« Surcouf, Roi des Corsaires » s’installe au Palais du grand large de Saint-Malo

Nous vous avions annoncé les castings, nous avons écouté l’album, nous sommes enfin allés à la rencontre de Surcouf Roi des Corsaires. On vous dit tout de ce spectacle grand public.

Un spectacle comme un hommage à l'histoire locale

Après Roxane qui s’inscrivait dans un projet de développement du pays niçois, c’est au tour de Charles Tharaux et Maëlle Le Tersec de mettre leur région à l’honneur. À travers le personnage emblématique du corsaire Robert Surcouf, le public (re)découvre un pan de l’histoire de France.

Le choix de se produire à Saint-Malo ne doit rien au hasard, et vise à dynamiser la région et à faire connaître le genre de la comédie musicale à un public plus éloigné de la capitale.

Surcouf Roi des Corsaires

Si Surcouf est bien connu des Malouins, son histoire imprègne peut être moins la culture nationale. Le spectacle est l’occasion de valoriser le patrimoine culturel de Saint-Malo et de faire découvrir le parcours de ce corsaire, ayant laissé son nom à travers les siècles grâce à son mérite et son courage. Et s’il n’est pas simple de créer un spectacle centré sur un seul héros, les producteurs s’en sortent plutôt bien. Sans être au niveau des grands spectacles de Broadway (on pense notamment à Hamilton) l’ensemble reste cohérent. Il est vrai aussi que des choix ont été faits pour prendre quelques libertés avec la vérité historique. Mais qu’importe, le but n’est pas de tourner les pages d’un livre d’école, mais bien de divertir. Et les idées ne manquent pas pour y parvenir.

Avec audace, l’ouverture est confiée à deux enfants interprétant les personnages principaux dans leur jeunesse. Un personnage narrateur (Katja Chevallier) nous guide, avec poésie, dans le temps qui passe pour faciliter les transitions entre les tableaux. Il fallait également créer de toute pièce un antihéros (incarné brillamment par Éric Jetner) capable de donner la réplique à Surcouf. Amour, jalousie, ambition vont tirailler les personnages. Bien sûr le récit opte pour quelques facilités narratives, et on ne peut s’empêcher de remarquer parfois certaines coupures de rythme, mais on se laisse facilement emporter par l’ensemble de la performance. La vraie force de ce spectacle réside sûrement dans le partage avec les spectateurs.

À la conquête du public

Après leurs expériences dans les milieux du cinéma et de la télévision, Maëlle Le Tersec et Charles Tharaux se lancent aujourd’hui un défi de taille. Quoi de plus naturel alors que de s’entourer d’artistes de renom ? 

L’énergie que met toute la troupe pour donner vie au spectacle fait plaisir à voir. Des allées et venues à travers la salle aux performances sur scène, tout est pensé pour capter notre attention. Le duo formé par Cédric Chupin (Romeo et Juliette tournée en Asie, CATS) et Éric Jetner (Mamma Mia!, Cabaret) entraîne l’ensemble des comédiens. À vrai dire, il faudrait tous les citer pour saluer leur performance, tant pour les chanteurs que pour les danseurs (quand ils ne font pas les deux, comme Yanis Si AhCATS, Tom Sawyer, Noé la Force de Vivre). Axelle Porteu (Fourm’Zik) et Élisa Lys (Les Misérables tournée en Asie) viennent compléter les personnages principaux et nous offrent quelques prouesses vocales, lors de belles envolées lyriques, tout comme Anne-Laure Josse (mère de Surcouf) qui assure un solo impeccable pour la troisième chanson, déclenchant les applaudissements nourris du public.

Johan Nus (Madiba, Les Franglaises, Les Producteurs) signe les chorégraphies. Esthétiques et visuelles, elles s’harmonisent aux chansons. On est conquis par les danses d’ensemble des marins sur le pont du bateau. Quelques scènes de combat à l’épée, parfaitement réglées, viennent donner du souffle au spectacle. Saluons également l’excellent travail sur les costumes. Colorés, très nombreux, c’est un plaisir pour les yeux. Tantôt fidèles à leur époque, tantôt excentriques et volontairement décalés, ils marquent les esprits, à l’image de la scène de bal prenant des airs de défilé de haute couture.

C’est du côté des décors que l’on retient quelques faiblesses. La présence d’accessoires physiques accompagne agréablement les artistes, mais on espère pour l’avenir quelques projections qui pourraient donner plus de profondeur. Les lumières viennent habilement habiller les changements de lieu. Il ne faut pas oublier que ce spectacle en est à ses débuts (à peine la cinquième représentation lorsque nous y étions). Les producteurs espèrent pouvoir renouveler l’expérience chaque année et améliorer le spectacle à chaque rendez-vous. Des confidences que nous avons eu la chance de recueillir à la fin (et nous tenons à remercier Charles Tharaux et Gaëlle Le Tersec pour leur disponibilité), les idées ne manquent pas pour proposer une expérience encore plus immersive. Quelques musiciens viendraient notamment prendre place sur scène, donnant alors tout son relief au livret plutôt complexe composé par Victor Josse (co-chef de l’Orchestre Symphonique Universitaire de Rennes), et donnant à ce spectacle une vraie dimension de comédie musicale.

Surcouf a en lui tous les ingrédients pour devenir un grand spectacle. Loin d’être une petite production, il propose une vision moderne de la comédie musicale, s’adressant aux petits et aux grands. L’ovation du public témoigne de l’envie de tous de découvrir de nouvelles créations dans toutes les régions de France. Voir une salle debout et enjouée est certainement la plus belle récompense du travail accompli, qu’il s’agisse des artistes sur scène pour leur énergie et leur investissement, mais aussi de tous les créateurs de l’ombre.

Si vos pas vous mènent en Bretagne, il vous reste encore 2 semaines pour réserver vos places et prendre le large avec Surcouf. Retrouvez plus d’informations sur le site officiel.

Surcouf Roi des Corsaires
Fabrice Felez

Fabrice Felez

Après une enfance où mes loisirs sont centrés autour de la musique et de la danse, c’est tout naturellement que la comédie musicale se présente à moi. En parallèle de mes études de droit, je m’initie aux spectacles, tant modernes que plus traditionnels, qui font naître en moi une véritable passion. Cet élan me pousse à intégrer l’équipe de Musical Avenue pour partager mes découvertes et vous donner envie d’apprécier les trésors de la scène parisienne et française.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOS PODCASTS

Retrouvez tous nos épisodes de "Musical Avenue, le Podcast" ! Infos, anecdotes, rires ou coups de gueule sont au rendez-vous de ce nouveau format lancé en mai 2022

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !