La playlist du mois de mai : « Working 9 to 5 »

Célébrons en chanson ce jour de fête du travail. Comme le dit si bien Blanche-Neige, tout paraît plus léger quand on siffle en travaillant !

« Trala it’s may ! The lusty month of may » chantait Julie Andrews dans Camelot, mais ce mois-ci nous n’allons pas vous parler de batifolage futile dans les bois. Loin de là. Chez Musical Avenue nous avons le goût de la productivité et du travail bien fait (on reste des capitalistes, souvenez-vous de notre playlist sur le thème de l’argent), alors nous voulons profiter du 1er mai pour vous faire une playlist sur le travail. Plongeons-nous dans toutes ces scènes de comédie musicale où l’on peut voir les personnages sur leur lieu de travail, vantant les mérites (ou les inconvénients) de leur profession. Certaines chansons pourront peut-être même vous donner des idées de reconversions…

Le choix de Thomas : « Get The Job Done », Stories

L’époustouflant spectacle de danse, où le tout Paris se précipite depuis sa création avant le premier confinement, n’a pas fini de faire parler de lui. Le spectacle nous envoûte tant par sa chorégraphie que par sa musique, composée par Romain Rachline Borgeaud lui-même. Comme l’indique ce morceau, les danseur.euse.s de ce spectacle font le job, et même plus, beaucoup plus.

Le choix de Ségolène : « If I Could’ve Been », Working

Comme son nom l’indique, Working est LA comédie musicale sur le travail. Si la création fût un échec (pourtant il y avait Patti LuPone), le spectacle a continué à être joué par des amateur.rice.s jusqu’à ce que Stephen Schwartz décide de le remodeler au début des années 2010. Il n’y a pas vraiment de fil narratif mais plutôt une succession de portraits de travailleur.euse.s de l’ombre, chacun.e étant plus ou moins satisfait de son sort. Dans cette chanson qui clôt le premier acte, tous ces personnages se réunissent pour chanter leurs rêves et aspirations de jeunesse.

Le choix de Stephany : « Coffee Break », How to Succeed in Business without really Trying

Que serait une journée au bureau sans ses fréquents allers-retours à la machine à café, donnant ainsi le carburant nécessaire pour tenir? Le tout généralement accompagné d’un petit gâteau et des potins du jour fournis par Benjamin de la compta. Alors imaginez un peu le drame que représente une panne de la sacro-sainte machine, privant ainsi tout un open-space de café. La journée est donc gâchée, autant rentrer chez soi.

Le choix de Luc : « Racing With the Clock », The Pajama Game

Roméo et Juliette dans une usine de pyjamas ? C’est approximativement le résumé de The Pajama Game où l’on suit l’histoire d’amour entre un patron et une représentante syndicaliste. Ce classique de l’âge d’or de Broadway, que le public lyonnais a pu (re)découvrir dans une très belle version présentée au Théâtre de la Croix-Rousse, reste encore bien d’actualité.

Le choix de Philémon : « Try Me », She Loves Me

L’entretien d’embauche est un exercice ô combien difficile et stressant. N’hésitez donc pas à prendre exemple sur Arpad qui débarque au sien plein d’enthousiasme, prêt à se vendre au monde entier, n’hésitant pas à faire une petite démonstration de ses talents. Un entretien parfait en somme, si on passe sous silence le fait que l’entretien était non sollicité et qu’il se met à sauter sur le lit d’hôpital de son employeur. Mais ça reste des détails mineurs.

Le choix de Margot : « I Hope I Get It », A Chorus Line

En parlant d’entretien d’embauche, nous avons une petite pensée pour tou.te.s les artistes interprètes qui nous font rêver et pour qui, passer des entretiens/auditions représente une très grande partie de leur travail. On n’ose imaginer le niveau de stress que cela peut engendrer, mais cette chanson de A Chorus Line semble bien décrire ce genre de situation. Un joli cocktail de détresse et de lycra. En tout cas, que l’on soit artiste ou non, la phrase « I really need this joooob » fait forcément écho.

Le choix d’Eve-Marie : « Skimbleshanks the Railway Cat », Cats

Cats nous aura appris une chose, les chat.te.s aussi travaillent. Ce qui est bien normal, les croquettes et la litière ne vont pas s’acheter toutes seules non plus. Pendant que vos chat.te.s (si vous en avez) passent leur vie à se prélasser en laissant leurs poils partout sur votre lit, Skimbleshanks lui prend sa vie en pattes et est le roi des chemins de fer ! Ça c’est un bon chat.

Le choix de Chloé : « Me and the Sky », Come From Away

Autre profession qui nous fait voyager : pilote d’avion. Qui d’autre que Beverley Bass pour représenter ce corps de métier dans notre playlist ? Cette capitaine fût la première femme à piloter un vol commercial d’American Airlines. La superbe comédie musicale Come From Away en a fait l’un des nombreux personnages de son histoire et c’est à elle que revient la chanson la plus emblématique du spectacle.

Le choix de Romain : « The Oldest Profession », The Life

Autre métier qui nous fait monter au septième ciel… (La rédaction s’excuse pour cette transition douteuse). Nous ne pouvions pas parler du monde du travail sans évoquer la plus vieille profession du monde. Pas besoin de plus de détails, la chanson parle d’elle-même. Et toutes les raisons pour écouter Lillias White belter sa vie sont bonnes à prendre.

Le choix de Florian : « I Wanna Be a Producer », The Producers

Malheureusement, il arrive qu’on ne s’épanouisse pas dans son travail. Si quand vous arrivez au bureau et que votre première envie est de chanter que vous n’êtes pas heureux.ses, il est temps de songer à une reconversion (si toutefois vous en avez la possibilité). C’est le cas de notre petit Léo qui veut quitter son métier de comptable pour devenir producteur à Broadway. Visiblement personne ne lui a dit que dans la production de spectacle on passe pas mal de temps à faire de la comptabilité, mais laissons le rêver.

Le choix de Nicolas : « La journée est finie », Les Misérables

On ne va pas se mentir mais le meilleur moment d’une journée de travail, c’est souvent la fin. Alors certes, cette chanson des Misérables ne respire pas la joie et l’allégresse de quitter son lieu d’exercice, mais vous avez l’idée. Et toutes les excuses pour retourner aux origines de cette comédie musicale en écoutant le concept album (avec Rose Laurens et Michel Sardou en disco-Enjolras) sont bonnes à prendre.

Le choix de Nathalie : « Complainte de la serveuse automate », Starmania

Une fois la journée finie, il toujours bon de s’octroyer un petit verre (d’eau évidemment) au troquet qui se trouve juste en face du lieu de travail. L’occasion de se détendre après tant d’efforts. Mais il ne faut pas oublier celles et ceux pour qui le bar est leur lieu de travail. Un grand merci à toutes les Marie-Jeanne et tous les Jean-Marie qui nous servent tous les jours des cocktails (sans alcool) en devant supporter nos doléances et blagues douteuses.

Le choix de Fabrice : « Travailler bien en chantant », Il était une fois

Tout travail mérite salaire. C’est bien beau tout ça. Alors pourquoi les tâches que l’on appelle communément « les travaux ménagers » ne sont pas rémunérées ? Nous réclamons une explication ! D’autant plus que nous n’avons pas tou.te.s la chance de Giselle d’avoir une voix de rossignol nous permettant de nous faire aider par tous les animaux de la forêt/ville. Il faudrait demander à Rachel Pignot (la belle voix française de Giselle et de Blanche Neige) si elle arrive à faire ça dans la vraie vie.

Le choix de Gaby : « 9 to 5 », 9 to 5

La plus célèbre des chansons sur le travail reste quand même ce petit bijou écrit et composé par la grande Dolly Parton pour le film 9 to 5. Ce film est depuis devenu une comédie musicale qui à Broadway réunissait un trio de luxe avec Allison Janney, Stephanie J. Block et Megan Hilty. Ce morceau reste encore aujourd’hui la chanson parfaite pour se motiver dès le réveil.

Le choix de la rédaction : « It’s A Hard Knock Life », Annie

Mais si la plupart de ces chansons cherchent à nous convaincre que travailler c’est cool, c’est marrant, c’est bon pour le moral, nous ne sommes pas dupes ! Alors continuons à chanter à quel point notre vie est dure tout en effectuant laborieusement nos travaux, comme dans Annie ! (Comment ça nous ne sommes pas crédibles en pauvres petites orphelines?)

Et vous, quelle chanson de comédie musicale sur le travail auriez-vous choisi ?

Romain Lambert

Romain Lambert

Membre de Musical Avenue depuis juin 2012, je suis passionné bien évidemment de comédies musicales mais aussi de ballets. Je passe la majorité de mes soirées entre l'Opéra Garnier, Bastille et le Théâtre du Châtelet. Je voue un véritable culte a Stephen Sondheim et j'essaye de chanter "Glitter and be Gay" sous la douche.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos émissions

Des invités, des actus, des scoops de la bonne humeur dans une émission 100% comédie musicale !
ON AIR !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !