations musicales des œuvres de Victor Hugo. Phœbus venant du mot latin signifiant soleil, Esmeralda et Fleur-de-Lys se lancent dans un joli duo (où elles ne se calculent pas) pour décrire à quel point (cet abruti de) Phœbus est l’astre qui illumine leur vie.

Le choix de Nicolas : « There Will Be Sun », Groundhog Day

Le soleil est parfois associé à la beauté, mais souvent c’est l’espoir qu’il symbolise. « The sun will come out tomorrow » braillait la petite Annie. Ce message, Tim Minchin l’a bien compris et n’a pas manqué de l’incorporer dans son adaptation musicale du film Un jour sans fin.

Le choix de Gaby : « Let The Sunshine In », Hair

On ne peut décemment pas parler de soleil sans évoquer l’hymne de Hair, la comédie musicale qui a bousculé Broadway lors de sa création et qui a depuis fait le tour du monde. Cette chanson s’est notamment fait connaître en France grâce à la version de Julien Clerc qui faisait partie de la troupe française du spectacle au Théâtre de la Porte Saint-Martin. (Les millennials se souviendront également avec émotion de la version de la Nouvelle Star).

Le choix de Philémon : « Come Rain Or Come Shine », St. Louis Woman

Cette chanson a été interprétée et réinterprétée à moult reprises par de grand.e.s artistes tel.le.s que Ray Charles, Barbara Cook, Billie Holiday on encore Naomi Smalls. Mais à l’origine il s’agit d’une chanson de la comédie musicale St. Louis Woman composée par Harold Arlen (à qui l’on doit notamment les chansons du Magicien d’Oz). Une chanson de comédie musicale se déroulant à St. Louis par le compositeur de « Over the Rainbow », forcément Judy Garland s’en est emparée.

Le choix de Fabrice : « L’air du vent », Pocahontas

On parle beaucoup de pluie et de soleil, mais le plus agréable reste tout de même une petite brise légère au milieu d’une belle journée. Le temps idéal pour courir dans les forêts d’or et de lumière pour partager les fruits mûrs de la vie avec ses proches. Évitez toutefois de vous jeter à corps perdus dans une cascade ou d’approcher un ours de trop près.

Le choix de Luc : « Any Way The Wind Blows », Hadestown

L’univers dystopien de Hadestown, brillante relecture du mythe d’Orphée et Eurydice par Anaïs Mitchell, fait tristement écho avec notre actualité sur de nombreux points. Écoutez les paroles de cette chanson : « Le temps n’est plus le même qu’avant. Il n’y a plus de printemps ou d’automne désormais. C’est soit une chaleur brûlante soit un froid glacial ». Ça se passe de commentaires.

Le choix de la rédaction : « It’s Hot Up Here », Sunday in the Park with George

Avouez-le, qui n’a pas eu envie de hurler ces paroles pendant ces dernières semaines quand même en se barricadant chez soi, volets fermés, entouré.e de ventilateurs, le thermomètre ne baisse toujours pas ? À chaque situation, sa chanson de Sondheim.

Et vous quelle chanson de comédie musicale parlant de la météo préférez-vous ?

Romain Lambert

Romain Lambert

Membre de Musical Avenue depuis juin 2012, je suis passionné bien évidemment de comédies musicales mais aussi de ballets. Je passe la majorité de mes soirées entre l'Opéra Garnier, Bastille et le Théâtre du Châtelet. Je voue un véritable culte a Stephen Sondheim et j'essaye de chanter "Glitter and be Gay" sous la douche.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !