Playlist du mois de novembre : “We Are Family”

En ce jour de Thanksgiving, nous avons décidé de consacrer notre playlist mensuelle au thème de la famille. Qu'elle soit de sang ou de cœur, elle nous apporte une bonne dose de réconfort et fait le sujet de belles chansons.



Abonnez-vous à @MusicalAvenue sur Youtube et écoutez la playlist complète ici !

Le mois de novembre est rarement le mois le plus sympa de l’année... Il fait gris, il fait froid, tout le monde tombe malade et les gens se mettent à écouter « All I Want For Christmas » beaucoup trop tôt. On a tou.te.s besoin de beaucoup de réconfort et d’amour pour passer cette période. Réconfort que l’on trouve auprès de nos proches et, notamment, de notre famille. Famille au sens propre, comme au sens large, ces personnes chères à nos cœurs sont là pour nous remonter le moral dans les temps difficiles. L’occasion de leur rendre hommage en chanson !

Le choix de Gaby : « Slipping Through My Fingers », Mamma Mia !

Ah le mariage ! Vénérable institution qui permet de réunir les familles pour célébrer l’amour de deux êtres. Mais au-delà de la jolie cérémonie et (surtout) de la réception, où l’on regarde, gêné.e, nos parents danser de manière indécente, c’est aussi l’occasion de se retrouver et de se remémorer les bons moments. Comme Donna, qui avant de chanter « Dancing Queen » pour la énième fois, profite de l’occasion pour passer un moment privilégié avec sa fille.

Le choix de Nathalie : « A Car Ride », The Visit

Rien ne soude plus une famille que les interminables départs en vacances, serré.e.s à cinq dans une voiture encombrée de bagages en tout genre. L’occasion de passer des moments privilégiés et de se redécouvrir tout en admirant le paysage et en jouant à « devine c’est quel département » (ne faites pas les gros yeux, on l’a tou.te.s fait). Les plus ambitieux.ses peuvent même s’amuser à faire de belles harmonies, comme dans cette fantaisie automobile extraite d’une œuvre encore trop méconnue de John Kander et Fred Ebb.

Le choix de Stephany : « All I Ever Wanted », The Prince of Egypt

Parfois les relations familiales peuvent être un peu compliquées. Le pauvre Moïse, par exemple, se retrouve dans une situation où il doit choisir entre sa famille de sang qu’il vient de découvrir, et sa famille d’adoption qui est en grande partie responsable de la persécution de la première. Intense, non ? Mais au moins ça donne lieu à une très belle chanson, comme beaucoup de crises existentielles dans les comédies musicales. (Ce qui pourrait faire un bon thème de playlist, vous ne trouvez pas ?)

Le choix de Chloé : « He’s My Boy », Everybody’s Talking About Jamie

On admire Jamie pour sa flamboyance et, surtout, la confiance qu’il a en lui malgré l’hostilité de ses camarades. C’est certainement en grande partie grâce à l’amour et au soutien inconditionnel de sa mère. Certes dans ce spectacle plein de paillettes, elle peut se faire éclipser, mais c’est l’un des personnages de comédie musicale les plus touchants de ces dernières années. Nous défions quiconque de ne pas verser au moins une larme en écoutant cette chanson.

Le choix de Romain : « Glamorous Life », A Little Night Music

Outre le fait qu’Audra McDonald fait tellement partie de nos vies qu’elle est un peu comme un membre de la famille, « Glamorous Life » est une superbe chanson sur une relation mère-fille plutôt atypique. On ressent ici toute l’admiration et l’amour que Frederika a pour sa mère, la grande actrice Désirée, mais aussi sa souffrance à peine dissimulée de ne pas vivre avec elle. On en profite pour saluer toutes les femmes qui doivent mener de front leur vie de famille et leur vie professionnelle. Vous êtes les héroïnes de notre temps.

Le choix de Margot : « Something was missing », Annie

On parle beaucoup des figures maternelles, et pour éviter de faire doublon avec la playlist sur la fête des mères, passons un peu aux autres membres de la famille. Comme les papas, ou, dans ce cas précis, les papas d’adoption. Si l’histoire de la petite Annie fait pleurer dans les chaumières depuis sa création, le personnage de Warbucks, milliardaire couronné de succès mais extrêmement seul, est profondément touchant. Et c’est le cœur de cette comédie musicale : deux personnes en manque d’amour qui finissent par se trouver pour devenir une famille (et comme iels sont sympas, iels ont même invité la gouvernante dans leur nouveau cercle familial).

Le choix de Fabrice : « Encore un jour qui se lève », Oliver Twist

Dans la catégorie « orphelin.e qui trouve le réconfort avec sa famille de cœur », on ne peut pas oublier Oliver Twist. Après moult péripéties, il finit par se faire adopter par un riche monsieur et sa gouvernante, lui aussi. Histoire mythique qui a eu le droit à de nombreuses adaptations en comédie musicale. Voici le final de la création signée Shay Alon et Christopher Delarue que l’on avait eu la joie de découvrir à la Salle Gaveau en 2016.

Le choix de Ségolène : « Family », Dreamgirls

On est tou.te.s d’accord, si on va voir Dreamgirls, c’est pour ses personnages féminins. Mais n’oublions tout de même pas C.C., le frère d’Effie, le seul personnage masculin sympathique de cette œuvre. C.C. est un gars bien, pas prise de tête qui croit en sa famille. Dans cette chanson, il explique à sa sœur que, parfois, il est mieux de mettre son ego de côté et de penser à son entourage. Car si une décision est bonne pour la famille, elle est forcément bonne pour nous. C.C. dit de belles choses et il les pense vraiment. Bon malheureusement, Effie va bien se faire avoir dans cette histoire, même s'il n’y est pour rien, le pauvre.

Le choix de Philémon : « Les conseils de la Fée des Lilas », Peau d’âne

On rigole et on s’amuse, mais n’oublions pas que la comédie musicale reste un art sérieux qui peut avoir une vocation pédagogique. Il est temps de revoir nos fondamentaux. Grâce à La Mélodie du bonheur, vous savez tou.te.s que les bases du chant sont « do ré mi fa sol la si » (c'est un bon début). Passons donc à la leçon suivante ; celle que nous offre la Fée des Lilas pour conserver de bonnes relations familiales est très importante : on n’épouse jamais (mais alors vraiment jamais jamais) ses parents. Aucune exception ne sera tolérée. Rendez-vous le mois prochain pour une autre leçon de vie avec l’équipe de Musical Avenue.

Le choix de Luc : « Learn To Do It », Anastasia

J’espère que vous n’avez jamais essayé d’infiltrer une famille en vous faisant passer pour quelqu’un d'autre. Cela ne se fait pas ! (La minute pédagogique du jour étant déjà passée, nous ne rentrerons pas dans les détails). Quoi qu'il en soit, cette chanson s’adapte à bien d’autres situations. Comme une rencontre avec la belle-famille par exemple. Difficile de mémoriser tous les noms et les spécificités de chaque cousin.e, oncle ou tante... Gare aux impairs ! En espérant, qu’à défaut de vous aider, cette chanson vous détendra un peu avant LA rencontre.

Le choix d’Eve-Marie : « They Live in You », The Lion King

Il ne faut pas oublier les membres de nos familles qui nous ont quittés. Comme le dit si bien Mufasa à son petit Simba : ils ne disparaissent jamais complètement, ils vivent en nous et nous accompagnent. Une chanson poignante que l’on est ravi.e de pouvoir entendre actuellement dans l’enceinte du Théâtre Mogador.

Le choix de Florian : « No One is Alone », Into the Woods

Cette chanson fait écho au choix précédent. C'est ce doux moment d’émotion au milieu du joyeux chaos qu’est le deuxième acte d’Into the Woods (c’est bien pour ça qu’on adore cette œuvre). Celui-ci nous rappelle que même si des personnes chères nous quittent, nous ne sommes jamais seul.e.s. Et quand ces mots sont chantés par la divine Laura Benanti, ils sont d’un immense réconfort. Oui, Laura Benanti et Audra McDonald dans la même playlist. On avait envie de vous gâter ce mois-ci.

Le choix de Thomas : « Jellicle Cats », Cats

Oui nos ami.e.s à quatre pattes font aussi parti.e.s de la famille. Iels nous apportent de la douceur, des câlins et nous écoutent sans nous juger... A condition qu’on les nourrisse. Les bases d’une relation saine, non ? Juste, ne leur en voulez pas trop pour l’adaptation cinématographique de Cats, iels ne sont pas responsables.

Le choix de la rédaction : « Let’s Go Fly a Kite », Mary Poppins

Pour finir, un peu de douceur avec ce classique indémodable qu’est Mary Poppins. Allez retrouver les gens que vous aimez, courez gaiement ensemble dans les champs et faites flotter votre cerf-volant haut dans le ciel ! N’oubliez pas de vous couvrir, il ne fait plus très chaud.

Et pour vous, quelle chanson symbolise le mieux l’esprit de famille ?

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.