En images : l’exposition « La joie de vivre du cinéma » à la Philharmonie de Paris

Ceci est un texte d’exemple pour une accroche, paragraphe d’introduction d’un article etc.

C’est le phénomène Singin’ in the rain qui introduit l’exposition. En effet, quoi de mieux pour introduire une initiation à un genre souvent méconnu ou décrié, qu’une chanson internationale tellement culte que même les néophytes ou les plus réfractaires devront admettre avoir déjà connu un peu de comédie musicale dans leur vie. Et pour accompagner cette chanson, l’extrait du film de 1952 où Gene Kelly parcourt le trottoir d’une rue de Los Angeles dansant et chantant sous la pluie. Pour ceux qui viennent découvrir ce dont on parle, la première salle met la barre haut :  oui, dans la comédie musicale, on joue, on chante et on danse avec talent !

Nous enchaînons avec une projection reprenant la chronologie de cet art qui a tellement cumulé de renaissances, de déclin et de renouveau au cours de son histoire. Mais la comédie musicale ne se lit pas, elle se regarde et s’écoute alors ce sont de nombreux documents vidéos et/ou audios qui nous replongent d’abord dans la préhistoire du genre, puis sa naissance avec Le Chanteur de Jazz, son évolution grâce aux avancées technologiques qu’auront été la bande son et sa piste optique, le Technicolor bichrome, sa première reconnaissance avec son premier Oscar, son règne en mode « superproduction » dans les années 60, puis son adaptation aux musiques modernes accompagnée par la mise en place du son Dolby Stéréo. Mais l’exposition raconte aussi l’inscription du genre dans le progressisme social, quand le musical traite de sujets controversés sous couvert de divertissements, de Hallelujah, le premier film musical avec des artistes noirs (1929), à Hairspray (1988 et 2007), en passant par Hair (1979) et Rent (2005)…

Exposition La joie de vivre au cinéma à la Philharmonie de Paris
Le film La La Land (2016) et son réalisateur Damien Chazelle
Exposition La joie de vivre au cinéma à la Philharmonie de Paris

Les images d’archives se poursuivent et racontent ensuite les grands succès de Cabaret (1972) et de la Mélodie du Bonheur (1965). Puis le renouveau dans les années 2000 avec Chicago (2002). Ensuite ce que le numérique a apporté au film musical qui n’a plus rien à envier aux blockbusters avec Moulin Rouge (2001), Les Misérables (2012) ou encore Charlie et la Chocolaterie (2005). Et enfin, la renaissance du genre avec le phénomène de ces dernières années La La Land (2016). On découvre des enregistrements des coulisses des films, des répétitions, des interviews de réalisateurs, des extraits de scénarios, des maquettes de costumes, des brouillons de chorégraphies, des extraits de partition et bien évidemment des extraits sonores, qui, impressionnant, ne semble jamais trop se cannibaliser dans cet espace pourtant limité. L’exposition aborde également quelques thématiques centrales à l’art de créer une comédie musicale, comme filmer la danse avec les stars Fred Astaire, Gene Kelly, Cyd Charisse et Bob Fosse, et l’art de Busby Berkeley, les femmes dans le genre avec Marilyn Monroe, Judy Garland et Liza Minelli, mais aussi la comédie musicale dans le Monde où il vous est possible de parcourir une mappemonde et d’y découvrir des extraits des films musicaux les plus connus issus du pays de votre choix. 

Exposition La joie de vivre au cinéma à la Philharmonie de Paris
Exposition La joie de vivre au cinéma à la Philharmonie de Paris


Et puis si juste le plaisir de revoir l’ouverture majestueuse de West Side Story (1961), ne vous convainc pas, sachez que vous pourrez y percer des mystères comme par exemple le rapport entre Fred Astaire et Michael Jackson, et oui ! Et si on y dévoile principalement l’envers des décors, on peut également se laisser tenter par la magie de la pellicule en se filmant en train d’apprendre quelques pas de claquettes ou en se prenant en photographie avec quelques décors et accessoires issus de certains films typiques du genre.

Juste histoire de s’immerger un peu dans l’enchantement d’un film musical et de goûter ne serait-ce qu’un soupçon de sa joie de vivre…

Bonne visite

Crédits photos et vidéos : Musical Avenue


Retrouvez notre vidéo de l’exposition :

Exposition Comédies Musicales : La joie de vivre du cinéma
Margot Capespine

Margot Capespine

Etudiante en cinéma, c'est ce dernier qui m'a mené à la comédie musicale en visionnant les perles de l'âge d'or d'Hollywood. Le virus s'est développé avec une passion pour la version spectacle vivant de ce genre, jusqu'à envahir ma vie professionnelle puisque je produis les spectacles et parades d'un célèbre parc d'attractions dans l'est parisien. J'ai rejoint Musical Avenue et sa merveilleuse équipe en 2013 par envie de développer la légitimité et la popularisation de ce genre qui mérite d'être incontournable à Paris.
Partager l'article :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email

NOS PODCASTS

Retrouvez tous nos épisodes de "Musical Avenue, le Podcast" ! Infos, anecdotes, rires ou coups de gueule sont au rendez-vous de ce nouveau format lancé en mai 2022

NOTRE PARTENARIAT AVEC LES TROPHéES DE LA COMéDIE MUSICALE

Retrouvez toutes les dernières actualités sur la prochaine cérémonie des Trophées de la Comédie avec qui nous sommes partenaires !

Nos playlists

Découvrez de nombreuses playlists thématiques, spécialement préparées par notre équipe pour égayer votre journée !

Je fais un don

Soutenez notre association pour continuer de recevoir avec vous en direct vos artistes, créatifs ou producteurs préférés dans nos émissions !